Les promoteurs gabonais à l’école de la réalisation de projets

Les promoteurs gabonais à l’école de la réalisation de projets

() - Le renforcement des capacités des promoteurs gabonais dans le processus de réalisation des projets était au centre d’une conférence de presse, donnée ce mardi 31 juillet 2018, par Cédrick Mbeng Mezui (photo), financier gabonais, au siège de l’Agence nationale de promotion des investissements (ANPI).

Placée sous le thème « La mobilisation des ressources de financement dans le cycle des projets d’infrastructures », cette rencontre avait pour objectif principal de limiter les échecs dans les investissements des projets d’infrastructures.

A travers les échanges, les participants ont été édifiés sur le processus et les différentes étapes qui permettent de réaliser des projets d’infrastructures. Dans ce cadre, a indiqué le conférencier, « plus un projet est bien pensé, bien conçu, plus il permet d’atteindre les objectifs fixés par son promoteur. Il faut donc œuvrer pour le respect des différentes étapes de réalisation de celui-ci, au risque de n’avoir que des éléphants blancs. Comme cela a longtemps été le cas dans les projets initiés par les gouvernements, notamment, le gouvernement gabonais ».

Et d’ajouter : « La première chose dans la réalisation des projets est de savoir qu’un projet bien ficelé est composé de plusieurs étapes qui partent de la conception à la livraison, en passant par une phase de construction très importante. Et à chacune de ces étapes, correspond une levée de fonds différente, avec des profils de risque différents. Faire un amalgame, c’est courir droit vers l’échec. La phase conception du projet étant la plus risquée, elle doit être faite sans lever la dette commerciale. Celle-ci ne devant être levée qu’après la phase d'étude de faisabilité et d’impact ».

Selon Cédrick Mbeng Mezui, « il faut donc un cadre réglementaire correct, une stabilité macroéconomique, des marchés obligatoires, des investisseurs institutionnels et la préparation de projets. Respectées, ces étapes assureront une réussite totale ».

Pour ce faire, il a proposé, entre autres, une modification du spectre de l’aide publique au développement, l’élargissement de la configuration des « financements blending », des obligations d’infrastructures et de projets durables, etc.

En dernière analyse, il a recommandé d’élargir la base des investisseurs, notamment avec le développement des marchés locaux des capitaux, renforcer les investisseurs institutionnels et implémenter une cohérence entre les réformes, les sources et les mécanismes de financement à mettre en place et un renforcement de l’expertise dans le développement des projets.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 19 juillet 2019
Services publics
l’ong-the-gants-club-annonce-la-tenue-d’un-sommet-sur-l’écotourisme-au-gabon-en-2020

L’ONG The Gants Club annonce la tenue d’un sommet sur l’écotourisme au Gabon en 2020

Une délégation de l’Organisation non gouvernementale The Gants Club conduite par son directeur exécutif, Oliver Poole, a été reçue ce 18 juillet à Libreville par le Premier ministre gabonais, Julien...
Le 19 juillet 2019
Economie
la-ceeac-s’engage-pour-l’accélération-du-processus-d’élimination-du-paludisme

La CEEAC s’engage pour l’accélération du processus d’élimination du paludisme

En marge du récent sommet de l’Union africaine tenu les 7 et 8 juillet derniers à Niamey, un mémorandum d’entente pour l’accélération de l’élimination du paludisme a été paraphé par...
Le 19 juillet 2019
Services publics
l’armée-gabonaise-se-dote-d’un-règlement-général-de-discipline

L’armée gabonaise se dote d’un règlement général de discipline

Le conseil des ministres tenu le 18 juillet 2019 au palais du bord de mer a adopté le projet de décret portant règlement de discipline générale dans les forces de...
Le 19 juillet 2019
Gouvernance
la-bdeac-disposée-à-travailler-pour-la-mise-en-œuvre-des-projets-de-développement-durable

La BDEAC disposée à travailler pour la mise en œuvre des projets de développement durable

Face aux ministres de l’Environnement et des Forêts de l’espace communautaire, réunis à Abu Dhabi entre le 29 juin et le 1er juillet derniers, le président de la BDEAC, Fortunato...