La SOTRADER livre 24 tonnes de manioc au marché de Libreville

La SOTRADER livre 24 tonnes de manioc au marché de Libreville

() - La Société de transformation agricole et du développement rural (Sotrader) vient de procéder à la livraison d’un important stock de manioc sur les marchés de Libreville.

Cette intervention fait suite à la volonté manifestée par cette société de résorber la pénurie de manioc qui sévit depuis plusieurs semaines déjà dans la capitale gabonaise, et qui a pour conséquence la flambée du prix de ce produit de consommation.

Le 30 décembre 2018, le PDG de la SOTRADER, par ailleurs DGA d'Olam Gabon, Théophile Ogandaga, accompagné du ministre de l'Agriculture, chargé du programme Graine, Biendi Maganga Moussavou, ont procédé à la réception de la première livraison le 30 décembre dernier. Ce lot était constitué de 16 tonnes en provenance des coopératives de Ndendé, Tchibanga et d'Oyem.

Le second lot de huit tonnes en provenance de Franceville a été réceptionné le 4 décembre dernier. Satisfait de cette opération, Théophile Ogandaga, s’est voulu optimiste et rassurant pour la suite des opérations. « La pénurie de manioc est désormais derrière nous (...) Cependant, tous les quinze jours les provinces partenaires du programme GRAINE continueront d'approvisionner la capitale, de 400 à 500 sacs de manioc.», a-t-il déclaré.

A son tour, Biendi Maganga Moussavou a tenu à rassurer les populations face à cette situation. « Après avoir effectué le tour des différents points de ravitaillement et de vente de manioc, pour comprendre les soucis inhérents à cette filière, à savoir la question de la pénurie ainsi que du prix, il y a quelques jours, nous nous sommes concertés avec la SOTRADER pour améliorer la chaine de ravitaillement et de distribution. Au terme des différentes corrections et autres arrangements qui ont été faits, je puis rassurer les consommateurs que la situation est désormais prise en main.

Et qu’en outre, dans cette dynamique, le programme GRAINE prend en compte les besoins des populations pour que très vite, la pénurie soit derrière nous.»

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ECONOMIE: LES PLUS LUS

Le 18 mars 2019
Finance
selon-mohamed-el-kettani-pdg-d’attijariwafa-le-franc-cfa-est-une-monnaie-d’échange-extrêmement-importante

Selon Mohamed El-Kettani, PDG d’Attijariwafa, le franc Cfa est une monnaie «d’échange extrêmement importante»

En marge du Forum Afrique développement ouvert le 14 mars dernier à Casablanca au Maroc, le président-directeur général du groupe bancaire marocain Attijariwafa Mohamed El-Kettani (photo), s’est invité au débat...
Le 18 mars 2019
Transports
frappée-dinterdiction-de-survol-et-datterrissage-au-gabon-la-compagnie-turkish-airlines-remplace-son-737-max-8-sur-la-desserte-de-libreville-par-un-737-900

Frappée d'interdiction de survol et d'atterrissage au Gabon, la compagnie Turkish Airlines remplace son 737 MAX 8 sur la desserte de Libreville par un 737-900 

La compagnie de transport aérien Turkish Airlines, n’a pas attendu la nouvelle des autorités gabonaises interdisant le survol de son territoire et l’atterrissage sur son sol des Boeing 737 MAX...
Le 18 mars 2019
Bois
le-directeur-général-de-la-caisse-des-dépôts-et-consignations-visite-les-sites-de-rougier-au-gabon

Le directeur général de la Caisse des dépôts et consignations visite les sites de Rougier au Gabon

L'administrateur-directeur général de la Caisse des dépôts et consignations (CDC), Herman Nzoundou Bignoumba, a effectué une visite des sites de Rougier Gabon dans le Haut-Ogooué, Sud-Est du Gabon en début...
Le 15 mars 2019
TIC
pour-le-premier-ministre-l’agence-nationale-des-infrastructures-numériques-et-des-fréquences-doit-s’adapter-au-contexte-difficile

Pour le Premier ministre, l’Agence nationale des infrastructures numériques et des fréquences doit s’adapter au contexte difficile

Le directeur général de l’Agence nationale des infrastructures numériques et des fréquences (Aninf), Alex Bernard Bongo Ondimba, a fait le point des activités de cette structure avec le Premier ministre...