L’UMAC table sur une légère embellie de la conjoncture économique et financière de la sous-région pour 2018

L’UMAC table sur une légère embellie de la conjoncture économique et financière de la sous-région pour 2018

Réuni en session ordinaire le 2l décembre dernier, à Yaoundé au Cameroun, le Comité ministériel de l’Union monétaire de l’Afrique centrale (UMAC) a examiné la conjoncture économique et financière des Etats membres de la CEMAC

Au terme de cette réunion placée sous la présidence de Jean-Marie Ogandaga (photo), ministre gabonais de l’Economie par ailleurs, président en exercice du Comité ministériel de l’UMAC, il ressort globalement que les perspectives macroéconomiques actualisées de la sous-région pour 2018, présentent une légère embellie.

Ainsi, l’on s’attend entre autres, à une reprise des activités avec un taux de croissance de 1,5 %, contre 0,2% en 2017, une progression du niveau général des prix à environ 1,7 % en moyenne annuelle, contre 0,9 % en 2017, un excédent du solde budgétaire, base engagements, dons compris, à 0,8 % du PIB, contre -3,7 % du PIB en 2017, ainsi qu'à une contraction du déficit du compte courant à -3,1 % du PIB, contre -4,2 % % du PIB en 2017 et enfin, d’une expansion de la masse monétaire de 5,5 %, pour un taux de couverture extérieure de la monnaie qui se situerait autour de 60,7 %.

Selon les experts, à moyen terme, plusieurs facteurs pourraient influencer l'évolution de l’activité économique dans la CEMAC. En effet, les économies de la CEMAC tireraient profit de la vigueur de la demande mondiale, sous l’effet de l'évolution défavorable des cours du pétrole entre 2019 et 2021, et ce en dépit d'une détérioration prévisible des termes de l'échange. Ainsi le taux de croissance réel de l'activité devrait s'établir autour de 3,2 % en 2019, et 3,5 % en 2020 et 2021, contre 1,5 % en 2018, grâce principalement aux performances du secteur non pétrolier.

En rapport avec la conjoncture économique et financière des Etats membres de la CEMAC, le Comité ministériel a pris acte du déroulement des programmes économiques et financiers dans les pays de la CEMAC, dont l'évolution est jugée globalement satisfaisante.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 21 septembre 2019
Une Sécurité & Justice
gestion-du-conflit-homme-faune--un-partenariat-entre-le-conseil-économique-du-gabon-et-la-fao-en-gestation

Gestion du conflit Homme-Faune : un partenariat entre le Conseil économique du Gabon et la FAO en gestation

Le président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), René Ndemezo’o Obiang, et le Coordonnateur du Bureau sous-régional de la FAO pour l’Afrique centrale, par ailleurs représentant au Gabon et...
Le 21 septembre 2019
Une Santé & Social
le-gabon-travaille-à-l’amélioration-des-conditions-d’apprentissage-des-enfants-atteints-d’autisme-et-de-trisomie

Le Gabon travaille à l’amélioration des conditions d’apprentissage des enfants atteints d’autisme et de trisomie

Comment améliorer les conditions d’apprentissage des enfants atteints d’autisme et de trisomie? Le sujet constitue une véritable préoccupation pour le gouvernement gabonais. Le ministre de l’Économie, des Finances et des...
Le 20 septembre 2019
Une Sécurité & Justice
l’onu-forme-des-officiers-gabonais-à-la-lutte-contre-le-terrorisme

L’ONU forme des officiers gabonais à la lutte contre le terrorisme

Les différents corps des forces de défense et de sécurité du Gabon ont été formés entre le 16 et le 19 septembre dernier, au siège du commandement des forces de...
Le 20 septembre 2019
Justice
les-victoires-judiciaires-du-gabon-contre-eurofinsa-et-enka-lui-font-économiser-70-milliards-de-cfa

Les victoires judiciaires du Gabon contre Eurofinsa et Enka lui font économiser 70 milliards de CFA

En début de semaine, le Gabon a eu gain de cause dans le procès qui l’opposait au groupe espagnol Eurofinsa, propriétaire de la société de BTP Ceddex-Entraco. L’entreprise avait porté...