Le Gabon franchit un nouveau palier dans la transformation du bois

Le Gabon franchit un nouveau palier dans la transformation du bois

() - Cette option s’est matérialisée par l’inauguration, le week-end dernier, de l’unité de transformation ‘’Three Layer’’ du complexe industriel Rain Forest Management (RFM) situé à Mbomao, un village du département de la Lopé.

La mise en production de cette nouvelle unité vient renforcer le processus de transformation du bois en vue de la diversification des sources de croissance. En même temps, elle confirme le positionnement économique de RFM en tant que maillon fort et pionnier dans la chaine d’industrialisation de la filière bois au Gabon.

Le concept ‘’Three Layer’’, consiste en un assemblage de trois bois en un seul, en vue de mieux rentabiliser la ressource, avec une revalorisation plus poussée des rebus de bois. Autrement dit, avec ce nouveau dispositif, le taux de déchets du bois sera réduit, tandis que celui du rendement de la matière première connaitra une augmentation.

La ministre de l’Economie forestière, Estelle Ondo, a salué cet investissement et promis tout le soutien des autorités aux efforts entrepris par RFM, au moment où le gouvernement accentue le processus de transformation des produits locaux et partant la diversification des sources de croissance.

« Cette technologie de pointe participe à la formation des jeunes Gabonais, grâce au transfert des compétences initié par cette société. Toutes ces initiatives sont donc de nature à être saluées », a-t-elle indiqué, avant de préciser, dans cette foulée, la perspective d’une synergie entre cette unité de transformation et l’Ecole nationale des eaux et forêt. Cela, afin que les jeunes Gabonais puissent bénéficier et s’imprégner des fondamentaux de cette nouvelle technologie.

Malgré les difficultés à surmonter et les efforts à fournir dans la stratégie d’industrialisation de la filière bois, « le concept de Three Layer permet de nourrir l’optimisme quant aux perspectives d’évolution de la transformation du secteur bois au Gabon », a indiqué le membre du gouvernement. Etant entendu que les ambitions du gouvernement, pour ce secteur, deuxième employeur après l’Etat, sont de porter sa contribution bien au-delà des 3% qu’il représente actuellement.

Synclair Owona

Facebook (copie)

Le 27 mars 2017
Mining
l’office-national-de-l’emploi-présente-à-la-comilog-le-contrat-d’apprentissage-jeunesse

L’Office national de l’emploi présente à la Comilog le Contrat d’apprentissage jeunesse

L’Office national de l’emploi (ONE) vient de présenter à la Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog) le Contrat d’apprentissage jeunesse (CAJ). Un nouveau concept qui vise un double objectif : développer et...
Le 24 mars 2017
Hydrocarbures
après-un-mois-de-grève-maurel-prom-retrouve-le-cours-normal-des-activités

Après un mois de grève, Maurel & Prom retrouve le cours normal des activités

Suite à un aboutissement heureux des négociations, les activités ont repris normalement à Maurel et Prom, au terme de la signature, ce 22 mars, d’un procès-verbal de conciliation tripartite entre...
Le 24 mars 2017
Bois
le-gouvernement-signe-23-conventions-de-gestion-forestière

Le gouvernement signe 23 conventions de gestion forestière

Les 16 premières conventions signées le 23 mars, à Libreville, par la ministre de l’Economie forestière, de la protection et de la gestion durable des écosystèmes, Estelle Ondo (photo), portent...
Le 24 mars 2017
Bois
la-banque-mondiale-fait-le-bilan-de-la-filière-bois-au-gabon-six-ans-après-l’interdiction-d’exportation-des-grumes

La Banque mondiale fait le bilan de la filière bois au Gabon six ans après l’interdiction d’exportation des grumes

La mission d’évaluation de la mesure d’interdiction d’exportation des grumes sur l’économie gabonaise conduite par la Banque mondiale a rendu ses conclusions. Celles-ci révèlent que la participation de la filière...