Financement des PME :‭ ‬Ecobank expose les tares des opérateurs économiques

Financement des PME :‭ ‬Ecobank expose les tares des opérateurs économiques

() - Pour la première session des rencontres organisées à l’Espace PME de Libreville à l’intention des chefs d’entreprises,‭ ‬la banque panafricaine Ecobank a mis le doigt sur les plaies qui limitent l’accès aux financements des promoteurs de PME.

D’après Gaëlle Biteghe,‭ ‬directrice générale de l’établissement bancaire,‭ ‬les promoteurs font preuve d’inexpérience et refusent de donner‭ ‬aux banques‭ ‬les garanties qu’elles sollicitent pour l’accompagnement et le développement de leurs activités.‭ ‬«Avec la crise économique,‭ ‬le capital est devenu rare ‭; ‬il doit être alloué de manière à ce qu’il soit rentabilisé in fine.‭ ‬C’est pour cela qu’on insiste pour que la qualité des dossiers soit au rendez-vous,‭ ‬de telle sorte qu’on puisse allouer ce financement à ceux qui ont la meilleure chance de réussir.‭ ‬Je pense qu’avec cette rareté du capital,‭ ‬nous sommes obligés d’être un peu plus prudents ‭»‬,‭ ‬souligne Gaëlle Biteghe.

Au-delà de ces deux facteurs,‭ ‬sujets de tous les risques,‭ ‬la banque panafricaine relève également la sous-capitalisation des Pme,‭ ‬l’absence d’états financiers,‭ ‬non sans questionner leur fiabilité,‭ ‬le manque de business plan et la dépendance à un seul client qui,‭ ‬pour l’heure,‭ ‬reste l’Etat.‭ ‬«Le facteur risque est évalué sur l’expérience du promoteur,‭ ‬son implication dans sa société,‭ ‬le portefeuille des clients et sur les prévisions faites en termes de génération de chiffre d’affaires ‭»‬,‭ ‬relève la directrice générale.

Ce qui amène la banquière à recommander aux promoteurs de PME,‭ ‬une plus grande diversification des partenaires,‭ ‬une capitalisation adéquate et une constitution légale de la PME.‭ «‬Les jeunes doivent constituer leur dossier légalement,‭ ‬se faire assister sur les aspects juridique et de comptabilité‭; ‬cette assistance fait appel à des spécialistes en la matière parce qu’ils doivent pouvoir avoir le temps de se concentrer sur leurs projets‭»‬,‭ ‬martèle Gaëlle Biteghe.

Auxence Mengue

Facebook (copie)

Le 17 janvier 2017
Agro
l’anpn-répond-aux-ong-mighty-et-brainforest

L’ANPN répond aux ONG Mighty et Brainforest

Le 12 décembre 2016, l’organisation américaine à but non lucratif Mighty, publiait un rapport intitulé «La boite noire du commerce de l’huile de palme» : Ou comment l’émergence du géant de...
Le 17 janvier 2017
Hydrocarbures
le-groupe-américain-carlyle-rachète-les-actifs-de-shell-gabon-sa

Le groupe américain Carlyle rachète les actifs de Shell Gabon SA

C’est finalement le géant américain du capital-investissement Carlyle qui va reprendre les actifs terrestres de Shell Gabon, après un long feuilleton riche en suspense, avec le groupe français Pérenco, présent...
Le 17 janvier 2017
Hydrocarbures
la-grève-déclenchée-à-shell-gabon-aurait-déjà-causé-une-perte-de-45-millions-de-dollars

La grève déclenchée à Shell Gabon aurait déjà causé une perte de 4,5 millions de dollars

Depuis le 12 janvier 2016, date du déclenchement de la grève par les employés de la société Shell Gabon SA une partie de la production pétrolière de Shell Gabon SA...
Le 16 janvier 2017
Banque
la-banque-de-développement-de-chine-prête-26-milliards-de-fcfa-à-la-bdeac-pour-développer-les-pme-de-la-cemac

La Banque de développement de Chine prête 26 milliards de FCFA à la Bdeac pour développer les PME de la Cemac

La Banque de développement d’Afrique Centrale (Bdeac) informe que son président, Abbas Mahamat Tolli (photo), et Zhou Qingyu, vice-président de la Banque de développement de Chine (CDB), ont signé le 12...