L’Etat gabonais a déboursé 777 milliards FCFA pour le règlement de sa dette publique en 2017

L’Etat gabonais a déboursé 777 milliards FCFA pour le règlement de sa dette publique en 2017

() - Malgré une conjoncture économique peu favorable, l’Etat gabonais a poursuivi le règlement de sa dette publique. A la fin de l’année 2017, ces règlements se sont effectués à hauteur de 777 milliards FCFA, soit une hausse de 126,5% par rapport à 2016, selon la Direction générale de l’économie et de la politique fiscale (DGEPF).

Dans les livres comptables, le règlement de la dette extérieure a atteint les 129,4%, tandis que celui de la dette intérieure a été évalué à 121,8%.

S’agissant du règlement de la dette extérieure, il a représenté 62,5% du règlement total de la dette en 2017, et essentiellement consacré aux engagements des crédits commerciaux (+192,5%), envers les marchés financiers (+126,6%), les multilatéraux (108,0%), et les bilatéraux (76,6%).

Quant au paiement de la dette intérieure, il a observé une hausse de 121,8 %, comparativement à la fin de l’année 2016. A la direction générale de l’Economie, l’on explique cette augmentation par les efforts effectués par l’administration des règlements, au profit de la dette moratoire (208,1%), le marché financier régional (133,2%) et du système bancaire (52,3%).

Il est toutefois à noter que, malgré ces efforts de règlement, le stock de la dette publique du Gabon a augmenté de 18,1% pour s’établir à 4 807,6 milliards FCFA au terme de l’année 2017. Cette évolution, souligne le DGEPF, est imputable à la progression conjointe de l’encours de la dette extérieure et intérieure, en liaison avec les emprunts multilatéraux du marché financier régional, les commerciaux et bilatéraux.

Par ailleurs, le portefeuille de la dette publique du Gabon reste toujours dominé par la dette extérieure qui représente environ 69,8% du total de la dette dont 24,9% provient des marchés financiers.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 24 janvier 2019
Gouvernance
julien-nkoghe-bekalé-prescrit-lefficacité-budgétaire-lexécution-des-projets-et-la-conduite-de-laction-collective-au-gouvernement

Julien Nkoghe Bekalé prescrit l'efficacité budgétaire, l'exécution des projets et la conduite de l'action collective au gouvernement

Comme il fallait s’y attendre, pour son tout premier conseil interministériel présidé ce 22 janvier 2019, le PM Julien Nkoghe Bekalé (photo) a décliné sa feuille de route au gouvernement. Outre...
Le 23 janvier 2019
Gouvernance
l’optimisation-de-la-gestion-des-investissements-publics-au-cœur-d’un-séminaire-interrégional-à-libreville

L’optimisation de la gestion des investissements publics au cœur d’un séminaire interrégional à Libreville

Les centres régionaux d’assistance technique du Fonds monétaire international pour l’Afrique centrale (Afritac centre) et de l’Ouest (Afritac Ouest), organisent conjointement un séminaire interrégional sur le thème « Optimiser la gestion...
Le 23 janvier 2019
Régulation
les-infrastructures-routières-constituent-la-priorité-du-nouveau-premier-ministre

Les infrastructures routières constituent la priorité du nouveau Premier ministre

Parce que la route joue un rôle très important dans le développement socio-économique d’un pays, Julien Nkoghe Bekale entend faire de celle-ci la priorité de son gouvernement. Aussi, a-t-il effectué une...
Le 23 janvier 2019
Economie
la-zone-de-nkok-veut-vendre-ses-produits-dans-le-marché-commun-cemac-ceeac

La zone de Nkok veut vendre ses produits dans le marché commun Cemac/CEEAC

Le président de la Commission de la Cemac, Daniel Ona Ondo, a organisé une séance de travail avec les opérateurs de la zone économique spéciale de Nkok sur les méthodes...