Ali Bongo annonce une réforme de l’éducation

Ali Bongo annonce une réforme de l’éducation

() - Lors de son adresse à la nation le 16 août 2018, le président de la République a indiqué que le système éducatif gabonais, du primaire au supérieur est sinistré.

«Au Gabon, l’éducation, je n’ai pas peur de le dire, est sinistrée. Dans ce domaine, nous allons de Charybdes en Scylla ou, si vous préférez, de mal en pis.», indique le chef de l’Etat.

Pour étayer ce sombre tableau, Ali Bongo Ondimba s’appuie sur l’absence de mention « très bien » à la session 2018 du baccalauréat. Pour lui, «de manière générale, les résultats 2018 du baccalauréat sont à peine moins catastrophiques que ceux de 2017 ».

«Face à cette situation, en homme d’Etat, je dois me poser la question : Devons-nous continuer ainsi ? Est-ce cette éducation nationale que nous voulons ? Naturellement non. Il faut révolutionner le système. Il en va de l’avenir de nos enfants. Il en va de notre avenir à tous en tant que nation.», explique-t-il.

Il en appelle à une réflexion indispensable sur des réformes structurelles, permettant aux Gabonais de bénéficier d’une formation efficace.

Dans l’entourage du chef de l’Etat, on explique cette réforme en détail. «Désormais, les critères d’excellence académique et les critères sociaux seront davantage pris en compte. Le Gabon est un des pays qui dépense le plus pour ses étudiants. Nous sommes donc légitimement en droit d’attendre de bien meilleurs résultats.», explique Brice Laccruche Alihanga, directeur de cabinet du président de la République.

D’après le directeur de cabinet du chef de l’Etat, cette réforme portera aussi sur la revalorisation des filières d’enseignement scientifique et technique, ainsi que l’apprentissage.

«Il s’agit, sans être exhaustif, d’assurer une meilleure adéquation entre l’offre de formation et les besoins, présents et à venir, sur le marché du travail.», précise-t-il.

Tout ceci est d’autant plus nécessaire, assure le président de la République, «que la bonne formation de nos élèves contribue à l’attractivité des investissements extérieurs et donc une condition de l’accélération de la création d’emploi dans notre pays».

PcA

 

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 19 septembre 2018
Gouvernance
initiative-d’adaptation-pour-l’afrique--ali-bongo-milite-pour-la-relance-du-mémorandum-de-paris

Initiative d’adaptation pour l’Afrique : Ali Bongo milite pour la relance du mémorandum de Paris

Sous l’égide du gouvernement gabonais, au nom du Comité des chefs d'Etat et de gouvernement africains sur les changements climatiques (CAHOSCC) et du Programme des Nations Unies pour le Développement...
Le 19 septembre 2018
Social
selon-le-pnud-le-gabon-accède-à-la-catégorie-des-pays-à-développement-humain-élevé

Selon le PNUD, le Gabon accède à la catégorie des pays à développement humain élevé

Le dernier classement du Programme des Nations unies sur l’Indice de développement humain (IDH) vient d’être publié. Le Gabon conserve son rang continental (7ème), mais recule d’une place à la...
Le 18 septembre 2018
Social
l’ambassade-de-france-près-le-gabon-finance-un-groupement-d’acteurs-non-étatiques-à-hauteur-de-15-millions-fcfa

L’ambassade de France près le Gabon finance un groupement d’acteurs non étatiques à hauteur de 15 millions FCFA

Dans le cadre de son programme « Projets innovants des sociétés civiles et coalitions d’acteurs » (PISCCA), le service de coopération et d’action culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France près le Gabon,...
Le 18 septembre 2018
Formation
le-gabon-préconise-un-plan-quinquennal-de-1250-milliards-fcfa-pour-réformer-le-système-éducatif-national

Le Gabon préconise un plan quinquennal de 1250 milliards FCFA pour réformer le système éducatif national

Après sensiblement deux semaines de travaux axés autour des thématiques : éducation, formation et emploi, les experts commis pour la task-force sur l’éducation, annoncée par le chef de l’Etat, Ali Bongo,...