Climat des affaires : la Banque mondiale et le secteur privé réfléchissent à la levée des contraintes

Climat des affaires : la Banque mondiale et le secteur privé réfléchissent à la levée des contraintes

() - En visite au Gabon depuis quelques jours, Nadia Belhaj Hassine, économiste principale à la pratique mondiale de la lutte contre la pauvreté en Afrique, à la Banque mondiale, après avoir rencontré le ministre des PME Biendi Maganga Moussavou, a échangé avec les membres de la Confédération patronale gabonaise (CPG), à l’effet de discuter de l’assainissement du climat des affaires et du développement du secteur privé dans le pays.

Cet échange a permis de mettre en évidence quelques contraintes qui freinent la lutte contre la pauvreté, l’accélération de la croissance et la réduction du chômage.

«On a essayé de comprendre un petit peu quelles sont les contraintes au développement du secteur privé d’une façon générale que ce soit les grands groupes ou les PME, et puis de quelle façon, on pourrait aider à établir les programmes prioritaires pour les partenaires au développement de façon à lever ces contraintes-là.», indique Nadia Belhaj Hassine, citée par la presse locale.

Ces obstacles, selon la délégation de la Banque mondiale, se résument aux carences constatées dans le développement des compétences au sein des milieux d’affaires et aux difficultés d’accès aux financements des petites et moyennes entreprises.

«Nous discutons avec la Banque mondiale comme avec le gouvernement pour partager nos idées sur ce qui doit être fait collectivement afin d’offrir aux jeunes entrepreneurs gabonais un cadre propice à l’auto-emploi.», confie le président de la CPG, Alain Bâ Oumar.

Si le patronat nourrit beaucoup d’espoirs dans le règlement de la dette intérieure, reste que l’accès à la commande publique des PME et des entreprises nationales en général, constitue encore une préoccupation majeure des opérateurs économiques gabonais.

SeM

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 24 février 2018
Services publics
en-représailles-à-la-rupture-de-la-concession-détenue-au-gabon-veolia-pourrait-geler-ses-investissements-dans-15-pays-du-continent

En représailles à la rupture de la concession détenue au Gabon, Veolia pourrait geler ses investissements dans 15 pays du continent

Le directeur général du groupe français Veolia, Antoine Frérot, a annoncé le 21 février 2018, au cours d’un conseil d’administration du groupe, que l’entreprise va suspendre ses investissements étrangers sur...
Le 24 février 2018
Sécurité
le-gabon-peaufine-l’organisation-du-prochain-sommet-des-chefs-d’etat-du-copax

Le Gabon peaufine l’organisation du prochain Sommet des chefs d’Etat du COPAX

Instruit par le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet a eu une séance de travail relative à l’organisation du sommet du Conseil de paix...
Le 23 février 2018
Gouvernance
selon-koffi-ben-nassar-le-fmi-est-satisfait-des-efforts-entrepris-par-le-gabon-pour-l’apurement-de-la-dette-intérieure

Selon Koffi Ben Nassar, «  le FMI est satisfait des efforts entrepris par le Gabon pour l’apurement de la dette intérieure ».

En séjour au Gabon depuis quelques jours, une mission du Fonds monétaire international (FMI) conduite par l’économiste senior du département Afrique, Koffi Ben Nassar, a été reçu ce 22 février,...
Le 23 février 2018
Services publics
retour-progressif-de-la-situation-à-la-normale-à-la-seeg

Retour progressif, de la situation à la normale à la SEEG

Le spectre d’incertitude qui planait sur la Société d’eau et d’énergie du Gabon depuis le début de la semaine, à la suite de la résiliation du Contrat qui liait l’Etat...