Le Gabon a déjà payé 191 milliards FCFA sur les 310 milliards du Club de Libreville

Le Gabon a déjà payé 191 milliards FCFA sur les 310 milliards du Club de Libreville

() - Les entreprises gabonaises ont reçu du gouvernement, dans le cadre du Club de Libreville, la somme de 191 milliards FCFA en 2018. Ce qui, affirme Hugues Mbadinga (photo), directeur général de la dette, démontre la volonté du gouvernement de régler cette ardoise et d'assainir l’environnement des affaires dans le pays.

« Chaque fois que l’Etat paie ce montant, c’est une injection importante de ressources financières au profit du secteur privé. Et cela nous a permis d’aborder la notion de confiance qui doit désormais prévaloir, parce que l’Etat, malgré les situations pas toujours faciles, s’est astreint à verser l’intégralité des échéances dues au titre de l’année 2018 », a expliqué le directeur général de la dette à la presse locale.

Au cours de la rencontre avec les opérateurs économiques réunis autour du Club de Libreville, le directeur général de la dette a également indiqué que les arriérés de paiement de l’exercice écoulé ont été épongés.

En réalité, rapporte un patron d’entreprise cité par la presse locale, l’Etat a décaissé 20 milliards FCFA correspondant à quatre échéances en retard, au titre de l’année 2018.

Chaque mois, en effet, selon les accords conclus avec les entreprises dans le cadre du Club de Libreville, l’Etat verse 5 milliards FCFA répartis entre les entreprises au prorata de l’ardoise due à chaque structure.

La dette due aux entreprises locales d'un montant de 310 milliards FCFA doit être apurée dans le cadre du Club de Libreville dans un délai de 74 mois.

PcA

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 20 février 2019
Gouvernance
la-commission-de-la-cemac-optimise-sa-visibilité-au-salon-international-de-l’entreprise-de-yaoundé

La Commission de la CEMAC optimise sa visibilité au Salon international de l’entreprise de Yaoundé

Dans le cadre de sa participation au salon international de l’entreprise (PROMOTE 2019), une délégation de la Commission de la CEMAC, conduite par son président Daniel Ona Ondo, séjourne actuellement...
Le 20 février 2019
Social
le-financement-de-l’environnement-préoccupe-le-conseil-économique-social-et-environnemental

Le financement de l’environnement préoccupe le conseil économique, social et environnemental

Parce que l'environnement constitue aujourd’hui dans nombre de pays, un facteur de croissance économique grâce à sa capacité à générer des ressources financières et naturelles, son financement devrait constituer selon...
Le 20 février 2019
Economie
daniel-ona-ondo-annonce-un-colloque-sur-le-franc-cfa

Daniel Ona Ondo annonce un colloque sur le franc CFA

Les discussions et la polémique sur le destin du franc CFA préoccupent la Commission de la CEMAC. Aussi son président, Daniel Ona Ondo (photo), préconise-t-il un colloque sur la question...
Le 20 février 2019
Economie
selon-la-coface-le-nouveau-code-des-hydrocarbures-va-attirer-plus-d’investisseurs-au-gabon-en-2019

Selon la Coface, le nouveau Code des hydrocarbures va attirer plus d’investisseurs au Gabon en 2019

C’est grâce à la stabilisation de la production pétrolière, combinée à l’orientation plus favorable des cours de l’or noir que l’activité économique, en berne au Gabon depuis la chute des...