Importations de ciment : Le gouvernement apporte des précisions

Importations de ciment : Le gouvernement apporte des précisions

() - Dans la dernière note de conjoncture du ministère de l’Economie sur le comportement de l’économie nationale sur les six premiers mois de l’exercice en cours, il ressort que la production nationale de ciment a baissé de 2,7% pour se situer à 129 596 tonnes, contre 133 206 tonnes un an plus tôt.

Ce repli, explique le gouvernement,  fait suite à la faiblesse des commandes de ciment local en raison de la saturation du marché par les ciments importés d’Asie. En conséquence, le chiffre d’affaires s’est rétracté de 9,5% à 9,5 milliards de FCfa.

Du coup, face à ce qui s’apparente à une invasion du marché par certains opérateurs, le gouvernement qui avait interdit les importations de ciment sur le territoire gabonais pour une période de deux ans en juillet dernier, apporte des précisions au sujet des cargaisons débarquées sur le marché. «Au moment de l’entrée en vigueur de cette mesure et après vérification minutieuse par les services compétents, des dates d’importation avec les opérateurs concernés, deux autorisations exceptionnelles ont été validées par le ministère : la société Foberd pour des cargaisons embarquées les 25 avril 2017 et 10 juillet 2017 ; la société Longxing Sarl pour des cargaisons embarquées le 20 juillet 2017».

D’après la ministre de la Promotion des investissements, du Commerce, de l’Industrie, Madeleine Berre (photo), «en dehors de ces deux autorisations exceptionnelles accordées pour des importations initiées avant l’entrée en vigueur de l’arrêté d’interdiction, aucune autre autorisation n’a été accordée à aucun opérateur économique».

Poursuivant ses explications, Madeleine Berre dans son communiqué indique que la mesure interdisant les importations de ciment permettra de «réguler et d’assainir le circuit d’importation, de structurer l’industrie du ciment, de garantir l’accroissement des investissements dans le secteur de la cimenterie, d’augmenter le taux d’emplois et l’entrepreneuriat dans les métiers de la chaine de valeurs des métiers de la cimenterie».

Si toutes ces mesures et obligations sont contenues dans un cahier des charges signé par l’ensemble opérateurs du secteur, le gouvernement précise que cela ne «consacre en rien un monopole et que cela vise tous les industriels présents ou en cours d’installation au Gabon ».

SeM

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 15 octobre 2018
Gouvernance
la-ceeac-et-l’unoca-se-félicitent-de-l’excellence-de-leur-coopération

La CEEAC et l’UNOCA se félicitent de l’excellence de leur coopération

Le Secrétaire général de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale(CEEAC), Ahmad Allam-mi et le Représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies, chef du Bureau régional des Nations...
Le 14 octobre 2018
Economie
les-prix-à-la-consommation-augmentent-sensiblement-sur-les-six-premiers-mois-de-l’année

Les prix à la consommation augmentent sensiblement sur les six premiers mois de l’année

Au premier trimestre de l’année en cours, l’Indice harmonisé des prix à la consommation laissait apparaître une évolution des prix à la consommation de 2,7%. Cette hausse s’est envolée au...
Le 14 octobre 2018
Gouvernance
wwf-salue-la-mesure-portant-certification-des-concessions-forestières-au-gabon

WWF salue la mesure portant certification des concessions forestières au Gabon

L’exigence de certification forestière faite par le président de la République, Ali Bongo Ondimba, le 26 septembre dernier aux compagnies forestières, est vivement saluée par les institutions internationales de défense...
Le 14 octobre 2018
Economie
la-beac-la-france-et-le-fmi-plaident-pour-une-suppression-des-exonérations-fiscales-en-zone-cemac

La BEAC, la France et le FMI plaident pour une suppression des exonérations fiscales en zone CEMAC

Le gouverneur de la BEAC et le président du comité ministériel de l’Union monétaire d’Afrique centrale ont défendu l’idée d’une suppression des exonérations fiscales par les pays membres de cette...