L’Algérie veut faire du Gabon l’orthocentre des échanges commerciaux avec l’Afrique centrale

L’Algérie veut faire du Gabon l’orthocentre des échanges commerciaux avec l’Afrique centrale

A l’issue de l’audience accordée par le maire de Libreville, Rose Christiane Ossouka Raponda, à l’ambassadeur d’Algérie en poste dans la capitale gabonaise, Mohamed-Antar Daoud, il a été retenu l’organisation, au mois de novembre prochain, à Libreville, d’une semaine économique algérienne. 

Ce sera l’occasion, selon le diplomate algérien, de faire connaître les produits algériens aux citoyens gabonais. «Ce sera une exposition de produits spécifiques algériens, destinée à faire connaître nos produits aux citoyens gabonais», explique-t-il dans les colonnes du quotidien Matin équatorial. 

L’Algérie vise, au terme de cette rencontre qui va donner lieu à la création du Conseil des hommes d’affaires algéro-gabonais, à amener les investisseurs de ce pays à s’installer dans la zone économique spéciale de Nkok. 

L’ambition algérienne consiste, à terme, à faire du Gabon la plaque tournante de ses échanges commerciaux avec les pays de la sous-région. Grâce aux produits manufacturés fabriqués localement à Nkok, le pays envisage de créer un pont entre les deux espaces économiques et faire profiter les populations des six Etats de l’espace communautaire de son savoir-faire. 

«Comme vous le savez, nous avons une expertise connue et reconnue en matière d’énergie, de fabrication de certains médicaments et d’industrie. Donc, nous nous devons de nous faire connaitre parce qu’on ne peut faire de la coopération sud-sud sans faire de la coopération bilatérale », explique le diplomate algérien. 

Pays d’hydrocarbures, l’Algérie dispose d’une économie compétitive et diversifiée dans les domaines de l’énergie, l’industrie ou encore la fabrication de produits pharmaceutiques et de médicaments.

SeM

 

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 14 décembre 2017
Santé
le-gouvernement-suspend-la-commercialisation-et-l’exportation-des-produits-de-nutrition-infantile-de-marque-picot

Le gouvernement suspend la commercialisation et l’exportation des produits de nutrition infantile de marque PICOT

Suite au risque de contamination par des salmonelles, avéré par les produits de nutrition infantile, de marque PICOT, le ministre de l’Economie de la Prospective et de la Programmation du...
Le 14 décembre 2017
Gouvernance
jean-fidèle-otandault-soumet-les-projets-de-loi-de-finances-2018-et-de-règlement-pour-la-gestion-2016-à-l’appréciation-des-sénateurs

Jean-Fidèle Otandault soumet les projets de Loi de finances 2018 et de règlement pour la gestion 2016, à l’appréciation des sénateurs

Conformément au circuit budgétaire en vigueur au Gabon, les projets de Loi de Finances 2018 et de Règlement pour la gestion 2016, ont été présentés au Sénat, par le ministre...
Le 13 décembre 2017
Social
sécurité-alimentaire-le-conseil-gabonais-des-chargeurs-et-l’agence-pour-la-sécurité-alimentaire-signent-une-convention-de-partenariat

Sécurité alimentaire : le conseil gabonais des chargeurs et l’Agence pour la sécurité alimentaire signent une convention de partenariat

La convention signée entre Liliane Nadège Ngari, directrice générale du Conseil gabonais des chargeurs (CGC), et Sylvain Patrick Enkoro, directeur général de l’Agence gabonaise pour la sécurité alimentaire (Agasa), vise...
Le 13 décembre 2017
Gouvernance
le-gabon-offre-500-000-dollars-pour-l’initiative-africaine-sur-le-climat

Le Gabon offre 500 000 dollars pour l’Initiative africaine sur le climat

La tenue à Paris du One Planet Summit le 12 décembre, a donné l’occasion au président du Comité des chefs d’Etat et de gouvernement africains sur le changement climatique (CAHOSCC),...