Un Catalogue national des transformateurs des produits agricoles désormais disponible au Gabon

Un Catalogue national des transformateurs des produits agricoles désormais disponible au Gabon

() - Conçu par la Fédération nationale des transformateurs des produits agricoles du Gabon (FENATAG), le Catalogue national des transformateurs agricoles du Gabon donne une vue d’ensemble du travail réalisé par le gouvernement gabonais et le bureau sous-régional de l'Organisation pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), en matière de développement du secteur agricole gabonais.

La cérémonie de sa remise officielle s’est déroulée le 28 février 2019, au siège du Bureau sous-régional de la FAO à Libreville. C’était à la faveur d’une cérémonie à laquelle prenaient part le ministre de l'Agriculture, de l'Elevage et de l'Alimentation chargé du programme Graine, Biendi Maganga Moussavou, et son collègue du Commerce et des Petites et moyennes entreprises, David Mbadinga, ainsi que le Coordonnateur du Bureau sous-régional FAO Afrique centrale, Hélder Muteia.

Ce document, indique-t-on, est l’émanation de la matérialisation du savoir-faire de ses membres. Il permet également au grand public ainsi qu’aux institutions d’apprécier la richesse des produits transformés au Gabon et d’avoir une meilleure connaissance du travail réalisé par la FENATAG. Il constitue enfin un outil de promotion et de sensibilisation pour intéresser plus de femmes aux métiers et enjeux de la transformation agricole et les inciter à se fédérer.

Par ailleurs, le Catalogue national des transformateurs agricoles s’inscrit dans l’optique de la contribution de la FENATAG à la lutte pour l’autosuffisance et la sécurité alimentaires. Tout comme il constitue une réponse concrète au processus de diversification de l’économie gabonaise, avec une sérieuse option pour l’autonomisation des femmes et des jeunes démunis.

Selon Hélder Muteia, le travail abattu par la FENATAG est louable. « Aujourd’hui, la FENATAG permet aux nombreuses femmes, actrices des filières agricoles, de se retrouver au sein d’un cadre propice au développement de leurs activités, de mutualiser leurs efforts pour faire connaitre leurs produits et finalement de devenir des agro-entrepreneurs à succès », a-t-il déclaré. Avant de continuer : « Ce catalogue montre aux yeux du monde la volonté de la FAO et du gouvernement gabonais de travailler main dans la main, afin de développer le secteur agricole ».

Pour le ministre de l’Agriculture, « Ce catalogue témoigne à suffisance de l’évidence de la production des produits agricoles gabonais transformés ‘’Made in Gabon’’. Ce qui constitue un grand motif de satisfaction ainsi qu’un grand pas vers la sécurité alimentaire du pays. Il est donc important de multiplier ce genre d’initiatives avec d’autres acteurs, afin que le label Gabon soit de plus en plus visible ».

Il convient également, a-t-il ajouté, « d’œuvrer en faveur de la levée des barrières douanières sous-régionales, afin que le Gabon puisse, sans difficulté, approvisionner le marché de la CEMAC. Cela, grâce tout simplement à la mise en application des accords de libre circulation des biens ».

Pour le ministre du Commerce, « La publication dudit catalogue est assurément une des actions majeures du plan de développement stratégique 2018-2022 élaboré par la FENATAG avec l’appui de la FAO - laquelle vise à mieux se faire connaitre du grand public - mais également une augmentation attendue de son chiffre d’affaires global, pour sortir durablement de la pauvreté ».

Dans le cadre de la couverture commerciale de ses produits « Made in Gabon », la FENATAG a sollicité le soutien et l’accompagnement du ministre du Commerce pour que celle-ci soit effective aussi bien sur le plan national que sous-régional.

Faut-il le rappeler, la réalisation de ce catalogue a été, en partie, grâce à l’appui du bureau sous-régional de la FAO, du ministère de l’Agriculture ainsi que celui des PME et PMI.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ECONOMIE: LES PLUS LUS

Le 24 mars 2019
Agro
selon-daniel-ona-ondo-les-importations-alimentaires-représentent-3000-milliards-de-fcfa-par-an-en-zone-cemac

Selon Daniel Ona Ondo, les importations alimentaires représentent 3000 milliards de Fcfa par an en zone Cemac

Le président de la Commission de la Cemac, Daniel Ona Ondo, a souligné l’insuffisance des investissements dans les domaines de l’agriculture, de l’élevage, de la pêche et de l’aquaculture, le...
Le 24 mars 2019
Agro
la-cebevirha-veut-mobiliser-130-milliards-de-fcfa-pour-couvrir-les-besoins-de-la-cemac-en-production-de-bétail-et-de-poisson

La Cebevirha veut mobiliser 130 milliards de Fcfa pour couvrir les besoins de la CEMAC en production de bétail et de poisson

La Commission économique du bétail, de la viande et des ressources halieutiques (Cebevirha) a organisé une table ronde à Ndjamena à l’effet d’amener les bailleurs de fonds à injecter 130...
Le 22 mars 2019
Hydrocarbures
maurel--prom-affiche-un-résultat-net-consolidé-de-62-millions-de-dollars-en-2018

Maurel & Prom affiche un résultat net consolidé de 62 millions de dollars en 2018

Le conseil d’administration de la junior pétro-gazière française Maurel & Prom, réuni le 20 mars 2019 en France, a arrêté les comptes du groupe au 31 décembre 2018. S’agissant du chiffre...
Le 22 mars 2019
Logistique
la-construction-du-port-de-mayumba-prend-forme

La construction du port de Mayumba prend forme

Le partenariat public-privé qui lie l’Etat gabonais à travers l'Office des ports et rades du Gabon (Oprag), à la société forestière Sustainable forestry management Africa (SFM Africa), va permettre dans...