La situation économique du Gabon vue de Paris

Economie
mardi, 17 septembre 2019 15:11
La situation économique du Gabon vue de Paris

(Le Nouveau Gabon) - Après un exercice 2017 à l’activité atone (+0,5%, contre 1% dans la zone Cemac), la reprise économique est restée fragile avec une croissance révisée à la baisse en 2018, en raison de la baisse de la production pétrolière (-4,3%), selon la direction du Trésor français.                                                            

Toutefois, poursuit-elle, hors secteur pétrolier, la croissance des autres secteurs de l’économie était conforme au cadrage du FMI (environ 1,9%). Les exportations ont ainsi bénéficié de la hausse des cours du pétrole et du manganèse, mais restent contraintes par un sous-investissement dans le secteur pétrolier. Un secteur qui a représenté 70% des exportations gabonaises (manganèse 14,5%, bois 10%). Les prévisions du FMI font état d’une croissance du PIB à 2,9% pour 2019 et 3,9% pour 2020.

L’inflation, à 5 % en 2018 (3% prévus en 2019 - FMI), a montré des signes de légers emballements dans un pays où son taux est habituellement maitrisé. Cette évolution a été amplifiée par la hausse du prix des carburants (+30% pour l’essence et + 43% pour le gasoil) à cause de la fin des subventions de l’État et de l’état des routes (notamment avec le Cameroun voisin) qui a renchéri le coût de l’importation des denrées alimentaires de bases.  

Stéphane Billé

 

 
Nos derniers articles

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] nouveaugabon . c o m

Please publish modules in offcanvas position.