Sept multinationales ont réalisé un chiffre d’affaires de 1 685 milliards de Fcfa entre 2015 et 2016 au Gabon

Sept multinationales ont réalisé un chiffre d’affaires de 1 685 milliards de Fcfa entre 2015 et 2016 au Gabon

() - Dans le classement des 500 meilleures entreprises africaines établi par le magazine panafricain Jeune Afrique, les multinationales pétrolières, minières ou encore agroalimentaires, sont les principales entreprises qui animent la vie économique au Gabon.

Dans le top 10 du classement 2017 de ce hors-série, la filiale gabonaise de la compagnie pétro-gazière française Total tient encore le haut du pavé cette année. Ainsi, malgré un recul de 45% de son chiffre d’affaires à 535 milliards de Fcfa, et une perte de 16 milliards de Fcfa sur l’exercice 2015 qui sert de base d’évaluation à ce classement, la société, frappée par la crise pétrolière, garde la tête hors de l’eau.

Ces résultats obtenus en début de cette année sont d’ailleurs la preuve que la crise est en train de passer et que la reprise est en marche.

La Compagnie minière de l’Ogooue (Comilog) qui arrive en seconde position dans ce classement, a réalisé un chiffre d’affaires de 308 milliards de Fcfa. La crise des matières premières aura été plus dure que ce que l’on espérait ; la baisse des cours ainsi que celle de la production du manganèse n’ont pas arrangé les affaires de cette filiale du groupe Eramet qui a enregistré des pertes qui s’élèvent, selon le magazine, à 43 milliards de Fcfa en 2016.

La société d’eau et d’électricité du Gabon (SEEG), 4ème au classement, a réalisé un chiffre d’affaires de 221 milliards de Fcfa, de hausse de 3,5%. La compagnie pétrolière Tullow Oil se classe en 5ème position avec un chiffre d’affaires de 180 milliards de Fcfa.

Avec des performances qui couvrent désormais des domaines tels l’exploration, le développement et la production qui a plafonné en 2016, à 14 300 barils/j, cette société fait une entrée fulgurante dans ce classement.

Autre compagnie pétrolière, c’est la junior pétro-gazière Maurel&Prom qui a réalisé 173 milliards de Fcfa de chiffre d’affaires.

La Compagnie d'exploitations commerciales africaines-gabonaise de distribution, le groupe Ceca-Gadis, qui opère dans la grande distribution talonne le 2ème producteur mondial du manganèse. Avec ses 1 600 emplois, pour 150 magasins répartis sur l’ensemble du territoire, la société créée dans les années 1930, a réalisé un chiffre d’affaires de 224 milliards de Fcfa.

Première entreprise du secteur hors-pétrole dans ce classement, Ceca-Gadis est aujourd’hui l’un des fleurons du secteur des services au regard de ce classement qui la hisse à la 3ème position devant les compagnies de téléphonie mobile.

La seule qui apparaît dans ce classement, c’est Gabon Telecom, filiale du groupe Maroc Telecom, qui pointe à la 9ème place, avec un chiffre d’affaires qui s’est établi à 112 milliards de Fcfa sur la période sous revue.

Avec la société des basseries du Gabon (Sobraga) dont les performances ont plafonné à 176 milliards de Fcfa en termes de chiffre d’affaires, les multinationales de ce top 10 où l’on retrouve, outre Ceca-Gadis, des entreprises gabonaises telles Petro Gabon ou encore la Compagnie du Como, détiennent à elles seules un chiffre d’affaires de 1 685 milliards de Fcfa.

SeM

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 20 février 2018
Social
sodexo-quitte-définitivement-le-gabon

Sodexo quitte définitivement le Gabon

C’est depuis le mois de mars 2017 que le spécialiste de la restauration sur les plateformes pétrolières au Gabon, Sodexo, fait face à de nombreuses difficultés financières. Après les rumeurs...
Le 20 février 2018
Social
logements-sociaux-le-gouvernement-évalue-la-mise-en-œuvre-des-projets-immobiliers-exécutés-par-le-consortium-one-link-holding

Logements sociaux : le gouvernement évalue la mise en œuvre des projets immobiliers exécutés par le consortium One Link Holding

Le consortium chinois One Link Holding Group, spécialisé dans le BTP, à la tête de plus de 100 entreprises, toutes issues de l’Empire du Milieu, a conclu avec le gouvernement...
Le 19 février 2018
Gouvernance
alain-bâ-oumar---il-faut-que-l’apurement-de-la-dette-contribue-à-la-relance-de-l’économie-nationale

Alain Bâ Oumar : « Il faut que l’apurement de la dette contribue à la relance de l’économie nationale »

Après la signature de la convention d’apurement de la dette intérieure d’un montant de 310 milliards FCFA, par l'Etat gabonais et un groupement d’intérêt économique des entreprises créancières de l’Etat,...
Le 19 février 2018
Economie
le-fmi-évalue-les-avancées-du-gabon-dès-ce-jour-à-libreville

Le FMI évalue les avancées du Gabon dès ce jour à Libreville

Une délégation du Fonds monétaire international (FMI) séjourne à Libreville du 19 au 22 février 2018. L’équipe conduite par Alex Segura Ubiergo (photo) vient évaluer les performances du pays après...