Gabon : les charges budgétaires et de trésorerie du gouvernement vont tourner autour de 7 732 milliards de Fcfa entre 2018 et 2020

Gabon : les charges budgétaires et de trésorerie du gouvernement vont tourner autour de 7 732 milliards de Fcfa entre 2018 et 2020

() - Le projet de loi des finances 2018 devant faire l’objet d’adoption en conseil des ministres très prochainement, présente des ambitions en phase avec la feuille de route conclue avec les bailleurs de fonds, dans le cadre de la facilité élargie de crédit ainsi que les directives du Plan de relance de l’économie.

D’après le ministère du Budget et des Comptes publics, les grandes lignes de cette loi des finances portent sur la réduction du déficit budgétaire à un niveau inférieur à 3% de même que le gouvernement tient à ramener le seuil d’endettement sur cette période à 35%.

Pour rétablir une couverture efficace de la monnaie et assurer la reconstitution des avoirs extérieurs dont le niveau a drastiquement baissé, les autorités entendent renouer avec une balance des paiements positive.

Au premier trimestre, les avoirs extérieurs se situaient à 349 milliards de Fcfa à la Banque centrale contre 812 milliards de Fcfa, un an plus tôt, tandis que sur un plan global, ils ont perdu 50% de leur volume, passant ainsi de 1042 milliards de Fcfa en 2016, à 521 milliards de Fcfa au premier trimestre de l’exercice en cours.

Dans le projet de loi des finances 2018, le gouvernement annonce une augmentation de 5,6% des ressources budgétaires grâce à une collecte plus accrue des recettes hors pétrole et à une diversification plus accentuée de l’économie.

S’agissant des charges budgétaires et de trésorerie, l’on annonce qu’elles pourraient se situer autour de 7 732 milliards de Fcfa sur les trois prochaines années. Le gouvernement indique également que l’on va assister entre 2018 et 2020, à une croissance des financements des investissements publics sur ressources de l’Etat.

SeM

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 19 septembre 2018
Gouvernance
initiative-d’adaptation-pour-l’afrique--ali-bongo-milite-pour-la-relance-du-mémorandum-de-paris

Initiative d’adaptation pour l’Afrique : Ali Bongo milite pour la relance du mémorandum de Paris

Sous l’égide du gouvernement gabonais, au nom du Comité des chefs d'Etat et de gouvernement africains sur les changements climatiques (CAHOSCC) et du Programme des Nations Unies pour le Développement...
Le 19 septembre 2018
Social
selon-le-pnud-le-gabon-accède-à-la-catégorie-des-pays-à-développement-humain-élevé

Selon le PNUD, le Gabon accède à la catégorie des pays à développement humain élevé

Le dernier classement du Programme des Nations unies sur l’Indice de développement humain (IDH) vient d’être publié. Le Gabon conserve son rang continental (7ème), mais recule d’une place à la...
Le 18 septembre 2018
Social
l’ambassade-de-france-près-le-gabon-finance-un-groupement-d’acteurs-non-étatiques-à-hauteur-de-15-millions-fcfa

L’ambassade de France près le Gabon finance un groupement d’acteurs non étatiques à hauteur de 15 millions FCFA

Dans le cadre de son programme « Projets innovants des sociétés civiles et coalitions d’acteurs » (PISCCA), le service de coopération et d’action culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France près le Gabon,...
Le 18 septembre 2018
Formation
le-gabon-préconise-un-plan-quinquennal-de-1250-milliards-fcfa-pour-réformer-le-système-éducatif-national

Le Gabon préconise un plan quinquennal de 1250 milliards FCFA pour réformer le système éducatif national

Après sensiblement deux semaines de travaux axés autour des thématiques : éducation, formation et emploi, les experts commis pour la task-force sur l’éducation, annoncée par le chef de l’Etat, Ali Bongo,...