Gabon : les charges budgétaires et de trésorerie du gouvernement vont tourner autour de 7 732 milliards de Fcfa entre 2018 et 2020

Gabon : les charges budgétaires et de trésorerie du gouvernement vont tourner autour de 7 732 milliards de Fcfa entre 2018 et 2020

() - Le projet de loi des finances 2018 devant faire l’objet d’adoption en conseil des ministres très prochainement, présente des ambitions en phase avec la feuille de route conclue avec les bailleurs de fonds, dans le cadre de la facilité élargie de crédit ainsi que les directives du Plan de relance de l’économie.

D’après le ministère du Budget et des Comptes publics, les grandes lignes de cette loi des finances portent sur la réduction du déficit budgétaire à un niveau inférieur à 3% de même que le gouvernement tient à ramener le seuil d’endettement sur cette période à 35%.

Pour rétablir une couverture efficace de la monnaie et assurer la reconstitution des avoirs extérieurs dont le niveau a drastiquement baissé, les autorités entendent renouer avec une balance des paiements positive.

Au premier trimestre, les avoirs extérieurs se situaient à 349 milliards de Fcfa à la Banque centrale contre 812 milliards de Fcfa, un an plus tôt, tandis que sur un plan global, ils ont perdu 50% de leur volume, passant ainsi de 1042 milliards de Fcfa en 2016, à 521 milliards de Fcfa au premier trimestre de l’exercice en cours.

Dans le projet de loi des finances 2018, le gouvernement annonce une augmentation de 5,6% des ressources budgétaires grâce à une collecte plus accrue des recettes hors pétrole et à une diversification plus accentuée de l’économie.

S’agissant des charges budgétaires et de trésorerie, l’on annonce qu’elles pourraient se situer autour de 7 732 milliards de Fcfa sur les trois prochaines années. Le gouvernement indique également que l’on va assister entre 2018 et 2020, à une croissance des financements des investissements publics sur ressources de l’Etat.

SeM

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 24 février 2018
Services publics
en-représailles-à-la-rupture-de-la-concession-détenue-au-gabon-veolia-pourrait-geler-ses-investissements-dans-15-pays-du-continent

En représailles à la rupture de la concession détenue au Gabon, Veolia pourrait geler ses projets d'investissements dans 15 pays du continent

Le directeur général du groupe français Veolia, Antoine Frérot, a annoncé le 21 février 2018, au cours d’un conseil d’administration du groupe, que l’entreprise va suspendre ses projets d'investissement étranger...
Le 24 février 2018
Sécurité
le-gabon-peaufine-l’organisation-du-prochain-sommet-des-chefs-d’etat-du-copax

Le Gabon peaufine l’organisation du prochain Sommet des chefs d’Etat du COPAX

Instruit par le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet a eu une séance de travail relative à l’organisation du sommet du Conseil de paix...
Le 23 février 2018
Gouvernance
selon-koffi-ben-nassar-le-fmi-est-satisfait-des-efforts-entrepris-par-le-gabon-pour-l’apurement-de-la-dette-intérieure

Selon Koffi Ben Nassar, «  le FMI est satisfait des efforts entrepris par le Gabon pour l’apurement de la dette intérieure ».

En séjour au Gabon depuis quelques jours, une mission du Fonds monétaire international (FMI) conduite par l’économiste senior du département Afrique, Koffi Ben Nassar, a été reçu ce 22 février,...
Le 23 février 2018
Services publics
retour-progressif-de-la-situation-à-la-normale-à-la-seeg

Retour progressif, de la situation à la normale à la SEEG

Le spectre d’incertitude qui planait sur la Société d’eau et d’énergie du Gabon depuis le début de la semaine, à la suite de la résiliation du Contrat qui liait l’Etat...