La directrice générale de L’UNESCO, Audrey Azoulay en visite au Gabon, du 28 au 30 mars prochain

La directrice générale de L’UNESCO, Audrey Azoulay en visite au Gabon, du 28 au 30 mars prochain

() - En prélude à la visite prochaine d’Audrey Azoulay (photo), la directrice générale de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) au Gabon, le gouvernement s’active afin de lui réserver un accueil des plus cordiaux. Par ailleurs, les autorités gabonaises entendent mettre à profit cette visite, pour consolider la relation partenariale UNESCO-GABON, en lui donnant tout son « sens, sa cohérence et sa lisibilité ». Plusieurs points sont inscrits au cœur des préparatifs. Il s’agit notamment de voir l’état de la coopération entre le Gabon et l’UNESCO, les projets d’accords communs entre les deux parties et enfin, le contenu à donner à cette visite.

Toutes ces questions ont constitué la toile de fond de la réunion préparatoire organisée par le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet le 21 mars dernier. Avec les ministres d’Etat en charge de la Forêt et de l’environnement, Pacôme Moubelet Boubeya, de l’Enseignement supérieur, Guy Bertrand Mapangou ; de la Culture, Alain-Claude Billie-By-Nzé, et du ministre délégué aux Affaires Etrangers Sylvie Léocadie Nzaou, il a donc été question ainsi d’apprécier le programme de cette visite et son contenu. Notamment, les sujets d’intérêt commun portant sur l’éducation, tel que le programme « Train my generation » qui concerne près de 5 000 jeunes. Une remise de diplômes et une visite dans une école professionnelle, dont les programmes sont soutenus par l’UNESCO sont également prévues à cet effet.

Dans le domaine de l’environnement, il sera question d’apprécier la stratégie à moyen terme de l’organisme onusien relative à l’agenda 2030 consacré aux objectifs de développement durable et à la biodiversité.

Dans le secteur de la culture, un accord cadre ou un mémorandum d’entente pourrait être signé pour renforcer les bases de la coopération culturelle et technique. Audrey Azoulay devrait aussi se rendre au musée national d’arts et traditions pour voir la grandeur de notre patrimoine culturel.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 14 décembre 2018
Régulation
l’afritac-centre-renforce-les-capacités-des-superviseurs-bancaires-de-la-sous-région

L’AFRITAC Centre renforce les capacités des superviseurs bancaires de la sous-région

Sous l’égide d’AFRITAC Centre, Libreville, la capitale gabonaise, va servir de cadre à un séminaire régional dans le domaine de la régulation et de la supervision bancaires, du 07 au...
Le 14 décembre 2018
Economie
les-importations-de-denrées-alimentaires-en-baisse-sur-les-neuf-premiers-mois-de-l’année

Les importations de denrées alimentaires en baisse sur les neuf premiers mois de l’année

Jusqu’ici, le Gabon connaissait une croissance exponentielle des importations de denrées alimentaires. Le ministère de l’Economie note que sur les neuf premiers mois de l’année en cours, les importations de...
Le 14 décembre 2018
Gouvernance
la-cemac-discute-des-projets-intégrateurs-avec-la-banque-mondiale

La Cemac discute des projets intégrateurs avec la Banque mondiale

Après le directeur général du FMI, c’était au tour du vice-président de la Banque mondiale, Hafez Ghanem, d’accueillir la délégation de haut niveau de la Cemac, composée du président de...
Le 13 décembre 2018
Economie
la-facture-des-importations-gabonaises-s’élève-à-921-milliards-fcfa-à-fin-septembre

La facture des importations gabonaises s’élève à 921 milliards FCFA à fin septembre

La hausse des importations observée au deuxième trimestre de l’année en cours (24,5%), s’est poursuivie jusqu’au 30 septembre, atteignant 346,7 milliards FCFA soit une progression de 8,8%. Cette évolution est consécutive...