Bien qu’en recul, la Chine conserve le maillot jaune des partenaires commerciaux du Gabon

Bien qu’en recul, la Chine conserve le maillot jaune des partenaires commerciaux du Gabon

() - Malgré un recul de 8,8% des biens échangés, la Chine demeure le premier partenaire du Gabon sur les 9 premier mois 2018, avec une valeur des échanges globale estimée à 884,6 milliards de FCFA, contre 970,0 milliards de FCFA l’année précédente, sur la même période. C’est ce que révèlent les données de la Direction générale des douanes et des droits indirects (DGDDI). Dans ce classement, elle est suivie de la France (284,5 milliards de FCFA), de l’Inde (246,4 milliards de FCFA) et de Trinidad et Tobago (153,1 milliards de FCFA).

Ces données de la DGDDI, soulignent également que les ventes gabonaises à destination de ses dix premiers clients sont en hausse de 32,8%, passant de 1275,2 milliards de FCFA à 1694,1 milliards de FCFA en 2018. L’on souligne cette variation est portée principalement par les commandes de la Chine (29,5%), l’Inde (10,2%), de l’Australie (5,1%) et de Trinidad et Tobago (7,0%), en lien, avec les ventes du Pétrole brut, en particulier.

Par ailleurs, le solde de la balance commerciale avec la Chine a été excédentaire de 568,9 milliards de FCFA, essentiellement en lien avec les ventes du pétrole brut. On note une forte hausse des échanges avec ce pays au cours du troisième trimestre, tout comme avec l’Inde et l’Australie.

Au niveau continental, l’Asie reste le premier client du Gabon (61,8%) devant l’Europe (19,3%), l’Amérique (12,1%) et l’Océanie (5,1%). Les ventes gabonaises, vers cette zone, sont orientées principalement vers la Chine, l’Indonésie et portent essentiellement sur les achats de pétrole.

En outre, à la fin du mois de septembre 2018, les achats du Gabon en provenance de ses dix premiers fournisseurs ont enregistré une diminution de 6,0%, pour se situer à 606,2 milliards de FCFA. Dans ce cadre, le principal fournisseur du Gabon demeure la France (25,8% des parts), suivie de la Chine (8,4% des parts) et de la Belgique (9,2% des parts). Les importations en provenance de ces trois partenaires concernent essentiellement les produits manufacturés.

Par ailleurs, le solde de la balance commerciale avec la France est déficitaire de 191,7 milliards de FCFA à fin septembre 2018. Les principaux produits importés de la France sont les produits de consommation non alimentaires (76,7 milliards de FCFA), les produits alimentaires (47,5 milliards de FCFA) et des outillages, machines et les appareils mécaniques (42,5 milliards de FCFA).

Par continent, le principal fournisseur du Gabon demeure l’Europe avec 48,0% des parts. Elle est suivie de l’Asie (21,4% des parts) et de l’Afrique (20,2% des parts). Cette position de l’Asie est confortée par les livraisons de la Chine, de l’Inde et du Cambodge.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 18 juin 2019
Economie
le-fmi-renforce-la-collaboration-entre-es-la-douane-et-les-impôts-pour-améliorer-la-mobilisation-des-recettes-fiscales-au-gabon

Le FMI renforce la collaboration entre es la douane et les impôts pour améliorer la mobilisation des recettes fiscales au Gabon

Dans le cadre des activités du Centre régional d’assistance technique pour l’Afrique centrale (Afritac centre) pour l’année 2020, une mission d’assistance technique en matière d’administration fiscale se déroulera du 1er au...
Le 18 juin 2019
Gouvernance
moody’s-révise-la-notation-souveraine-du-gabon-de-positive-à-stable

Moody’s révise la notation souveraine du Gabon de positive à stable

Après une mission d’évaluation de la situation économique du pays, le 24 mai dernier, aux fins d’actualiser la note souveraine, l’agence de notation Moody’s vient de réviser la notation souveraine...
Le 17 juin 2019
Economie
le-gabon-va-évaluer-ses-stocks-halieutiques-démersaux-exploités-dans-la-zone-économique-exclusive

Le Gabon va évaluer ses stocks halieutiques démersaux exploités dans la Zone économique exclusive

Un groupe de travail scientifique va se réunir du 11 au 19 juillet 2019 à Libreville. Il travaillera sur l’évaluation des principaux stocks halieutiques démersaux exploités dans la Zone économique...
Le 17 juin 2019
Economie
les-économies-de-la-cemac-améliorent-leur-compétitivité-au-1er-trimestre-2019

Les économies de la Cemac améliorent leur compétitivité au 1er trimestre 2019

Sous l’effet d’une dépréciation du taux de change effectif nominal, et d’un taux d’inflation moins élevé dans la sous-région que chez ses concurrents et partenaires, la compétitivité-prix des économies de...