Malgré la perte de 1,9 milliard de Fcfa dans la fraude des cartes Visa prépayées, BGFI Bank réalise un bénéfice net de 16 milliards de Fcfa en 2016

Malgré la perte de 1,9 milliard de Fcfa dans la fraude des cartes Visa prépayées, BGFI Bank réalise un bénéfice net de 16 milliards de Fcfa en 2016

() - Le conseil d’administration de BGFI Bank s’est réuni le 10 mars 2017 à Libreville à l’effet d’arrêter les comptes de l’exercice écoulé. Les performances réalisées en 2016 laissent apparaître une hausse de 14% du bénéfice net à 16 milliards de Fcfa par rapport à l’année 2015. Les crédits accordés à la clientèle de l’établissement financier se sont établis à 785 milliards de Fcfa, soit une augmentation de 6%. Quant aux dépôts, l’on observe un ajustement de 3% à 939 milliards de Fcfa au cours de l’exercice écoulé.

Pour les membres du conseil d’administration, la croissance du Produit net bancaire, en hausse de 15%, justifie ces chiffres. Pour ce qui concerne le scandale des cartes Visa prépayées, la banque avoue avoir perdu 1,9 milliard de Fcfa. En fait, des missions d’investigation conduites par des auditeurs internes et externes, après avoir identifié la source de vulnérabilité, ont circonscrit le périmètre de la fraude. Aussi a été décidé la mise en place de nouvelles règles de gouvernance pour une meilleure sécurité des opérations.

Cette fraude aura été plus sévère en France, au Luxembourg, en Allemagne et en Suisse où les auditeurs ont constaté, sur les 100 cartes inspectées, les pertes sus-évoquées entre le 3 et le 4 février 2017. En attendant l’aboutissement des plaintes déposées à Europol, à Interpol, à la brigade financière de France et à la police judiciaire de Libreville, la banque a restreint le champ d’utilisation des cartes Visa BGFI Bank exclusivement aux GAB de son réseau.

D’autres mesures, à l’instar du blocage des paiements et l’installation du programme 3D Secure pour plus de sécurité dans les paiements en ligne, ont été prises lors de ce conclave présidé par Henri Claude Oyima (photo).

Auxence Mengue

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 24 février 2018
Services publics
en-représailles-à-la-rupture-de-la-concession-détenue-au-gabon-veolia-pourrait-geler-ses-investissements-dans-15-pays-du-continent

En représailles à la rupture de la concession détenue au Gabon, Veolia pourrait geler ses investissements dans 15 pays du continent

Le directeur général du groupe français Veolia, Antoine Frérot, a annoncé le 21 février 2018, au cours d’un conseil d’administration du groupe, que l’entreprise va suspendre ses investissements étrangers sur...
Le 24 février 2018
Sécurité
le-gabon-peaufine-l’organisation-du-prochain-sommet-des-chefs-d’etat-du-copax

Le Gabon peaufine l’organisation du prochain Sommet des chefs d’Etat du COPAX

Instruit par le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet a eu une séance de travail relative à l’organisation du sommet du Conseil de paix...
Le 23 février 2018
Gouvernance
selon-koffi-ben-nassar-le-fmi-est-satisfait-des-efforts-entrepris-par-le-gabon-pour-l’apurement-de-la-dette-intérieure

Selon Koffi Ben Nassar, «  le FMI est satisfait des efforts entrepris par le Gabon pour l’apurement de la dette intérieure ».

En séjour au Gabon depuis quelques jours, une mission du Fonds monétaire international (FMI) conduite par l’économiste senior du département Afrique, Koffi Ben Nassar, a été reçu ce 22 février,...
Le 23 février 2018
Services publics
retour-progressif-de-la-situation-à-la-normale-à-la-seeg

Retour progressif, de la situation à la normale à la SEEG

Le spectre d’incertitude qui planait sur la Société d’eau et d’énergie du Gabon depuis le début de la semaine, à la suite de la résiliation du Contrat qui liait l’Etat...