La BAD peaufine son nouveau Document de stratégie d’intégration régionale pour l’Afrique centrale à Libreville

La BAD peaufine son nouveau Document de stratégie d’intégration régionale pour l’Afrique centrale à Libreville

() - A la faveur d’un atelier sous-régional qui se tient du 10 jusqu’au 13 septembre courant à Libreville, la Banque africaine de développement (BAD), mène des consultations en vue de la finalisation de son nouveau Document de stratégie d’intégration régionale pour l’Afrique centrale (DSIR), période 2018 – 2025.

Avec les communautés économiques régionales à savoir la CEEAC et la Cémac, les institutions spécialisées et les partenaires au développement, les représentants des différents ministères techniques des gouvernements des pays de la sous-région et les représentants du secteur privé, il s’agira de voir comment tenir compte des spécificités des différents pays, pour que cet instrument puisse réellement atteindre ses objectifs. Lesquels objectifs sont consistent à améliorer le commerce intra-régional pour soutenir la diversification économique et la transformation structurelle de la région d’Afrique centrale.

Pour cet atelier, les experts se pencheront donc les principaux secteurs. Il s’agit notamment de la connexion de l’énergie et des infrastructures dans la sous-région, du secteur financier et des investissements privés, de l’intégration régionale, du développement du capital humain et des capacités institutionnelles.

Dans un second temps ils plancheront sur la libération du potentiel sous-régional à travers le processus d’intégration. A ce niveau, la BAD déclinera sa vision stratégique ainsi que ses perspectives.

Dans le même temps, les participants étudieront les moyens à mettre en œuvre, pour faire face à la fragilité afin de renforcer la résilience pour une intégration de la sous-région. Les ressources forestières et les enjeux liés au climat et à l’environnement ne seront pas en reste. Tout comme, le développement des chaines de valeurs régionales et l’approfondissement de l’intégration. En dernière analyse, les experts seront appelés à réfléchir sur la mise en place, d’un cadre de concertation entre les principaux bailleurs de fonds, les institutions sous-régionales en vue d’une mise en œuvre efficace et efficiente de l’agenda d’intégration régionale.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 20 février 2019
Gouvernance
la-commission-de-la-cemac-optimise-sa-visibilité-au-salon-international-de-l’entreprise-de-yaoundé

La Commission de la CEMAC optimise sa visibilité au Salon international de l’entreprise de Yaoundé

Dans le cadre de sa participation au salon international de l’entreprise (PROMOTE 2019), une délégation de la Commission de la CEMAC, conduite par son président Daniel Ona Ondo, séjourne actuellement...
Le 20 février 2019
Social
le-financement-de-l’environnement-préoccupe-le-conseil-économique-social-et-environnemental

Le financement de l’environnement préoccupe le conseil économique, social et environnemental

Parce que l'environnement constitue aujourd’hui dans nombre de pays, un facteur de croissance économique grâce à sa capacité à générer des ressources financières et naturelles, son financement devrait constituer selon...
Le 20 février 2019
Economie
daniel-ona-ondo-annonce-un-colloque-sur-le-franc-cfa

Daniel Ona Ondo annonce un colloque sur le franc CFA

Les discussions et la polémique sur le destin du franc CFA préoccupent la Commission de la CEMAC. Aussi son président, Daniel Ona Ondo (photo), préconise-t-il un colloque sur la question...
Le 20 février 2019
Economie
selon-la-coface-le-nouveau-code-des-hydrocarbures-va-attirer-plus-d’investisseurs-au-gabon-en-2019

Selon la Coface, le nouveau Code des hydrocarbures va attirer plus d’investisseurs au Gabon en 2019

C’est grâce à la stabilisation de la production pétrolière, combinée à l’orientation plus favorable des cours de l’or noir que l’activité économique, en berne au Gabon depuis la chute des...