Importations de ciment : Le gouvernement apporte des précisions

Importations de ciment : Le gouvernement apporte des précisions

() - Dans la dernière note de conjoncture du ministère de l’Economie sur le comportement de l’économie nationale sur les six premiers mois de l’exercice en cours, il ressort que la production nationale de ciment a baissé de 2,7% pour se situer à 129 596 tonnes, contre 133 206 tonnes un an plus tôt.

Ce repli, explique le gouvernement,  fait suite à la faiblesse des commandes de ciment local en raison de la saturation du marché par les ciments importés d’Asie. En conséquence, le chiffre d’affaires s’est rétracté de 9,5% à 9,5 milliards de FCfa.

Du coup, face à ce qui s’apparente à une invasion du marché par certains opérateurs, le gouvernement qui avait interdit les importations de ciment sur le territoire gabonais pour une période de deux ans en juillet dernier, apporte des précisions au sujet des cargaisons débarquées sur le marché. «Au moment de l’entrée en vigueur de cette mesure et après vérification minutieuse par les services compétents, des dates d’importation avec les opérateurs concernés, deux autorisations exceptionnelles ont été validées par le ministère : la société Foberd pour des cargaisons embarquées les 25 avril 2017 et 10 juillet 2017 ; la société Longxing Sarl pour des cargaisons embarquées le 20 juillet 2017».

D’après la ministre de la Promotion des investissements, du Commerce, de l’Industrie, Madeleine Berre (photo), «en dehors de ces deux autorisations exceptionnelles accordées pour des importations initiées avant l’entrée en vigueur de l’arrêté d’interdiction, aucune autre autorisation n’a été accordée à aucun opérateur économique».

Poursuivant ses explications, Madeleine Berre dans son communiqué indique que la mesure interdisant les importations de ciment permettra de «réguler et d’assainir le circuit d’importation, de structurer l’industrie du ciment, de garantir l’accroissement des investissements dans le secteur de la cimenterie, d’augmenter le taux d’emplois et l’entrepreneuriat dans les métiers de la chaine de valeurs des métiers de la cimenterie».

Si toutes ces mesures et obligations sont contenues dans un cahier des charges signé par l’ensemble opérateurs du secteur, le gouvernement précise que cela ne «consacre en rien un monopole et que cela vise tous les industriels présents ou en cours d’installation au Gabon ».

SeM

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 18 décembre 2017
Gouvernance
la-banque-mondiale-évalue-le-portefeuille-des-projets-qu’elle-finance-au-gabon

La Banque mondiale évalue le portefeuille des projets qu’elle finance au Gabon

Conjointement avec les autorités gabonaises, la Banque mondiale organise une revue des projets qu’elle finance au Gabon. Cet exercice qui se déroulera du 18 au 19 décembre 2017, sera supervisé...
Le 18 décembre 2017
Gouvernance
le-gabon-veut-porter-le-délai-de-création-d’une-entreprise-à-2-jours

Le Gabon veut porter le délai de création d’une entreprise à 2 jours

A la faveur de la cérémonie de clôture d’un atelier de renforcement des capacités des agents de l’Agence nationale de promotion des investissements (ANPI) le 15 décembre dernier, la directrice...
Le 16 décembre 2017
Santé
le-gabon-désormais-certifié-pays-libre-de-polio

Le Gabon désormais certifié « pays libre de polio »

Les efforts déployés par le gouvernement gabonais dans la lutte contre la poliomyélite ont porté leurs fruits. A la faveur d’une conférence de presse animée ce 15 décembre 2017, la...
Le 16 décembre 2017
Economie
les-ministres-de-l’agriculture-de-la-ceeac-veulent-être-davantage-soutenus-dans-leur-mission

Les ministres de l’Agriculture de la CEEAC veulent être davantage soutenus dans leur mission

Ouverts le 12 décembre dernier, les travaux de la session extraordinaire du Conseil des ministres de l’Agriculture de la CEEAC se sont achevés ce 15 décembre 2017, avec des fortes...