A travers la révision de ses statuts, la Beac veut encadrer l'accès aux devises des Etats de la Cemac

A travers la révision de ses statuts, la Beac veut encadrer l'accès aux devises des Etats de la Cemac

 () - La Banque centrale, commune aux six pays de la Cemac, envisage de resserrer et d’encadrer l’accès aux devises de ces Etats en fonction du volume de leurs avoirs extérieurs nets.

Cette mesure rapporte la presse locale, est contenue dans un rapport du FMI daté du 1er février dernier. Elle sera soumise pour adoption au Conseil d’administration de la Beac prévu au cours de ce mois de mars et fera partie des statuts devant être amendés par cette instance.

«La Beac, en étroite collaboration avec la France, élabore un projet d’amendement de ses statuts afin d’apporter de meilleurs mécanismes d’intervention en cas de détérioration des positions extérieures.», indique le rapport cité par la presse locale.

Si elle est adoptée, la mesure souligne la Beac, va contraindre les Etats à élaborer puis à adopter des budgets plus réalistes arrimés à leurs niveaux de dépenses en devises et à leurs capacités d’exportation. «L’amendement envisagé prévoira notamment de plus fortes décotes sur les titres d’État utilisés en garantie des opérations monétaires. Il s’agit de réduire le refinancement par la Beac, lorsque les réserves tombent en deçà des seuils spécifiques aux niveaux national et régional.», poursuit le document.

En fait, il s’agit plus spécifiquement, de renforcer les pouvoirs de la Banque centrale, qui, désormais, va encadrer et rationaliser l’accès des Etats de l’espace communautaire aux devises. Ce qui amènera certains pays à revoir leurs ambitions de consommation et d’importations à la baisse.

Ainsi par exemple, indique la presse locale, un pays comme le Tchad qui ne disposerait plus d’assez de réserves de change, a accès au même volume de devises que le Cameroun, pourtant le plus détenteur d'avoirs extérieurs de la Cemac. 

Cette mesure, assure la Beac, a pour objectif de réduire le déficit courant, question de sauvegarder la parité de la monnaie communautaire et concerne entre autres, le service de la dette et les importations de biens et services. Dans la foulée, la réduction du train de vie des Etats sera une réalité.

PcA

 

Facebook (copie)

ECONOMIE: LES PLUS LUS

Le 23 mai 2019
Mining
eramet-annonce-la-tenue-d’un-colloque-entre-le-gabon-et-le-sénégal-pour-tabler-sur-ses-objectifs-en-matière-de-réhabilitation-des-sites-miniers

Eramet annonce la tenue d’un colloque entre le Gabon et le Sénégal pour tabler sur ses objectifs en matière de réhabilitation des sites miniers

A la faveur de la célébration de Journée internationale de la biodiversité ce 23 mai, Eramet fait, dans un communiqué, le point sur sa politique biodiversité. Après avoir passé en...
Le 23 mai 2019
Infrastructures
les-travaux-d’assainissement-du-bassin-versant-de-libreville-achevés-à-90

Les travaux d’assainissement du bassin versant de Libreville achevés à 90 %

A la faveur de la séance de questions orales des députés aux membres du gouvernement, le ministre de l’Équipement, des Infrastructures et des Travaux publics a donné les raisons du...
Le 23 mai 2019
Agro
le-pnud-veut-appuyer-la-certification-et-la-traçabilité-du-bois-à-nkok

Le Pnud veut appuyer la certification et la traçabilité du bois à Nkok

(Le Nouveau Gabon) – L’administrateur général de la zone économique spéciale de Nkok, Igor Simard, a eu des entretiens avec une délégation du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud). Conduite...
Le 22 mai 2019
Agro
production-du-bétail-de-nouvelles-normes-en-gestation-au-gabon

Production du bétail : de nouvelles normes en gestation au Gabon

Afin de garantir l’hygiène alimentaire des consommateurs, de nouvelles normes sur les conditions d’élevage de bétail entreront bientôt en vigueur. L’annonce est de la directrice générale de l’Agence gabonaise de sécurité...