L’Afritac de l’Ouest et l’Afritac Centre renforcent les capacités des acteurs en matière de régulation et de supervision bancaires

L’Afritac de l’Ouest et l’Afritac Centre renforcent les capacités des acteurs en matière de régulation et de supervision bancaires

() - Conjointement avec l’Afritac de l’Ouest, l’Afritac Centre a organisé un séminaire régional à Dakar, Sénégal du 22 au 26 janvier 2018, dans le domaine de la régulation et de la supervision bancaires, axé sur le thème de la supervision du risque de crédit selon les normes internationales et l’approche par les risques.

Selon les participants, ce thème était hautement sensible et porteur d’enjeux pour l’ensemble de l’Afrique subsaharienne. Cette rencontre a été une occasion de dialogues et d’échanges d’informations particulièrement intenses avec les experts et entre les autorités participantes elles-mêmes. Cela, grâce aux présentations détaillées effectuées par chaque délégation, complétées par celles des intervenants.

L’un des objectifs de ce séminaire ; promouvoir le partage des bonnes pratiques et la recherche de la convergence des cadres de supervision du risque de crédit dans l’ensemble de l’Afrique subsaharienne, a été atteint, et pourra se poursuivre au moyen des réseaux de contacts enrichis durant cet événement.

Sur le fond, les experts ont passé en revue les normes internationales les plus récentes applicables au risque de crédit, notamment la nouvelle méthode standard de Bâle III et l’IFRS 9, avec un focus sur un certain nombre de modes opératoires pour la mise en œuvre efficace des contrôles sur pièces et sur place. Les participants ont posé de très nombreuses questions et leur participation très active aux discussions atteste de la réussite de ce séminaire régional conjoint.

Outre Alexis Boher, conseiller résident en régulation et supervision bancaires à l’Afritac Centre, ce séminaire était animé par Eric Lemarchand, conseiller résident en supervision et restructuration bancaires à l’Afritac de l’Ouest, et par Gérard Granboulan, expert recruté par l’Afritac de l’Ouest.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 24 février 2018
Services publics
en-représailles-à-la-rupture-de-la-concession-détenue-au-gabon-veolia-pourrait-geler-ses-investissements-dans-15-pays-du-continent

En représailles à la rupture de la concession détenue au Gabon, Veolia pourrait geler ses investissements dans 15 pays du continent

Le directeur général du groupe français Veolia, Antoine Frérot, a annoncé le 21 février 2018, au cours d’un conseil d’administration du groupe, que l’entreprise va suspendre ses investissements étrangers sur...
Le 24 février 2018
Sécurité
le-gabon-peaufine-l’organisation-du-prochain-sommet-des-chefs-d’etat-du-copax

Le Gabon peaufine l’organisation du prochain Sommet des chefs d’Etat du COPAX

Instruit par le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet a eu une séance de travail relative à l’organisation du sommet du Conseil de paix...
Le 23 février 2018
Gouvernance
selon-koffi-ben-nassar-le-fmi-est-satisfait-des-efforts-entrepris-par-le-gabon-pour-l’apurement-de-la-dette-intérieure

Selon Koffi Ben Nassar, «  le FMI est satisfait des efforts entrepris par le Gabon pour l’apurement de la dette intérieure ».

En séjour au Gabon depuis quelques jours, une mission du Fonds monétaire international (FMI) conduite par l’économiste senior du département Afrique, Koffi Ben Nassar, a été reçu ce 22 février,...
Le 23 février 2018
Services publics
retour-progressif-de-la-situation-à-la-normale-à-la-seeg

Retour progressif, de la situation à la normale à la SEEG

Le spectre d’incertitude qui planait sur la Société d’eau et d’énergie du Gabon depuis le début de la semaine, à la suite de la résiliation du Contrat qui liait l’Etat...