Journées économiques du Gabon : les assurances du gouvernement au secteur privé

Régis Immongault, ministre de l'Economie, de la Prospective et de la Programmation du développement Régis Immongault, ministre de l'Economie, de la Prospective et de la Programmation du développement

() - L’exercice budgétaire 2017 a vu l’apparition de nouvelles dettes dites invisibles, notamment celles dues aux collectivités territoriales décentralisées, aux agences gouvernementales ainsi qu’à d’autres administrations qui, sans possibilité pour l’Etat d’approvisionner le Trésor public, ont continué de fonctionner à plein régime.

Toutes choses qui ont réduit les marges de manœuvre du gouvernement qui a dû faire face à un retournement de conjoncture, en grande partie lié à la chute des cours des matières premières de plus de 40% pour certains produits et des recettes d’exportations de plus de 75%.

Aujourd’hui, avec l’augmentation des cours mondiaux du manganèse de près de 40%, de ceux du baril de pétrole de l’ordre de 24% ainsi que ceux de l’huile de palme, l’heure est à la sérénité.

Ce qui, pour le secteur privé, constitue une opportunité d’investir dans ces domaines respectifs et de créer de la valeur ajoutée.

Cette analyse de la situation économique du pays, présentée lors des journées économiques nationales du Gabon, organisées par le ministère de l’Economie, a permis aux entreprises privées d’envisager l'avenir avec plus d’optimisme. D’autant plus que le gouvernement, qui a déjà commencé à régler une partie de la dette due aux entreprises, a placé cet objectif dans ses priorités, cette année.

Pour le président de la Confédération patronale gabonaise, Alain Bâ Oumar, le secteur privé, dans ce contexte, est plus que jamais encouragé à accompagner l’Etat à sortir de cette zone de turbulences qui a handicapé plusieurs secteurs entiers de l’économie nationale.

SeM

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 17 février 2019
Economie
pour-daniel-ona-ondo-on-ne-peut-plus-faire-léconomie-du-débat-sur-le-franc-cfa

Pour Daniel Ona Ondo, on ne peut plus faire l'économie du débat sur le franc CFA

Invité à prendre la parole le 14 février dernier en France, à la table ronde haut niveau organisée conjointement par la Banque de France, l’Agence française de développement et la...
Le 16 février 2019
Gouvernance
la-commission-cemac-et-le-ferdi-s’accordent-sur-des-questions-dintelligence-économique-et-de-politique-fiscale

La Commission CEMAC et le FERDI s’accordent sur des questions d'intelligence économique et de politique fiscale

La Commission de la CEMAC poursuit son déploiement international. Le 14 février 2019, au siège de la Banque de France, à la faveur d’une table ronde de haut niveau qui...
Le 15 février 2019
Gouvernance
une-propriété-ayant-accueilli-le-général-charles-de-gaulle-et-son-épouse-vendue-à-l’etat-gabonais

Une propriété ayant accueilli le général Charles de Gaulle et son épouse vendue à l’Etat gabonais

L’ambassadeur de France près le Gabon, Philippe Autié, a procédé le 13 février dernier, à la remise des clés de la « Villa Yvonne » à l’Etat gabonais, suite à sa vente...
Le 15 février 2019
Social
changements-climatiques-ali-bongo-a-mobilisé-deux-millions-de-dollars-durant-son-mandat-à-la-tête-du-cahoscc

Changements climatiques : Ali Bongo a mobilisé deux millions de dollars durant son mandat à la tête du CAHOSCC

Deux ans après avoir succédé au président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi à la tête du Comité des chefs d’Etat et de gouvernement africains sur les changements climatiques (CAHOSCC), le président...