Le solde commercial du Gabon avec la France reste déficitaire au 1er semestre 2017

Le solde commercial du Gabon avec la France reste déficitaire au 1er semestre 2017

() - Les échanges commerciaux entre la France et le Gabon au 1er semestre 2017, traduisent la nature des relations économiques entre les deux pays, depuis quelques temps.

Selon les données des services économiques de l’ambassade de France à Libreville, après une baisse de 13%, à 469,2 M€ en 2016, contre 539,3 M€ en 2015, la baisse des ventes françaises vers le Gabon se montre plus limitée sur les six premiers mois de l’année 2017. En effet, les exportations de la France ont une fois de plus chuté, de 4,2%, à 227 M€, contre 236 M€ sur la même période de 2016.

Cette diminution porte notamment sur les biens d’équipements et les produits industriels (-4,2%) qui représentent environ le tiers des ventes françaises vers le Gabon et, dans une moindre mesure, sur les produits des industries agroalimentaires (-5,4%), l’autre poste important de ces ventes, poursuit la source.

Dans cette configuration, les matériels de transport à 6,9 M€, ont enregistré la baisse la plus prononcée (-42,6%). Par contre, l’on remarque que les ventes de produits pharmaceutiques ont enregistré une légère progression (+1,8%) au cours de cette même période, soit 24,9 M€, ainsi que les produits métallurgiques et métalliques dont la progression des ventes se situe à 34,9% soit 14,3 M€.

Dans le même temps, les importations ont, elles aussi, enregistré une baisse de 35,6% à 52,4 M€, contre 81,5 M€ au cours du 1er semestre 2016. Cette situation s’explique par la forte baisse en valeur des achats d’hydrocarbures et autres produits des industries extractives (manganèse).

Ces deux postes s’étaient déjà fortement contractés sur l’ensemble de l’année 2016 (-11%), après une forte hausse en 2015. Dans ce cadre, les importations de pétrole brut et de manganèse ont chuté en valeur de 83,7% à 7 M€ contre 43 M€ sur la même période, l’année dernière.

Par contre, les importations de bois (placages - déroulé) ont en revanche, progressé de 5,6% à 35,8 M€, ainsi que les achats de produits agricoles (+66,5% à 2,2 M€). Cette baisse plus limitée des exportations, conjuguée à la forte chute des importations françaises en provenance du Gabon au 1er semestre 2017, ont permis à la France d’améliorer son solde de la balance commerciale avec le Gabon, par rapport à la même période de l’année dernière, de 19,2 M€, à 174,6 M€.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 11 décembre 2018
Gouvernance
la-cemac-engage-un-plaidoyer-auprès-du-fmi-pour-le-rapatriement-des-recettes-d’exportation

La Cemac engage un plaidoyer auprès du FMI pour le rapatriement des recettes d’exportation

Une délégation mandatée par le président en exercice de la Cemac, Idriss Déby Itno, conduite par le président de la Commission de la Cemac, Daniel Ona Ondo, et composée du...
Le 9 décembre 2018
Economie
bien-qu’en-recul-la-chine-conserve-le-maillot-jaune-des-partenaires-commerciaux-du-gabon

Bien qu’en recul, la Chine conserve le maillot jaune des partenaires commerciaux du Gabon

Malgré un recul de 8,8% des biens échangés, la Chine demeure le premier partenaire du Gabon sur les 9 premier mois 2018, avec une valeur des échanges globale estimée à...
Le 9 décembre 2018
Economie
chute-des-exportations-hors-pétrole-au-troisième-trimestre-2018

Chute des exportations hors-pétrole au troisième trimestre 2018

Le troisième trimestre de l’année en cours, n’aura pas été favorable pour le Gabon, en matière d’exportations hors-pétrole. En effet, selon la Direction générale de l’économie, pour la première fois depuis...
Le 8 décembre 2018
Gouvernance
après-quatre-années-d’exécution-la-banque-mondiale-évalue-le-ppic-du-gabon

Après quatre années d’exécution, la Banque mondiale évalue le PPIC du Gabon

Approuvé en mars 2014, et mis en œuvre en 2015, par le gouvernement gabonais, avec le soutien de la Banque mondiale, le Projet de promotion de l’investissement et de la...