Le Gabon mobilise 184 milliards FCfa auprès quatre institutions financières pour moderniser on agriculture  

  Le Gabon mobilise 184 milliards FCfa auprès quatre institutions financières pour moderniser on agriculture  

() - Pour lutter efficacement contre les importations massives de denrées alimentaires qui engloutissent chaque année, plus de 400 milliards FCfa et permettre aux petits producteurs et entrepreneurs agricoles de bénéficier de moyens conséquents susceptibles d’aider à la mise en œuvre de projets agricoles de grande envergure, le gouvernement a mobilisé auprès des partenaires techniques et financiers, des sommes importantes.

Ainsi, apprend-on, à travers le ministère de l’Agriculture et le ministère de l’Economie, plus de 184 milliards FCfa ont été mobilisés au cours de l’année qui vient de s’achever auprès de la Banque africaine de développement, la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale, l’Agence française de développement, le Fonds international pour le développement agricole ou encore la Banque arabe pour le développement économique en Afrique.

Aussi l’année en cours devrait-elle être déterminante dans la transformation agricole du Gabon, question de parvenir à une masse critique de produits qui vont permettre de s’engager dans la voie de l’autonomisation.

«La faiblesse de la production nationale agricole de notre pays se traduit par une augmentation constante des importations de denrées alimentaires.», explique le ministre de l’Agriculture, Biendi Maganga Moussavou (photo), dans le quotidien pro gouvernemental L’Union.

Mais, rassure-t-il, l’examen plus en détail de la situation a fait ressortir quelques points de satisfaction notamment les performances de l’agro-industrie qui, « en quelques années, a mis en place plus de 50 000 ha de palmier à huile, faisant ériger notre pays au rang d’exportateur d’huile de palme ».

La poursuite de ces chantiers en 2019 devrait donc permettre au pays de développer d’autres types de partenariats notamment les partenariats public-privé dans le domaine de la production des viandes de volaille et de bœuf, avec des entreprises de la grande distribution et de la production telles que San-Gel, le groupe Ceca Gadis ou encore la société meunière et agricole du Gabon (Smag).

PcA

Source:presse locale

Facebook (copie)

ECONOMIE: LES PLUS LUS

7 jours
1 mois
1 an
Le 22 mars 2019
Logistique
la-construction-du-port-de-mayumba-prend-forme

La construction du port de Mayumba prend forme

Le partenariat public-privé qui lie l’Etat gabonais à travers l'Office des ports et rades du Gabon (Oprag), à la société forestière Sustainable forestry management Africa (SFM Africa), va permettre dans...
Le 21 mars 2019
Banque
francesco-de-musso-bgfi-bank-les-banques-doivent-étendre-leur-maillage-et-être-plus-proches-de-leur-client

Francesco De Musso (BGFI Bank) : «Les banques doivent étendre leur maillage et être plus proches de leur client »

Dans un entretien accordé à notre rédaction au lendemain de sa participation au Forum Afrique 2019, le 8 février 2019 à Paris, le Directeur général de BGFIBank Europe, hub européen...
Le 20 mars 2019
Bois
74-des-superficies-attribuées-à-l’exploitation-forestière-appartiennent-aux-sociétés-chinoises

74% des superficies attribuées à l’exploitation forestière appartiennent aux sociétés chinoises

Les opérateurs forestiers asiatiques, notamment des Chinois, ont porté les activités de l’industrie du bois à des niveaux de productivité importants au Gabon ces dernières années. En termes d’emplois par exemple,...
Le 20 mars 2019
Agro
pour-combler-les-besoins-en-consommation-de-riz-le-gabon-sollicite-le-partenariat-avec-la-chine

Pour combler les besoins en consommation de riz, le Gabon sollicite le partenariat avec la Chine

La dépendance aux importations des denrées alimentaires handicape les capacités de développement du Gabon ainsi que ses performances agricoles. Pour sortir de cette situation qui déséquilibre la balance commerciale, les...