Daniel Ona Ondo, président de la Cemac : « Les économies de la zone Cemac demeurent encore fortement cloisonnées »

Daniel Ona Ondo, président de la Cemac : « Les économies de la zone Cemac demeurent encore fortement cloisonnées »

() - Le président de la Commission de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), Daniel Ona Ondo (photo), a présenté, le 2 mars à Malabo (Guinée équatoriale), les défis de l’intégration sous-régionale au Parlement communautaire.

Daniel Ona Ondo a déclaré à cet effet : « Nous reconnaissons tous que les résultats obtenus dans le processus de l’intégration dans la zone Cemac ne sont, ni à la hauteur des enjeux dans le contexte actuel de la mondialisation, ni suffisamment perceptibles dans le vécu quotidien des populations de l'Afrique centrale».

Selon le président de la Commission, il est indéniable qu’avec moins de 3% d’échanges intracommunautaires et de nombreux obstacles physiques et réglementaires à la libre circulation des biens, des services, des capitaux et des personnes, « les économies de la zone Cemac demeurent encore fortement cloisonnées ».

Daniel Ona Ondo a indiqué que, face à l’étroitesse des marchés nationaux, les pays de la sous-région n’ont pas d’autre choix que de s’unir pour donner des perspectives prometteuses à la diversification des activités économiques. C’est à cette condition que la Cemac, qui s’est fixée pour ambition de devenir à l’horizon 2025, pourrait devenir un espace économique intégré, émergent où règnent la sécurité et la bonne gouvernance.

« Contrairement aux autres Communautés économiques régionales, la Cemac peine à s’affirmer, au travers des actions visibles et en adéquation avec les attentes des citoyens.», a regretté M. Ona Ondo.

Pour mémoire, c’est après 15 ans de négociations que les pays de la zone (Cameroun, Congo, Centrafrique, Gabon, Guinée équatoriale, Tchad), ont mis en œuvre, en 2017, les accords de libre circulation des personnes et des biens. 

S.A

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 19 septembre 2018
Gouvernance
initiative-d’adaptation-pour-l’afrique--ali-bongo-milite-pour-la-relance-du-mémorandum-de-paris

Initiative d’adaptation pour l’Afrique : Ali Bongo milite pour la relance du mémorandum de Paris

Sous l’égide du gouvernement gabonais, au nom du Comité des chefs d'Etat et de gouvernement africains sur les changements climatiques (CAHOSCC) et du Programme des Nations Unies pour le Développement...
Le 19 septembre 2018
Social
selon-le-pnud-le-gabon-accède-à-la-catégorie-des-pays-à-développement-humain-élevé

Selon le PNUD, le Gabon accède à la catégorie des pays à développement humain élevé

Le dernier classement du Programme des Nations unies sur l’Indice de développement humain (IDH) vient d’être publié. Le Gabon conserve son rang continental (7ème), mais recule d’une place à la...
Le 18 septembre 2018
Social
l’ambassade-de-france-près-le-gabon-finance-un-groupement-d’acteurs-non-étatiques-à-hauteur-de-15-millions-fcfa

L’ambassade de France près le Gabon finance un groupement d’acteurs non étatiques à hauteur de 15 millions FCFA

Dans le cadre de son programme « Projets innovants des sociétés civiles et coalitions d’acteurs » (PISCCA), le service de coopération et d’action culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France près le Gabon,...
Le 18 septembre 2018
Gouvernance
en-visite-à-libreville-moussa-faki-mahamat-annonce-la-tenue-d’un-sommet-extraordinaire-de-l’union-africaine-en-novembre

En visite à Libreville, Moussa Faki Mahamat annonce la tenue d’un sommet extraordinaire de l’Union africaine en novembre

Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l’Union africaine, en visite à Libreville, le 17 septembre, a annoncé la tenue au mois de novembre prochain, à Addis-Abeba, d’un sommet...