Financement des PME :‭ ‬Ecobank expose les tares des opérateurs économiques

Financement des PME :‭ ‬Ecobank expose les tares des opérateurs économiques

() - Pour la première session des rencontres organisées à l’Espace PME de Libreville à l’intention des chefs d’entreprises,‭ ‬la banque panafricaine Ecobank a mis le doigt sur les plaies qui limitent l’accès aux financements des promoteurs de PME.

D’après Gaëlle Biteghe,‭ ‬directrice générale de l’établissement bancaire,‭ ‬les promoteurs font preuve d’inexpérience et refusent de donner‭ ‬aux banques‭ ‬les garanties qu’elles sollicitent pour l’accompagnement et le développement de leurs activités.‭ ‬«Avec la crise économique,‭ ‬le capital est devenu rare ‭; ‬il doit être alloué de manière à ce qu’il soit rentabilisé in fine.‭ ‬C’est pour cela qu’on insiste pour que la qualité des dossiers soit au rendez-vous,‭ ‬de telle sorte qu’on puisse allouer ce financement à ceux qui ont la meilleure chance de réussir.‭ ‬Je pense qu’avec cette rareté du capital,‭ ‬nous sommes obligés d’être un peu plus prudents ‭»‬,‭ ‬souligne Gaëlle Biteghe.

Au-delà de ces deux facteurs,‭ ‬sujets de tous les risques,‭ ‬la banque panafricaine relève également la sous-capitalisation des Pme,‭ ‬l’absence d’états financiers,‭ ‬non sans questionner leur fiabilité,‭ ‬le manque de business plan et la dépendance à un seul client qui,‭ ‬pour l’heure,‭ ‬reste l’Etat.‭ ‬«Le facteur risque est évalué sur l’expérience du promoteur,‭ ‬son implication dans sa société,‭ ‬le portefeuille des clients et sur les prévisions faites en termes de génération de chiffre d’affaires ‭»‬,‭ ‬relève la directrice générale.

Ce qui amène la banquière à recommander aux promoteurs de PME,‭ ‬une plus grande diversification des partenaires,‭ ‬une capitalisation adéquate et une constitution légale de la PME.‭ «‬Les jeunes doivent constituer leur dossier légalement,‭ ‬se faire assister sur les aspects juridique et de comptabilité‭; ‬cette assistance fait appel à des spécialistes en la matière parce qu’ils doivent pouvoir avoir le temps de se concentrer sur leurs projets‭»‬,‭ ‬martèle Gaëlle Biteghe.

Auxence Mengue

Facebook (copie)

Le 23 février 2018
TIC
le-projet-d’interconnexion-en-fibre-optique-entre-le-gabon-et-le-congo-sera-inauguré-le-23-mars-2018

Le projet d’interconnexion en fibre optique entre le Gabon et le Congo sera inauguré le 23 mars 2018

Après la phase de travaux, le projet d’interconnexion en fibre optique entre le Gabon et le Congo subit actuellement, les ultimes réglages avant sa phase inaugurale. C’est d’ailleurs dans ce...
Le 22 février 2018
Télécom
le-gabon-reçoit-454-millions-fcfa-de-la-bad-pour-l’extension-de-la-fibre-optique

Le Gabon reçoit 454 millions Fcfa de la BAD pour l’extension de la fibre optique

Le directeur général de l’Agence nationale des infrastructures numériques (Aninf), Alex Bernard Bongo Ondimba, et le représentant par intérim de la Banque africaine de développement (BAD) Jean Louis Moubamba, ont...
Le 21 février 2018
Mining
gabon--hausse-de-plus-de-76-du-chiffre-d’affaires-de-la-comilog-en-2017

Gabon : hausse de plus de 76% du chiffre d’affaires de la Comilog en 2017

La compagnie minière de l’Ogooué (Comilog) a enregistré en 2017, une hausse en glissement annuel de 76,38% de son chiffre d’affaires. C’est ce que rapportent les résultats financiers publiés par...
Le 21 février 2018
Com
label-tv-intégre-le-bouquet-canal-+-dès-le-1er-mars

Label TV intégre le bouquet Canal + dès le 1er mars

A compter du 1er Mars 2018, LABEL TV, dans le cadre de sa stratégie de développement, densifie son réseau de diffusion et de réception satellitaires pour se positionner comme la...