Le gouvernement gabonais entend maintenir le dialogue pour éviter une année scolaire blanche

Le gouvernement gabonais entend maintenir le dialogue pour éviter une année scolaire blanche

() - Le comité interministériel sur la crise dans le secteur éducation nationale a tenu ses travaux le 14 mars 2017 à la primature. Un seul point était inscrit à l’ordre du jour : comment sortir de la crise qui paralyse l’école gabonaise ?

C’est autour de cette problématique que le Premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet a eu une importante séance de travail avec les membres du gouvernement concernés par les questions d’éducation et de formation.

Plusieurs heures durant, Emmanuel Issoze Ngondet et son équipe ont examiné les maux qui minent le secteur depuis quelques mois, mettant en péril l’année scolaire 2016 – 2017. Aussi, le comité interministériel a planché sur les tenants et les aboutissants de la crise, notamment la plateforme revendicative qui s’articule principalement autour des points suivants : paiement des arriérés de la Prime d'incitation à la performance, paiement des vacations, régularisation des situations administratives, paiement des bourses scolaires, construction et équipement des salles de classes, etc. Autant de dossiers épineux sur lesquels chaque membre du gouvernement a fait un exposé des motifs afin d’identifier les pistes de solutions pérennes pour un retour à la normale dans le secteur éducation. Des solutions qui seront rendues publiques sous peu.

Pour le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet, sur instructions du chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, il faut « tout mettre en œuvre pour éviter le spectre d’une année blanche ». Ainsi, tout en s’élevant contre l’instrumentalisation de la crise, a-t-il tenu à réaffirmer l’engagement du gouvernement à maintenir le dialogue avec tous les partenaires sociaux pour sauver l’école gabonaise.

Sylvain Andzongo

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 27 mai 2017
Sécurité
les-etats-membres-de-l’unsac-se-retrouvent-à-yaoundé-du-29-mai-au-02-juin-pour-leur-44e-réunion-ministérielle

Les Etats membres de l’UNSAC se retrouvent à Yaoundé du 29 mai au 02 juin pour leur 44e réunion ministérielle

Après Sao Tomé en 2016, la 44e réunion ministérielle du Comité consultatif permanent des Nations Unies chargée des questions de sécurité en Afrique centrale (UNSAC), aura lieu du 29 mai...
Le 26 mai 2017
Gouvernance
les-diplomates-africains-en-poste-au-gabon-en-appellent-à-la-protection-et-de-la-préservation-durable-de-la-nature

Les diplomates africains en poste au Gabon, en appellent à la protection et de la préservation durable de la nature

Dans le cadre de la célébration du 54e anniversaire de la Journée de l’Afrique, des diplomates africains en poste au Gabon ont mené, ce jeudi 2017, à Libreville, une action...
Le 26 mai 2017
Economie
entre-2015-et-2017-la-banque-mondiale-a-investi-500-millions-de-dollars-au-gabon

Entre 2015 et 2017, la Banque mondiale a investi 500 millions de dollars au Gabon

Elisabeth Huybens, directrice des opérations de la Banque mondiale en charge du Cameroun, Gabon, Guinée Equatoriale, Angola et Sao Tomé, en tournée à Libreville, a indiqué à la presse que...
Le 26 mai 2017
Santé
laviation-civile-gabonaise-dément-des-rumeurs-relatives-à-la-présence-d’ebola-à-l’aéroport-de-libreville

L'aviation civile gabonaise dément des rumeurs relatives à la présence d’Ebola à l’aéroport de Libreville

Suite à une information provenant de l’aéroport de Libreville, un passager en provenance de Kinshasa par vol Asky le vendredi 19 mai 2017, était suspecté d’être atteint d’Ebola. La direction...