La Banque de développement d’Afrique australe veut accompagner la BDEAC dans le développement de l’Afrique centrale

La Banque de développement d’Afrique australe veut accompagner la BDEAC dans le développement de l’Afrique centrale

() - En marge des travaux des Assemblées annuelles de la Banque africaine de développement qui se sont déroulés du 22 au 25 mai 2018 à Busan en Corée du Sud, le président de la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC), Fortunato-Ofa Mbo Nchama et celui de la Banque de développement de l’Afrique australe (DBSA), Patrick Dlamini se sont engagés à intensifier la coopération entre leurs institutions.

A la faveur d’une séance de travail tenue le 23 mai 2018, ils ont paraphé un important accord de coopération. Cet accord vise notamment la mise en commun de leurs efforts pour promouvoir le développement économique et social de l’Afrique centrale, le renforcement et la coordination de leurs interventions respectives dans le financement des projets intégrateurs en zone Cémac.

Au terme de cette signature, le Président de la BDEAC a rappelé la responsabilité qui incombe aux institutions africaines de financement du développement, au regard des défis et des enjeux actuels. Il a de ce fait lancé une invite à la DBSA d’intervenir massivement dans le financement  des infrastructures, de  l’industrie et de  la diversification des économies de la Zone Cémac, afin que les pays puissent rattraper leur retard  dans ces domaines.

Pour sa part, Patrick Dlamini, tout en rappelant les liens historiques qui existent entre l’Afrique du Sud et les pays de l’Afrique centrale, a précisé que «l’accord qui venait d’être signé ouvrait la porte à toutes ces possibilités de coopération mutuellement bénéfique». Avant d’affirmer que «la traditionnelle solidarité africaine devrait également se refléter au niveau des institutions de développement, afin d’améliorer les conditions de vie de nos populations».

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 19 septembre 2018
Gouvernance
initiative-d’adaptation-pour-l’afrique--ali-bongo-milite-pour-la-relance-du-mémorandum-de-paris

Initiative d’adaptation pour l’Afrique : Ali Bongo milite pour la relance du mémorandum de Paris

Sous l’égide du gouvernement gabonais, au nom du Comité des chefs d'Etat et de gouvernement africains sur les changements climatiques (CAHOSCC) et du Programme des Nations Unies pour le Développement...
Le 19 septembre 2018
Social
selon-le-pnud-le-gabon-accède-à-la-catégorie-des-pays-à-développement-humain-élevé

Selon le PNUD, le Gabon accède à la catégorie des pays à développement humain élevé

Le dernier classement du Programme des Nations unies sur l’Indice de développement humain (IDH) vient d’être publié. Le Gabon conserve son rang continental (7ème), mais recule d’une place à la...
Le 18 septembre 2018
Social
l’ambassade-de-france-près-le-gabon-finance-un-groupement-d’acteurs-non-étatiques-à-hauteur-de-15-millions-fcfa

L’ambassade de France près le Gabon finance un groupement d’acteurs non étatiques à hauteur de 15 millions FCFA

Dans le cadre de son programme « Projets innovants des sociétés civiles et coalitions d’acteurs » (PISCCA), le service de coopération et d’action culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France près le Gabon,...
Le 18 septembre 2018
Formation
le-gabon-préconise-un-plan-quinquennal-de-1250-milliards-fcfa-pour-réformer-le-système-éducatif-national

Le Gabon préconise un plan quinquennal de 1250 milliards FCFA pour réformer le système éducatif national

Après sensiblement deux semaines de travaux axés autour des thématiques : éducation, formation et emploi, les experts commis pour la task-force sur l’éducation, annoncée par le chef de l’Etat, Ali Bongo,...