Le Gabon et l’Egypte boostent leurs échanges commerciaux

Le Gabon et l’Egypte boostent leurs échanges commerciaux

() - A la faveur de la visite officielle du chef de l’Etat égyptien, Abdel Fatah Al-Sissi, le 16 août 2017 à Libreville, le Gabon et l’Egypte ont paraphé un important accord offrant des bénéfices mutuels aux deux pays, pour accroître leurs échanges commerciaux.

De manière spécifique, cet accord intègre des termes qui permettent d’insuffler une dynamique à leurs relations. Il s’agit entre autres, des échanges réguliers sur les informations économiques, la promotion et la protection mutuelle des investissements ainsi que la mise en place d’un mécanisme de suivi de la mise en œuvre dudit accord.

Selon des sources diplomatiques, des avantages à tirer sont considérables pour le Gabon qui s’est lancé dans un processus de diversification et d’industrialisation de son économie en vue de dynamiser ses exportations et booster les secteurs hors pétrole tels que le bois, la pêche et l’agro-alimentaire. En effet, l’Egypte est un grand importateur de bois scié avec une demande annuelle de 1,09 milliards de dollars. Le Gabon, qui se place au 4ème rang des fournisseurs africains de produits issus de la transformation du bois en Egypte, pourrait potentiellement se hisser au 2ème rang à travers cet accord.

S’agissant du secteur de la pêche, le Gabon qui exporte ses crustacés vers Hong Kong, l’Irlande et le Congo, a l’opportunité d’ajouter l’Egypte parmi les importateurs de ses ressources halieutiques. Pour rappel, les importations annuelles de crustacés en Egypte représentent 100 millions de dollars avec pour principal fournisseur en Afrique la Tunisie.

Dans le volet agro-alimentaire, la Sucrerie africaine du Gabon (SUCAF) qui produit 27 000 tonnes de sucre par an, pourrait bénéficier, à travers cet accord, d’un investissement égyptien. Le renforcement des échanges commerciaux entre les deux pays concerne également le ciment et les ressources minières.

Dans le cadre de ce nouvel accord, le développement des échanges commerciaux entre le Gabon et l’Egypte se basera sur des co-investissements, des investissements directs et des partenariats publics privés.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 22 novembre 2017
Economie
l’oif-et-la-bdeac-renforcent-leur-partenariat

L’OIF et la BDEAC renforcent leur partenariat

En marge du sommet de la COP 23, l’organisation internationale de la Francophonie (OIF) et la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC), ont procédé le 15 novembre 2017, à...
Le 22 novembre 2017
Formation
un-symposium-d’adaptation-aux-nouvelles-normes-comptables-ohada-révisées-s’ouvre-à-libreville-le-27-novembre-prochain

Un symposium d’adaptation aux nouvelles normes comptables OHADA révisées s’ouvre à Libreville le 27 novembre prochain

Du 27 novembre 2017 au 30 mars 2018, toutes les entités soumises aux dispositions de l’acte uniforme de l’Organisation pour l’harmonisation du droit des affaires en Afrique (OHADA), seront outillées...
Le 22 novembre 2017
Régulation
cemac-la-libre-circulation-prend-un-nouveau-plomb-dans-l’aile-avec-la-fermeture-de-la-frontière-cameroun-guinée-équatoriale-à-kyé-ossi

Cemac : la libre circulation prend un nouveau plomb dans l’aile, avec la fermeture de la frontière Cameroun-Guinée équatoriale à Kyé-Ossi

Les autorités équato-guinéennes ont décidé, depuis la semaine dernière, de fermer leur frontière avec le Cameroun, dans la localité de Kyé-Ossi, située dans la région du Sud du Cameroun, apprend-on...
Le 22 novembre 2017
Formation
entrepreneuriat-lancement-de-l’incubateur-d’hydrocarbures-de-port-gentil

Entrepreneuriat : lancement de l’incubateur d’hydrocarbures de Port-Gentil

Les jeunes intéressés par les métiers du pétrole et du gaz disposent désormais d’un espace dédié à leur formation et au montage de projets. Annoncé au mois de juillet par...