Florentin Moussavou appelle les pays de la francophonie à examiner le Programme d’analyse du système éducatif 2017

Florentin Moussavou appelle les pays de la francophonie à examiner le Programme d’analyse du système éducatif  2017

A la faveur des travaux du Comité de pilotage de la Conférence des ministres des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN), le 22 décembre dernier à Dakar, le ministre gabonais de l'Éducation nationale et de l'Éducation civique, Florentin Moussavou (photo à droite), par ailleurs, président en exercice de cette organisation, a appelé les Etats membres, à examiner le Plan d'actions et le Budget du PASEC 2017 en vue de la mobilisation des ressources humaines et financières indispensables à l'échéance 2019. 

Au cours de ces assises, le budget prévisionnel du Programme d’analyse du système éducatif de la CONFEMEN (PASEC) 2017 a été débattu à 1 418 millions de FCFA. Il servira à financer cinq axes prioritaires.

 

Il s’agit entre autres de :

- l'évaluation des systèmes éducatifs;

- la recherche;

-la formation des enseignants et le

-le renforcement des infrastructures d'accueil des élèves ou encore

-la communication et

-la publication des supports.

 

A ces travaux auxquels, prenaient également part, par les représentants de l'Agence française de développement (AFD) et ceux des Fonds Canadien et Suisse, plusieurs postes au sein du nouveau Comité de pilotage du PASEC, nécessitant des candidatures urgentes ont été examinés par les participants, qui ont également adopté les rapports d'activités et financiers.

Pour rappel, créée en 1960, la Conférence des ministres de l’Éducation des Etats et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) réunit tous les deux ans, les ministres de 41 États et gouvernements francophones. Elle est dotée d’un Secrétariat technique permanent basé à Dakar (Sénégal) et offre un cadre d’échange et de concertation à ses 41 états et gouvernements membres sur les différents systèmes en question et leur évolution.

Elle œuvre, en étroite collaboration avec l’Organisation internationale de la Francophonie, pour l’intégration des systèmes éducatifs dans le processus de développement. Les orientations stratégiques tracées par la CONFEMEN et les analyses et études produites dans le cadre de son PASEC sont prises en compte par l’OIF dans ses actions en matière d’éducation et de formation professionnelle et technique.

 

Synclair Owona

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 22 février 2017
Sécurité
25-000-éléphants-éléphant-auraient-été-massacrés-par-les-braconniers-en-10-ans-au-gabon-selon-le-pr-john-poulsen

« 25 000 éléphants auraient été massacrés par les braconniers en 10 ans au Gabon », selon le Pr John Poulsen

Le professeur d’écologie tropicale John Poulsen appuie ces informations à travers une étude parue dans la revue Current Biology, publiée le 20 février dernier. Selon lui, ce massacre a été...
Le 22 février 2017
Education
le-spectre-de-suspension-de-solde-et-des-radiations-des-effectifs-de-la-fonction-publique-planent-sur-les-enseignants-grévistes-au-gabon

Le spectre de suspension de solde et des radiations des effectifs de la fonction publique planent sur les enseignants grévistes au Gabon

C’est l’un des principaux messages véhiculés par le ministre de la Communication, par ailleurs porte-parole du gouvernement, Alain Claude Bilie-By-Nze, à la faveur de sa traditionnelle de conférence de presse...
Le 22 février 2017
Sécurité
l’agence-des-parcs-nationaux-finalise-les-premières-barrières-électriques-à-la-lopé-et-makokou

L’Agence des parcs nationaux finalise les premières barrières électriques à la Lopé et Makokou

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Fil et Faune », visant à gérer les conflits homme-faune, l’Agence nationale des parcs nationaux (Anpn) annonce la finalisation et la...
Le 22 février 2017
Sécurité
manifestations-d’élèves-au-gabon-aucun-blessé-grave-ni-perte-en-vie-humaine-selon-le-gouvernement

Manifestations d’élèves au Gabon : « Aucun blessé grave, ni perte en vie humaine », selon le gouvernement

Suite aux informations relayées dans les réseaux sociaux selon lesquelles, il y aurait eu des morts lors des manifestations d’élèves dans certains lycées et collèges de Libreville, Lambaréné et Port-Gentil,...