L’indice global des cours des produits de base exportés par la CEMAC indique une régression de 7,7 % au quatrième trimestre 2018

L’indice global des cours des produits de base exportés par la CEMAC indique une régression de 7,7 % au quatrième trimestre 2018

() - La Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), vient de rendre public, le tableau de bord de l’évolution des cours des principaux produits de base exportés par la CEMAC, au 4e trimestre 2018.

Sous l’effet cumulé d’une baisse des cours des produits énergétiques et non énergétiques, l’indice global des cours des produits de base exportés par la CEMAC, a régressé de 7,7 %, par rapport au trimestre précédent, indique la BEAC.

Ainsi, les produits énergétiques ont reculé de 9,2 %, reflétant principalement le repli du prix de baril de pétrole, comme stipulé dans le rapport mensuel de l’OPEP paru en décembre 2018. Cette tendance est liée aux craintes sur la demande mondiale et la hausse de la production américaine.

En ce qui concerne l'indice des cours hors produits énergétiques, il s’est encore replié au cours de la période sous-revue, revenant à 114,3, après 115,9 au troisième trimestre 2018, du fait d’un recul des prix des produits agricoles (-1,9 %) et de ceux des produits forestiers (-0,9 %). Cette tendance a par ailleurs été observée tout au long de l’année 2018.

S'agissant des cours des produits agricoles, la baisse entamée au troisième trimestre de l’année 2018 s’est poursuivie au quatrième trimestre. Le plus fort recul est observé sur le marché du coton (-7,7 %).

Cet affaiblissement, indique-t-on, s’explique par la hausse continue des quantités produites dans un contexte de conditions climatiques favorables. Par ailleurs, les monnaies des grands exportateurs de matières premières agricoles se sont dépréciées.

Dans le même temps, les produits forestiers ont également poursuivi leur baisse entamée au deuxième trimestre de l’année 2018. L’indice s’est replié au quatrième trimestre à 80,3 contre 83,1 au troisième trimestre et 83,4 au deuxième trimestre 2018.

Force est de constater que la légère hausse du cours du bois brut de 0,4 % n’a pas été suffisante pour compenser la baisse de ceux des feuilles de placages (1,8 %) et du bois contreplaqué (-0,2 %). Le prix du bois scié quant à lui a connu une petite hausse de l’ordre de 0,1 %.

Quant aux cours des métaux et minéraux, ils sont restés inchangés, tandis que ceux des produits de la pêche ont légèrement progressé (1,6 %).

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 25 mars 2019
Economie
la-cea-table-sur-une-croissance-soutenue-en-afrique-centrale

La CEA table sur une croissance soutenue en Afrique centrale

A l’instar de toutes les sous-régions, l’Afrique centrale a également enregistré une croissance positive en 2018. C’est ce qu’indique le récent rapport économique sur l’Afrique 2019, publié par la Commission...
Le 25 mars 2019
Gouvernance
les-chefs-detat-de-la-cemac-saluent-le-retour-définitif-dali-bongo-ondimba-au-gabon

Les chefs d'Etat de la CEMAC saluent le retour définitif d'Ali Bongo Ondimba au Gabon

En conclave à N'djamena, la capitale de la République du Tchad, dans le cadre de la 14ème session ordinaire de la conférence des chefs d'Etat et de gouvernement de la...
Le 24 mars 2019
Gouvernance
ali-bongo-de-retour-à-libreville-pour-poursuivre--sa-mission

Ali Bongo de retour à Libreville pour poursuivre « sa mission »

Le communiqué lu par le porte-parole de la présidence de la République Ike Ngouoni, 24 heures plus tôt, sur le retour au Gabon du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba,...
Le 23 mars 2019
Gouvernance
changements-climatiques--le-mécanisme-redd+-expliqué-à-la-société-civile-gabonaise

Changements climatiques : le mécanisme REDD+ expliqué à la société civile gabonaise

Au profit des organismes de la société civile gabonaise, un atelier de formation et de renforcement des capacités s’est récemment tenu à Libreville. Il a permis à une cinquantaine de représentants...