La BDEAC fait sa mue

La BDEAC fait sa mue

() - La Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) a récemment procédé à l’adoption des statuts et des textes portant la stratégie globale de son financement. C’était à la faveur de l’Assemblée générale, tenue le 16 janvier dernier, à Brazzaville, indique la presse locale.

Ces nouvelles dispositions, indique-t-on au sein de l’institution financière sous-régionale, s’inscrivent dans le cadre des réformes, validées par les chefs d’Etat des pays membres de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (Cémac), lors du sommet d’octobre dernier, à N’Djamena, au Tchad.

Pour le ministre tchadien des Finances, par ailleurs, président sortant de l’Assemblée générale de la BDEAC, Allali Mahamat Abakar, « ces réformes visent à mettre la BDEAC aux standards internationaux, pour qu’elle réponde aux attentes et aux besoins de nos économies actuellement en souffrance ».

Il a également estimé que l’adoption de ces textes consacre la relance des bases de la réforme de cette institution communautaire. Et dans cette même optique, il a été mis en place des comités d’audit, de paiement des salaires et de crédit de la BDEAC.

Pour sa part, le ministre camerounais des Finances, Louis Paul Motaze, en sa qualité de président entrant de l’Assemblée générale de la BDEAC, a rappelé « la nécessité de renforcer les performances de cette banque en charge du financement des projets de développement communautaire ».

Selon lui, « La BDEAC a un rôle essentiel, notamment en cette période particulière qui est celle d’une crise économique dans la CEMAC. Elle peut aider les Etats à financer un certain nombre de projets d’infrastructures et d’intégration, dont nous avons besoin pour relancer la croissance ». Avant de conclure qu’« Il faut tout faire pour que l’action qui va être menée soit celle de plus d’efficacité ».

Pour rappel, la BDEAC a tenu son conseil d'administration à Brazzaville, le 24 septembre dernier. C’est au cours dudit conseil que ces importantes réformes portant sur le renouvellement des textes de la Banque, dans la perspective d'un nouveau départ, ont été adoptées.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

Le 18 avril 2019
Agro
le-gabon-entend-s’appuyer-sur-le-maroc-pour-redynamiser-son-secteur-agricole

Le Gabon entend s’appuyer sur le Maroc pour redynamiser son secteur agricole

La 14ème édition du Salon international de l'agriculture de Meknès (SIAM) qui se tient actuellement au Maroc, devrait sans doute, charrier de nouvelles opportunités dans le secteur agricole entre la...
Le 17 avril 2019
Logistique
démarrage-imminent-des-activités-du-registre-international-gabonais-des-navires

Démarrage imminent des activités du Registre international gabonais des navires  

En prélude au lancement des activités du Registre international gabonais des navires, le ministre des Transports et de la Logistique, Justin Ndoundangoye (photo), a édifié les médias sur les contours...
Le 15 avril 2019
Banque
le-groupe-bgfibank-indique-un-total-de-bilan-de-3-137-milliards-fcfa-en-augmentation-de-5-en-2018

Le Groupe BGFIBank indique un total de Bilan de 3 137 milliards FCFA, en augmentation de 5% en 2018

Après examen de ses activités au cours de l’exercice clos le 31 décembre 2018, et l’arrêt des comptes dudit exercice, le Conseil d’administration de BGFI Holding Corporation, réuni le 10...
Le 15 avril 2019
Hydrocarbures
l’etat-circonscrit-le-champ-de-la-subvention-des-produits-pétroliers

L’Etat circonscrit le champ de la subvention des produits pétroliers

Selon Pascal Houangni Ambouroue (photo), ministre du Pétrole, du Gaz et des Hydrocarbures, les marges de manœuvre de l’Etat en matière de subvention des produits pétroliers se sont amenuisées depuis...