Afreximbank et la BAD tracent les perspectives 2019 avec le gouvernement

Afreximbank et la BAD tracent les perspectives 2019 avec le gouvernement

() - Robert Masumbuko, représentant résident de la Banque africaine de développement (BAD) au Gabon, et René Awambeng, directeur mondial des relations clientèle de la Banque africaine d’import-export (Afreximbank), ont eu une séance de travail avec le ministre de l’Economie, Jean-Marie Ogandaga, le 31 janvier dernier à Libreville, à l’effet de baliser les perspectives d’intervention de ces deux institutions financières au Gabon, cette année.

Avec la BAD, le ministre de l’Economie a discuté des projets d’énergie hydroélectrique qu’elle soutient et dont la réalisation sera engagée en 2019.

« Ce sont des projets qui vont non seulement augmenter la capacité de production énergétique du Gabon, mais du fait de leur structure en partenariat public-privé, ne vont demander que très peu de concours de l’Etat, donc un très faible endettement », confie le représentant résident de la BAD à la presse locale.

En plus de l’énergie électrique, la BAD, dès cette année, va aussi s’engager dans le financement des travaux d’infrastructures, notamment les routes, et l’agriculture au Gabon.

« Nous avons deux autres missions qui sont sur le terrain. Des missions pour des projets de route et aussi des projets d’agriculture qui arrivent très prochainement », précise Robert Masumbuko.

S’agissant des projets énergétiques, le gouvernement indique qu’il est temps de passer avec l’institution panafricaine, de la phase de projet à celle de la réalisation.

« Les ambitions de développement du Gabon sont telles qu’il y a de plus en plus de besoins d’énergie. Les industriels qui s’implantent dans notre pays ont besoin d’énergie. Donc la réalisation du barrage électrique de Dibwangui-Ngoulmendjim est plus que vitale. Nous sommes là avec la BAD pour voir comment finaliser ce projet », souligne le ministre de l’Economie.

En sus de la confirmation des engagements pris avec l’Etat au sujet de la réalisation de nombre de projets, notamment le nouvel aéroport de Libreville en cours de construction à Andeme, près de la capitale, le groupe Afreximbank a annoncé au ministre de l’Economie son intérêt pour le financement de projets miniers, entre autres.

« Le soutien de la banque au Gabon dépasse les 600 millions de dollars. Nous sommes dans plusieurs secteurs de l’économie gabonaise. Nous travaillons par exemple avec la société GSEZ. On a d’autres dossiers miniers et nous travaillons avec l’Etat pour soutenir quelques projets budgétaires », a indiqué René Awambeng.

PcA

Facebook (copie)

Le 19 février 2019
Hydrocarbures
panoro-energy-annonce-une-augmentation-de-50-des-réserves-pétrolières-2p-du-champ-tortue-dans-les-eaux-gabonaises

Panoro Energy annonce une augmentation de 50% des réserves pétrolières 2P du champ Tortue, dans les eaux gabonaises

Au Gabon, le producteur norvégien de pétrole Panoro Energy vient de signaler une augmentation de 50% des réserves pétrolières 2P du champ producteur Tortue, situé sur le contrat de partage...
Le 19 février 2019
Finance
moneygram-gabon-plafonne-les-transferts-d’argent-internationaux

MoneyGram Gabon plafonne les transferts d’argent internationaux

S’agissant du plafonnement des transferts d’argent internationaux par les entreprises de transferts de fonds de la sous-région, certains experts invoquaient la raréfaction des devises dans le système bancaire et financier...
Le 18 février 2019
Agro
la-fao-exprime-son-satisfecit-sur-l’évolution-du-cadre-de-programmation-pays-dans-certaines-coopératives-au-nord-du-gabon

La FAO exprime son satisfecit sur l’évolution du Cadre de Programmation Pays dans certaines coopératives au nord du Gabon

Dans le cadre d’une mission de suivi et évaluation du Cadre de Programmation Pays (2017-2022), entre l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Gabon, le représentant...
Le 17 février 2019
Agro
le-gabon-veut-s’inspirer-du-modèle-de-pêche-des-seychelles

Le Gabon veut s’inspirer du modèle de pêche des Seychelles

Le salon international de l'industrie de la pêche de Bilbao en Espagne a donné l’opportunité au ministre de la Pêche et de la Mer, Prisca Koho-Nlend, de prendre langue avec...