Le Gabon planche sur la mise en œuvre du projet « Classes vertes »

Le Gabon planche sur la mise en œuvre du projet « Classes vertes »

() - A la suite d’une mission d’identification et de sélection des écoles dans la province de la Ngounié (Sud du pays), devant abriter le projet « Classes vertes pour une production innovante, ludique, éducative et nutritive », une réunion de la plateforme Sécurité alimentaire et nutritionnelle du Gabon s’est tenue le 18 décembre 2018 au siège sous-régional de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), à Libreville.

Cette rencontre avait entre autres pour objectifs de : partager les expériences et initiatives d’autres agences du système des Nations Unies, en l’occurrence l’UNESCO, en matière de jardins scolaires ; faire la restitution du déroulé de la mission tenue du 10 au 14 décembre 2018 à Mouila, et enfin de procéder à des échanges sur la planification et la mise en œuvre dudit projet sur les différents sites d’intervention.

Par ailleurs, dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet « Classes vertes », le ministère de l’Education nationale avec l’appui du bureau local de l’Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), met actuellement en œuvre un projet dénommé GLOBE.

Lequel s’articule autour de la veille environnementale au sein de l’établissement, des activités thématiques et les activités communautaires, dont le jardin scolaire est le point central.

Déclinant l’approche pédagogique et thématique de ce projet, Menine Séraphine du bureau de l’UNESCO a indiqué que « les principales leçons apprises sur les jardins scolaires résident dans le fait qu’ils constituent un outil ludique d’apprentissage non seulement à l’agriculture et à l’alimentation, mais, également au leadership communautaire ». Avant de relever les principaux défis qui restent à surmonter que sont: la disponibilité des enseignants, le financement des activités et la gestion des récoltes issues des jardins.

Une proposition de contenu et de chronogramme du programme de formations des formateurs a ainsi été présentée et discutée entre les membres de la plateforme. Au terme des discussions, les participants ont formulé un certain nombre de recommandations à l’équipe de coordination. Celles-ci concernent l’harmonisation du rapport final de la mission d’une part et du programme de formations des formateurs d’autre part.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

Le 23 janvier 2019
Infrastructures
le-gouvernement-demande-la-prise-en-compte-des-infrastructures-dans-les-projets-conduits-par-la-banque-mondiale-au-gabon

Le gouvernement demande la prise en compte des infrastructures dans les projets conduits par la Banque mondiale au Gabon

La représentante de la Banque mondiale au Gabon et en Guinée Equatoriale, Alice Ouedraogo, a eu des entretiens avec le Premier ministre, Julien Nkoghe Bekale, le 22 janvier à Libreville. Elle...
Le 22 janvier 2019
Banque
bnp-paribas-quitte-le-capital-de-bicig

BNP Paribas quitte le capital de Bicig

C’est le président du conseil d’administration de la Banque internationale pour le commerce et l’industrie du Gabon (Bicig), Etienne Mouvagha Tchioba, qui l’a annoncé au terme de la session du...
Le 22 janvier 2019
Banque
la-cobac-désigne-un-liquidateur-à-la-banque-gabonaise-de-développement

La Cobac désigne un liquidateur à la banque gabonaise de développement  

La Commission bancaire de l’Afrique centrale (Cobac) a décidé, en octobre 2018, de retirer l’agrément prudentiel de la banque gabonaise de développement (BGD) et de désigner un liquidateur après le...
Le 22 janvier 2019
Agro
zone-cemac-en-dépit-d’une-hausse-des-prix-des-produits-énergétiques-les-produits-de-base-affichent-un-net-recul-dans-l’ensemble

Zone CEMAC : en dépit d’une hausse des prix des produits énergétiques, les produits de base affichent un net recul dans l’ensemble

En dépit d’une hausse des prix des produits énergétiques au troisième trimestre 2018, le marché des produits de base a affiché un net recul dans l’ensemble, à cause de la...