La BAD appelle les pays d’Afrique centrale à améliorer leur potentiel commercial

La BAD appelle les pays d’Afrique centrale à améliorer leur potentiel commercial

() - Les pays de l’Afrique centrale affichent une faible complémentarité de leurs profils commerciaux, avec des indices plus proches de 0 que de 1. Cette réalité vient d’être déclinée par la Banque africaine de développement (BAD), à travers son rapport sur les perspectives économiques de l’Afrique centrale.

Il ressort du rapport que peu de biens importés par certains pays sont des biens exportés par d’autres.

Pourtant, souligne l’institution bancaire panafricaine, « le développement du potentiel commercial pourrait accroître les complémentarités entre les Etats membres. Les relations entre les industries manufacturières et l’agriculture, tant au niveau de la production que de la demande, pourraient être renforcées ».

Par ailleurs, indique la BAD, « ce renforcement permettrait une transformation structurelle à l’échelle de la région via le secteur des services, laquelle transformation est essentielle pour le développement industriel et manufacturier, ainsi que pour les filières de production et de vente ».

Pour un meilleur développement du potentiel commercial, la BAD souligne qu’elle nécessite un environnement commercial mieux prévisible et plus sûr. Tout en précisant que ce dispositif doit être accompagné par un meilleur rapport coût-efficacité, grâce à la simplification et à l’harmonisation des procédures de commerce et de transport, et des échanges de documentation et d’information.

Afin de s’intégrer aux marchés mondiaux, la BAD appelle l’Afrique centrale à consolider le commerce intra-communautaire en supprimant les protections. Pour ce faire, elle réitère la mise en œuvre du processus d’intégration régionale, qui pourrait faciliter les échanges entre les Etats membres, en favorisant la production et la consommation des biens manufacturés.

Car, reconnaît la BAD, « une intensification de l’intégration régionale devrait redynamiser le commerce de biens industriels contribuant ainsi à la promotion de l’industrialisation et à l’amélioration des conditions de vie des populations ».

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 18 avril 2019
Social
sylvia-bongo-ondimba-lance-le-prix-agathe-okoumba-d’okwatsegue-de-lutte-contre-les-violences-faites-aux-femmes

Sylvia Bongo Ondimba lance le prix Agathe Okoumba D’Okwatsegue de lutte contre les violences faites aux femmes

Pour lutter contre l’accentuation des violences faites aux femmes au Gabon, la première dame, Sylvia Bongo Ondimba a lancé à travers sa fondation, à l’occasion de la journée nationale de...
Le 18 avril 2019
Régulation
le-paiement-des-pensions-de-retraite-sera-désormais-trimestriel-dès-le-mois-d’août-prochain

Le paiement des pensions de retraite sera désormais trimestriel dès le mois d’août prochain

La directrice générale de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), Nicole Assele (photo), a annoncé la décision de ramener le paiement des pensions de retraite à un rythme trimestriel...
Le 18 avril 2019
Gouvernance
btp-tourisme-et-agroalimentaire-les-normes-rendues-publiques

BTP, tourisme et agroalimentaire : les normes rendues publiques

Les normes rendues d’application obligatoire dans les secteurs de l’agroalimentaire, du BTP et du tourisme, ont été publiées par l’agence gabonaise des normes (Aganor) en début de semaine à Libreville. Celles-ci...
Le 18 avril 2019
Gouvernance
journée-nationale-de-la-femme-le-ministère-du-budget-honore-sa-gente-féminine

Journée nationale de la femme : le ministère du Budget honore sa gente féminine

La Journée nationale de la femme a été célébrée avec un cachet particulier cette année au Gabon. Après le lancement des activités par le PM, Julien Nkoghe Bekale le 16...