Journées économiques du Gabon : les assurances du gouvernement au secteur privé

Régis Immongault, ministre de l'Economie, de la Prospective et de la Programmation du développement Régis Immongault, ministre de l'Economie, de la Prospective et de la Programmation du développement

() - L’exercice budgétaire 2017 a vu l’apparition de nouvelles dettes dites invisibles, notamment celles dues aux collectivités territoriales décentralisées, aux agences gouvernementales ainsi qu’à d’autres administrations qui, sans possibilité pour l’Etat d’approvisionner le Trésor public, ont continué de fonctionner à plein régime.

Toutes choses qui ont réduit les marges de manœuvre du gouvernement qui a dû faire face à un retournement de conjoncture, en grande partie lié à la chute des cours des matières premières de plus de 40% pour certains produits et des recettes d’exportations de plus de 75%.

Aujourd’hui, avec l’augmentation des cours mondiaux du manganèse de près de 40%, de ceux du baril de pétrole de l’ordre de 24% ainsi que ceux de l’huile de palme, l’heure est à la sérénité.

Ce qui, pour le secteur privé, constitue une opportunité d’investir dans ces domaines respectifs et de créer de la valeur ajoutée.

Cette analyse de la situation économique du pays, présentée lors des journées économiques nationales du Gabon, organisées par le ministère de l’Economie, a permis aux entreprises privées d’envisager l'avenir avec plus d’optimisme. D’autant plus que le gouvernement, qui a déjà commencé à régler une partie de la dette due aux entreprises, a placé cet objectif dans ses priorités, cette année.

Pour le président de la Confédération patronale gabonaise, Alain Bâ Oumar, le secteur privé, dans ce contexte, est plus que jamais encouragé à accompagner l’Etat à sortir de cette zone de turbulences qui a handicapé plusieurs secteurs entiers de l’économie nationale.

SeM

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 24 février 2018
Services publics
en-représailles-à-la-rupture-de-la-concession-détenue-au-gabon-veolia-pourrait-geler-ses-investissements-dans-15-pays-du-continent

En représailles à la rupture de la concession détenue au Gabon, Veolia pourrait geler ses investissements dans 15 pays du continent

Le directeur général du groupe français Veolia, Antoine Frérot, a annoncé le 21 février 2018, au cours d’un conseil d’administration du groupe, que l’entreprise va suspendre ses investissements étrangers sur...
Le 24 février 2018
Sécurité
le-gabon-peaufine-l’organisation-du-prochain-sommet-des-chefs-d’etat-du-copax

Le Gabon peaufine l’organisation du prochain Sommet des chefs d’Etat du COPAX

Instruit par le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet a eu une séance de travail relative à l’organisation du sommet du Conseil de paix...
Le 23 février 2018
Gouvernance
selon-koffi-ben-nassar-le-fmi-est-satisfait-des-efforts-entrepris-par-le-gabon-pour-l’apurement-de-la-dette-intérieure

Selon Koffi Ben Nassar, «  le FMI est satisfait des efforts entrepris par le Gabon pour l’apurement de la dette intérieure ».

En séjour au Gabon depuis quelques jours, une mission du Fonds monétaire international (FMI) conduite par l’économiste senior du département Afrique, Koffi Ben Nassar, a été reçu ce 22 février,...
Le 23 février 2018
Services publics
retour-progressif-de-la-situation-à-la-normale-à-la-seeg

Retour progressif, de la situation à la normale à la SEEG

Le spectre d’incertitude qui planait sur la Société d’eau et d’énergie du Gabon depuis le début de la semaine, à la suite de la résiliation du Contrat qui liait l’Etat...