Gabon Oil Company revoit sa grille salariale à la baisse

Gabon Oil Company revoit sa grille salariale à la baisse

() - A compter du 1er janvier 2017, la Société nationale des hydrocarbures mettra en application sa nouvelle grille salariale. Cette mesure fait partie des initiatives prises par la nouvelle direction générale de cette société en vue de restructurer l’entreprise.

Pour préparer les employés à ces nouvelles dispositions, « la GOC a donné du répit aux employés en leur disant qu’on n’applique pas cette mesure au mois d’avril, mais le 1er janvier 2017. Il s’agissait de leur donner 10 mois pour leur permettre de s’adapter à leur futur niveau de rémunération, rembourser leurs crédits, leurs emprunts et commencer à se réorganiser », a indiqué le directeur général, Arnaud Engandji (photo).

Pour justifier et montrer la détermination de cette révision à la baisse « Contrairement aux employés, cette mesure est appliquée sur moi depuis avril dernier. Huit mois durant, j’ai volontairement accepté d’être moins payé que mes directeurs technique et des ressources humaines», a-t-il révélé. Le salaire de ce dernier serait passé de 22 à 5 millions de francs CFA, annonce-t-on.

Pour rappel, la GOC est caractérisée par des niveaux de salaires hors du commun. Avec cette mesure, certains observateurs s’accordent à dire que la société nationale des hydrocarbures va quelque peu redescendre sur terre. Elle va désormais fonctionner sur un niveau de rémunération beaucoup plus raisonnable.

En effet, comment expliquer que dans cette société, qui plus est étatique, un chauffeur soit payé à 950 000 francs CFA ? Mieux, le directeur des ressources humaines (DRH) culmine à 10 millions de francs CFA, pour la gestion de 80 employés. Tandis que le directeur technique touche au moins 13 millions de francs, s’indigne-t-on ?

Synclair Owona

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 24 février 2018
Services publics
en-représailles-à-la-rupture-de-la-concession-détenue-au-gabon-veolia-pourrait-geler-ses-investissements-dans-15-pays-du-continent

En représailles à la rupture de la concession détenue au Gabon, Veolia pourrait geler ses investissements dans 15 pays du continent

Le directeur général du groupe français Veolia, Antoine Frérot, a annoncé le 21 février 2018, au cours d’un conseil d’administration du groupe, que l’entreprise va suspendre ses investissements étrangers sur...
Le 24 février 2018
Sécurité
le-gabon-peaufine-l’organisation-du-prochain-sommet-des-chefs-d’etat-du-copax

Le Gabon peaufine l’organisation du prochain Sommet des chefs d’Etat du COPAX

Instruit par le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet a eu une séance de travail relative à l’organisation du sommet du Conseil de paix...
Le 23 février 2018
Gouvernance
selon-koffi-ben-nassar-le-fmi-est-satisfait-des-efforts-entrepris-par-le-gabon-pour-l’apurement-de-la-dette-intérieure

Selon Koffi Ben Nassar, «  le FMI est satisfait des efforts entrepris par le Gabon pour l’apurement de la dette intérieure ».

En séjour au Gabon depuis quelques jours, une mission du Fonds monétaire international (FMI) conduite par l’économiste senior du département Afrique, Koffi Ben Nassar, a été reçu ce 22 février,...
Le 23 février 2018
Services publics
retour-progressif-de-la-situation-à-la-normale-à-la-seeg

Retour progressif, de la situation à la normale à la SEEG

Le spectre d’incertitude qui planait sur la Société d’eau et d’énergie du Gabon depuis le début de la semaine, à la suite de la résiliation du Contrat qui liait l’Etat...