Le gouvernement dément l’opération de levée de fonds de 200 milliards de Fcfa, annoncée depuis quelques semaines

Le gouvernement dément l’opération de levée de fonds de 200 milliards de Fcfa, annoncée depuis quelques semaines

() - Le ministre de l’Economie est sorti de sa réserve, le 13 mars 2017, au sujet du lancement d’un emprunt obligataire de 200 milliards de Fcfa sur le marché de la BEAC en vue de financer les projets de développement. Pour lui, c’est une nouvelle «erronée et sans fondement».

«Cette information est relayée par les réseaux sociaux et plusieurs sites d’information économique en ligne, depuis le début de ce mois, alors que le montant des émissions obligatoires du Gabon sur le marché financier de la Cemac demeure fixé à 100 milliards de francs CFA, conformément à l’inscription contenue dans la loi de finances 2017», explique Régis Immongault (photo), ministre de l’Economie.

Pour l’heure, assure-t-il, les besoins de financements internes pourraient affecter le niveau de sollicitation du marché financier sous-régional par le Gabon, d’autant plus que le plan de relance économique du pays 2017-2019, en cours de finalisation, appelle à plus de discipline dans les emprunts.

En attendant une communication particulière sur cette opération qui interviendra fatalement cette année, les investisseurs et les spécialistes en valeurs du trésor sont invités à observer les actions du gouvernement.

«Conformément à sa stratégie d’intervention sur le marché financier de la CEMAC, le gouvernement gabonais procèdera, en temps opportun, aux annonces relatives à ses prochaines émissions obligataires suivant les usages et bonnes pratiques qu’il a adoptés depuis son retour sur ce marché en 2013», souligne Régis Immongault.

Car, précise-t-il «ce dernier sera acté par une actualisation de la stratégie d’endettement et le vote d’une loi de finances rectificative par le Parlement».

Auxence Mengue

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 25 septembre 2017
Gouvernance
l’activité-économique-gabonaise-progresserait-dans-l’ensemble-des-secteurs-en-2017-et-2018

L’activité économique gabonaise progresserait dans l’ensemble des secteurs, en 2017 et 2018

A travers une analyse récente de l’évolution des ressources du PIB prévisionnel en 2017 et 2018, la Direction générale de l’économie fait des prévisions plutôt optimistes de l’économie gabonaise en...
Le 25 septembre 2017
Economie
après-six-semaines-de-grève-les-régies-financières-exigent-18-milliards-de-fcfa-pour-la-reprise-du-travail

Après six semaines de grève, les régies financières exigent 18 milliards de Fcfa pour la reprise du travail

La fédération des régies financières et des administrations assimilées (Fesyrefaa), qui regroupe les administrations des Impôts, de la douane, du Trésor et des hydrocarbures, réunie en assemblée générale, le 22...
Le 25 septembre 2017
Régulation
le-gouvernement-veut-diversifier-les-opérateurs-dans-la-gestion-de-l’eau

Le gouvernement veut diversifier les opérateurs dans la gestion de l’eau

La conférence internationale Water 2017 organisée en Israël, il y a une semaine, a donné l’occasion au gouvernement de prospecter de nouveaux partenaires dans le domaine du traitement et de...
Le 25 septembre 2017
Santé
lair-gabonais-est-le-moins-pollué-de-la-zone-cemac

L'air gabonais est le moins pollué de la zone Cemac

Le Cameroun pointe au 39ème rang au classement des 54 pays africains selon la qualité de l’air, publié par la revue Science et Avenir, qui s’est basée sur une récente...