Le Gabon présente l’orientation de sa nouvelle politique énergétique aux investisseurs

Energies
lundi, 15 juillet 2019 12:07
Le Gabon présente l’orientation de sa nouvelle politique énergétique aux investisseurs

(Le Nouveau Gabon) - Des investisseurs et partenaires au développement, conduit par les responsables du Fonds gabonais d’investissements stratégiques (FGIS), ont été reçus le 10 juillet dernier par le ministre des Mines, de l’Énergie et des Ressources hydrauliques, Tony Ondo Mba. Au cours de cette séance de travail, il a été question de faire le point sur la conduite des différents projets structurants en attente de financement et sur le projet de central hydroélectrique dit « Kinguele Aval ».

À cette occasion, le ministre Tony Ondo Mba a rappelé les orientations du président de la République, Ali Bongo Ondimba, et la politique menée par le gouvernement en matière énergétique. Cette politique milite entre autres, pour la fourniture d’une énergie la moins chère possible pour les usagers ; une inversion du mix énergétique privilégiant les énergies renouvelables au détriment des énergies thermiques ainsi qu’une énergie la plus propre possible.

Il en ressort que le Gabon veut ramener la part du thermique dans la production de l’électricité de 65 % aujourd’hui à 20 % et celle de l’hydroélectricité de 35 % à 80 %. Pour tenir ce challenge, la production d’électricité à partir des barrages devra croître de 711 mégawatts à 1 200 mégawatts au cours des trois prochaines années. Pour rendre cela possible, il faudra réaliser nombre de barrages hydroélectriques comme ceux du grand Poubara dans le Haut-Ogooué, de Ngoulmendjim dans l’Estuaire, de Dibwangui ou encore le futur barrage des chutes de l’Impératrice, tous deux prévus dans la Ngounié.

Le ministre Tony Ondo Mba a indiqué que les projets à venir seront réalisés dans un cadre bien défini : « Outre le respect de la vision déclinée précédemment, ils devront aussi être conduits de bout en bout de façon cohérente, et dans l’intérêt du service public tout en ne lésant pas les investisseurs soucieux d’accompagner notre pays dans le développement de nos infrastructures », a-t-il souligné.

Stéphane Billé

 
Nos derniers articles

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] nouveaugabon . c o m

Please publish modules in offcanvas position.