Gabon : les charges budgétaires et de trésorerie du gouvernement vont tourner autour de 7 732 milliards de Fcfa entre 2018 et 2020

Gabon : les charges budgétaires et de trésorerie du gouvernement vont tourner autour de 7 732 milliards de Fcfa entre 2018 et 2020

() - Le projet de loi des finances 2018 devant faire l’objet d’adoption en conseil des ministres très prochainement, présente des ambitions en phase avec la feuille de route conclue avec les bailleurs de fonds, dans le cadre de la facilité élargie de crédit ainsi que les directives du Plan de relance de l’économie.

D’après le ministère du Budget et des Comptes publics, les grandes lignes de cette loi des finances portent sur la réduction du déficit budgétaire à un niveau inférieur à 3% de même que le gouvernement tient à ramener le seuil d’endettement sur cette période à 35%.

Pour rétablir une couverture efficace de la monnaie et assurer la reconstitution des avoirs extérieurs dont le niveau a drastiquement baissé, les autorités entendent renouer avec une balance des paiements positive.

Au premier trimestre, les avoirs extérieurs se situaient à 349 milliards de Fcfa à la Banque centrale contre 812 milliards de Fcfa, un an plus tôt, tandis que sur un plan global, ils ont perdu 50% de leur volume, passant ainsi de 1042 milliards de Fcfa en 2016, à 521 milliards de Fcfa au premier trimestre de l’exercice en cours.

Dans le projet de loi des finances 2018, le gouvernement annonce une augmentation de 5,6% des ressources budgétaires grâce à une collecte plus accrue des recettes hors pétrole et à une diversification plus accentuée de l’économie.

S’agissant des charges budgétaires et de trésorerie, l’on annonce qu’elles pourraient se situer autour de 7 732 milliards de Fcfa sur les trois prochaines années. Le gouvernement indique également que l’on va assister entre 2018 et 2020, à une croissance des financements des investissements publics sur ressources de l’Etat.

SeM

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 13 décembre 2017
Social
sécurité-alimentaire-le-conseil-gabonais-des-chargeurs-et-l’agence-pour-la-sécurité-alimentaire-signent-une-convention-de-partenariat

Sécurité alimentaire : le conseil gabonais des chargeurs et l’Agence pour la sécurité alimentaire signent une convention de partenariat

La convention signée entre Liliane Nadège Ngari, directrice générale du Conseil gabonais des chargeurs (CGC), et Sylvain Patrick Enkoro, directeur général de l’Agence gabonaise pour la sécurité alimentaire (Agasa), vise...
Le 13 décembre 2017
Gouvernance
le-gabon-offre-500-000-dollars-pour-l’initiative-africaine-sur-le-climat

Le Gabon offre 500 000 dollars pour l’Initiative africaine sur le climat

La tenue à Paris du One Planet Summit le 12 décembre, a donné l’occasion au président du Comité des chefs d’Etat et de gouvernement africains sur le changement climatique (CAHOSCC),...
Le 12 décembre 2017
Gouvernance
régis-immongault-propose-linnovation-comme-moyen-d’adaptation-au-réchauffement-climatique

Régis Immongault propose l'innovation comme moyen d’adaptation au réchauffement climatique

La position du Gabon dans le cadre du financement de la lutte contre le changement climatique, a une fois de plus été défendue, ce lundi 11 décembre 2017, à Bercy,...
Le 12 décembre 2017
Régulation
sommet-sur-le-climat-de-paris-ali-bongo-va-plaider-le-respect-des-engagements-financiers-des-etats-pollueurs

Sommet sur le climat de Paris : Ali Bongo va plaider le respect des engagements financiers des Etats pollueurs

C’est en qualité de président du Comité des chefs d'Etat et de gouvernement africains sur le changement climatique (CAHOSC), qu’Ali Bongo Ondimba (photo), prend la parole ce jour à Paris...