Grâce au programme Graine, le Gabon a produit 5 000 tonnes de manioc depuis 2014

Grâce au programme Graine, le Gabon a produit 5 000 tonnes de manioc depuis 2014

() - Depuis de nombreuses années, le Gabon importe les produits vivriers, à l’instar du manioc et de la banane-plantain, du Cameroun et du Congo. Mais, avec l’entrée en production des espaces cultivables aménagés dans le cadre du programme Graine, le pays a amélioré sa production et réduit sa dépendance aux importations de cette culture vivrière.

Ainsi, assurent les responsables dudit programme, grâce aux exploitations mises en œuvre dans les provinces de la Ngounie, de la Nyanga dans le Sud du Gabon, du Woleu-Ntem dans le Nord du pays ou encore de l’Ogooue-Ivindo et du Haut-Ogooue, le pays a produit plus de 5 000 tonnes de manioc depuis 2014.

«Depuis l’intervention de la Sotrader, le prix du sachet de manioc a été revu à la normale, soit 7 000 FCFA ; nous venons nous ravitailler afin d’assurer la desserte au niveau du marché du pk8.», indique un partenaire commercial de la Sotrader à Libreville.

De plus, assure ce dernier, le manioc de Sotrader est de très bonne qualité. «Il est très apprécié des clients par rapport à celui qui vient du Congo et du Cameroun ; mais il faut un peu d’amélioration au niveau de l’emballage de sorte qu’il soit plus gros, car les Gabonais préfèrent ce qui est produit au niveau local.», poursuit-il.

Il y a une semaine, 24 tonnes de manioc ont été livrées dans la capitale gabonaise en provenance de Ndende et de Tchibanga dans le Sud du pays, d’Oyem dans le Nord et du Haut-Ogooue dans le Sud-Est, grâce aux exploitations de ce programme, supervisées par la Sotrader.

Selon les autorités gabonaises, le pays s’attend à une récolte de 12 000 tonnes de manioc avec ce programme.

PcA

Facebook (copie)

ECONOMIE: LES PLUS LUS

7 jours
1 mois
1 an
Le 22 mars 2019
Logistique
la-construction-du-port-de-mayumba-prend-forme

La construction du port de Mayumba prend forme

Le partenariat public-privé qui lie l’Etat gabonais à travers l'Office des ports et rades du Gabon (Oprag), à la société forestière Sustainable forestry management Africa (SFM Africa), va permettre dans...
Le 21 mars 2019
Banque
francesco-de-musso-bgfi-bank-les-banques-doivent-étendre-leur-maillage-et-être-plus-proches-de-leur-client

Francesco De Musso (BGFI Bank) : «Les banques doivent étendre leur maillage et être plus proches de leur client »

Dans un entretien accordé à notre rédaction au lendemain de sa participation au Forum Afrique 2019, le 8 février 2019 à Paris, le Directeur général de BGFIBank Europe, hub européen...
Le 20 mars 2019
Bois
74-des-superficies-attribuées-à-l’exploitation-forestière-appartiennent-aux-sociétés-chinoises

74% des superficies attribuées à l’exploitation forestière appartiennent aux sociétés chinoises

Les opérateurs forestiers asiatiques, notamment des Chinois, ont porté les activités de l’industrie du bois à des niveaux de productivité importants au Gabon ces dernières années. En termes d’emplois par exemple,...
Le 20 mars 2019
Agro
pour-combler-les-besoins-en-consommation-de-riz-le-gabon-sollicite-le-partenariat-avec-la-chine

Pour combler les besoins en consommation de riz, le Gabon sollicite le partenariat avec la Chine

La dépendance aux importations des denrées alimentaires handicape les capacités de développement du Gabon ainsi que ses performances agricoles. Pour sortir de cette situation qui déséquilibre la balance commerciale, les...