L’UMAC salue le dynamisme qui prévaut dans les relations des pays membres de la CEMAC avec le FMI

L’UMAC salue le dynamisme qui prévaut dans les relations des pays membres de la CEMAC avec le FMI

() - En conclave, la semaine dernière, à Yaoundé au Cameroun, le Comité ministériel de l’Union monétaire de l’Afrique centrale (UMAC), a fait un tour d’horizon de la situation économique de la sous-région.

Au cours de cette rencontre, les ministres des Finances de la sous-région ont discuté de l’évolution récente de la conjoncture économique et financière des Etats membres, ainsi que de l’état d’avancement des négociations avec le Fonds monétaire international (FMI).

Sur ce point précis, les ministres ont relevé qu’au cours du 2ème trimestre 2017, les relations des pays membres de la CEMAC avec le FMI ont été caractérisées par un dynamisme certain, notamment sous l’impulsion des décisions prises par les chefs d’Etat, à l’occasion de leur dernier sommet tenu à Yaoundé en 2016. Ils ont salué l’approbation des requêtes du Gabon et du Cameroun par le Conseil d’administration du FMI pour la mise en œuvre de programmes économiques et financiers au titre du mécanisme de la facilité élargie de crédit sur les trois prochaines années.

Les ministres membres du comité ont par ailleurs examiné l’évolution de la situation des réserves de change de la CEMAC.

Au sujet des conclusions de la réunion du Comité de politique monétaire du 22 mars dernier, ils se sont félicités de la décision visant à accorder la plus grande priorité à la consolidation de la position extérieure de la sous-région en 2017. Sur ce point, ils ont rappelé les mesures de redressement visant à réduire le volume de la liquidité de la Banque centrale pour abaisser la pression sur les réserves de change. Il s’agit notamment de dynamiser le marché interbancaire pour optimiser la gestion de la liquidité et intensifier les transactions entre les banques.

Ces mécanismes visent également à améliorer le dispositif de suivi des transferts sortants et de la position extérieure en réduisant la perception du risque de crédit, par l’amélioration de la qualité de l’information financière.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 17 juillet 2018
Gouvernance
l’afrique-centrale-n’a-pas-su-tirer-profit-de-sa-dynamique-de-croissance-robuste-enclenchée-depuis-les-années-2000

L’Afrique centrale n’a pas su tirer profit de sa dynamique de croissance robuste enclenchée depuis les années 2000

Dans leur première édition du rapport portant sur la dynamique du développement en Afrique 2018 publié récemment, l’Union africaine et le Centre de développement de l’OCDE viennent de passer en...
Le 17 juillet 2018
Gouvernance
le-nouveau-document-stratégique-pour-l’intégration-régionale-en-afrique-centrale-bientôt-disponible

Le nouveau Document stratégique pour l’intégration régionale en Afrique centrale bientôt disponible

Préparé par la Banque africaine de développement (BAD) et de la Commission économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), le nouveau Document stratégique pour l’intégration régionale en Afrique centrale (DSIR...
Le 17 juillet 2018
Justice
l’onep-accuse-total-gabon-d’utiliser-la-main-d’œuvre-externe-et-porte-plainte

L’ONEP accuse Total Gabon d’utiliser la main-d’œuvre externe et porte plainte

Après avoir lancé un mouvement de grève le 9 juillet dernier, les employés de Total Gabon ont porté plainte contre leur employeur via le puissant syndicat pétrolier gabonais ONEP, au...
Le 17 juillet 2018
Gouvernance
le-gouvernement-fait-le-point-des-mesures-de-redressement-des-finances-publiques

Le gouvernement fait le point des mesures de redressement des finances publiques

Au cours d’un Conseil interministériel présidé par le premier ministre le 16 juillet 2018 à Libreville, Emmanuel Issoze Ngondet a fait le point des mesures gouvernementales prises en Conseil des...