Bien que n’ayant pas encore atteint le niveau souhaité, les réserves de change de la Cemac ont repris la courbe ascendante

Bien que n’ayant pas encore atteint le niveau souhaité, les réserves de change de la Cemac ont repris la courbe ascendante

() - Afin de relever les économies des pays de la Cemac (Cameroun, Congo, Gabon, Tchad, Guinée équatoriale, RCA), laminés par la crise des prix des matières premières, les mesures prises par la Banque des Etats de l’Afrique centrale (révision à la baisse du plafond de refinancement des Etats) et les six Etats de la Cemac eux-mêmes (réduction des dépenses publiques), en partenariat avec des bailleurs de fonds internationaux (notamment le FMI), commencent à porter leurs fruits.

«Lorsqu’on voit l’application des premières mesures qui ont été prises, on note déjà un relèvement des réserves (de change), qui n’est pas encore au niveau que nous souhaitons, mais nous le notons», a déclaré Louis-Paul Motaze, ministre camerounais de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat), au cours de la 3ème réunion du comité de pilotage du Programme des réformes économiques et financières de la Cemac, tenu le 28 septembre 2017 à Douala, la capitale économique du Cameroun.

Le niveau actuel des réserves de change des pays de la Cemac, cantonnées dans le compte des opérations auprès du Trésor français, n’a pas été révélé au cours de cette rencontre. Mais, l’on se souvient que selon les statistiques du FMI, ces réserves ont chuté de 6 000 milliards de francs Cfa en 2010, à seulement 2 000 milliards de francs Cfa en 2016, en baisse de 4 000 milliards de francs Cfa sur une période de 6 ans.

Ces statistiques avaient été révélées en avril dernier par Kadima Kalondji, le représentant-résident du FMI au Cameroun. C’était au cours d’un passage à Libreville, au Gabon.

BRM

Lire aussi:

24-08-2017 - Entre 2014 et 2017, les six pays de la Cemac ont réduit les dépenses publiques de 4000 milliards de FCfa

12-04-2017 - Les réserves de change de la Cemac chutent de 6000 à 2000 milliards de Fcfa en six ans

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 13 décembre 2017
Social
sécurité-alimentaire-le-conseil-gabonais-des-chargeurs-et-l’agence-pour-la-sécurité-alimentaire-signent-une-convention-de-partenariat

Sécurité alimentaire : le conseil gabonais des chargeurs et l’Agence pour la sécurité alimentaire signent une convention de partenariat

La convention signée entre Liliane Nadège Ngari, directrice générale du Conseil gabonais des chargeurs (CGC), et Sylvain Patrick Enkoro, directeur général de l’Agence gabonaise pour la sécurité alimentaire (Agasa), vise...
Le 13 décembre 2017
Gouvernance
le-gabon-offre-500-000-dollars-pour-l’initiative-africaine-sur-le-climat

Le Gabon offre 500 000 dollars pour l’Initiative africaine sur le climat

La tenue à Paris du One Planet Summit le 12 décembre, a donné l’occasion au président du Comité des chefs d’Etat et de gouvernement africains sur le changement climatique (CAHOSCC),...
Le 12 décembre 2017
Gouvernance
régis-immongault-propose-linnovation-comme-moyen-d’adaptation-au-réchauffement-climatique

Régis Immongault propose l'innovation comme moyen d’adaptation au réchauffement climatique

La position du Gabon dans le cadre du financement de la lutte contre le changement climatique, a une fois de plus été défendue, ce lundi 11 décembre 2017, à Bercy,...
Le 12 décembre 2017
Régulation
sommet-sur-le-climat-de-paris-ali-bongo-va-plaider-le-respect-des-engagements-financiers-des-etats-pollueurs

Sommet sur le climat de Paris : Ali Bongo va plaider le respect des engagements financiers des Etats pollueurs

C’est en qualité de président du Comité des chefs d'Etat et de gouvernement africains sur le changement climatique (CAHOSC), qu’Ali Bongo Ondimba (photo), prend la parole ce jour à Paris...