Développement des affaires : le Gabon veut accroître la présence indienne sur son sol

Développement des affaires : le Gabon veut accroître la présence indienne sur son sol

() - En marge du sommet de l’Alliance solaire internationale qui se tient à New Delhi, en Inde, le président de la République, Ali Bongo Ondimba, a eu des entretiens avec le Premier ministre indien, Narendra Modi.

En plus des questions liées à la protection de l’environnement et de la biodiversité, le chef de l’Etat s’est appesanti sur le développement économique du Gabon, engagé dans un processus de diversification de la base productive de son économie ainsi que de ses partenaires.

Aussi, a-t-il invité les opérateurs économiques indiens, à investir dans d’autres secteurs tels que les mines, la production d’engrais, le transport. Dans ce domaine, le gouvernement veut développer le  chemin de fer, dans le but d’améliorer le maillage du pays.

En plus de ces secteurs à forte valeur ajoutée, les hommes d’affaires indiens peuvent aussi s’intéresser au secteur des services ainsi qu’au social, à travers le développement des secteurs de la santé et des services sociaux.

Le commerce bilatéral entre l’Inde et le Gabon n’est pas encore très développé et représente moins d’un milliard de dollars. Toutefois, l’on retrouve déjà de grands groupes indiens dans bien des secteurs d’activité au Gabon.

L’on peut ainsi citer les géants indiens Oil India Ltd et Indian Oil Corporation Ltd, deux compagnies déjà présentes au Gabon dans l’exploration pétrolière. Dans les télécommunications, Bharti Airtel, géant indien des télécoms et de la téléphonie mobile, a repris le réseau mobile Zain et partage aujourd’hui la plus importante part de marché dans ce secteur avec l’opérateur Libertis.

Les Indiens sont également présents au sein de la zone économique spéciale de Nkok, dans le domaine du bois ; 17 entreprises indiennes ont manifesté leur désir de s’installer au sein de cette zone franche depuis 2016.

PcA

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 19 septembre 2018
Gouvernance
initiative-d’adaptation-pour-l’afrique--ali-bongo-milite-pour-la-relance-du-mémorandum-de-paris

Initiative d’adaptation pour l’Afrique : Ali Bongo milite pour la relance du mémorandum de Paris

Sous l’égide du gouvernement gabonais, au nom du Comité des chefs d'Etat et de gouvernement africains sur les changements climatiques (CAHOSCC) et du Programme des Nations Unies pour le Développement...
Le 19 septembre 2018
Social
selon-le-pnud-le-gabon-accède-à-la-catégorie-des-pays-à-développement-humain-élevé

Selon le PNUD, le Gabon accède à la catégorie des pays à développement humain élevé

Le dernier classement du Programme des Nations unies sur l’Indice de développement humain (IDH) vient d’être publié. Le Gabon conserve son rang continental (7ème), mais recule d’une place à la...
Le 18 septembre 2018
Social
l’ambassade-de-france-près-le-gabon-finance-un-groupement-d’acteurs-non-étatiques-à-hauteur-de-15-millions-fcfa

L’ambassade de France près le Gabon finance un groupement d’acteurs non étatiques à hauteur de 15 millions FCFA

Dans le cadre de son programme « Projets innovants des sociétés civiles et coalitions d’acteurs » (PISCCA), le service de coopération et d’action culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France près le Gabon,...
Le 18 septembre 2018
Formation
le-gabon-préconise-un-plan-quinquennal-de-1250-milliards-fcfa-pour-réformer-le-système-éducatif-national

Le Gabon préconise un plan quinquennal de 1250 milliards FCFA pour réformer le système éducatif national

Après sensiblement deux semaines de travaux axés autour des thématiques : éducation, formation et emploi, les experts commis pour la task-force sur l’éducation, annoncée par le chef de l’Etat, Ali Bongo,...