Début de la deuxième phase du Concours national du plan d’affaires

Début de la deuxième phase du Concours national du plan d’affaires

() - Une nouvelle étape du Concours national du plan d'affaires (CNPA) a débuté ce 15 janvier 2018 à Libreville. Elle consiste en la sélection de 200 entrepreneurs sur les 351 dossiers éligibles en vue de les former aux techniques de conception de modèles économiques et de montage de business plans.

Autrement dit, cette deuxième phase marque la reprise de cette compétition, dont le calendrier a été modifié pour permettre aux organisateurs de mettre en place un nouveau dispositif nécessaire pour la sélection et l’accueil optimal de ces entrepreneurs venant de toutes les provinces du Gabon.

Pour cette phase, les candidats ont soumis une synthèse de projet à partir duquel, ils seront sélectionnés pour prendre part aux formations sur la définition d’un modèle économique viable et la démarche de vérification sur le terrain des hypothèses d’étude de marché et des propositions de valeur.

De manière pédagogique, cette formation sera donnée sur neuf jours, et animée avec l’appui technique de JA Gabon. Elle permettra aux candidats d’éprouver de façon concrète la viabilité de leur projet ou de leur entreprise avec des enseignements pratiques et théoriques.

Pour cette édition, le ministère des PME, de l’entrepreneuriat national et de l’insertion des jeunes a souhaité permettre au plus grand nombre de participer à ce concours au titre de l’égalité des chances.

La particularité de cette édition est que 39 entrepreneurs vivant avec un handicap ont pu concourir. Ils bénéficieront des mêmes modules de formation que leurs collègues avec l’assistance de traducteurs, de preneurs de note et d’associations spécialisées dans l’accompagnement professionnel des personnes handicapées.

A l’issue de cette formation, les 200 candidats devront soumettre un business plan sur la base duquel 75 candidats vont être retenus pour passer un oral devant un jury d’experts sectoriels et de dirigeants d’entreprise. Ce jury déterminera les 35 lauréats qui à partir du mois d’avril 2018 bénéficieront d’un financement pour leur projet et d’un accompagnement à la réalisation de leur projet.

Pour rappel, le Concours national du plan d’affaires est organisé par le ministère des PME, de l’entrepreneuriat national et de l’insertion des jeunes avec l’appui financier et technique de la Banque mondiale, de l’Agence nationale de promotion des investissements du Gabon et de JA Gabon.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 24 février 2018
Services publics
en-représailles-à-la-rupture-de-la-concession-détenue-au-gabon-veolia-pourrait-geler-ses-investissements-dans-15-pays-du-continent

En représailles à la rupture de la concession détenue au Gabon, Veolia pourrait geler ses investissements dans 15 pays du continent

Le directeur général du groupe français Veolia, Antoine Frérot, a annoncé le 21 février 2018, au cours d’un conseil d’administration du groupe, que l’entreprise va suspendre ses investissements étrangers sur...
Le 24 février 2018
Sécurité
le-gabon-peaufine-l’organisation-du-prochain-sommet-des-chefs-d’etat-du-copax

Le Gabon peaufine l’organisation du prochain Sommet des chefs d’Etat du COPAX

Instruit par le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet a eu une séance de travail relative à l’organisation du sommet du Conseil de paix...
Le 23 février 2018
Gouvernance
selon-koffi-ben-nassar-le-fmi-est-satisfait-des-efforts-entrepris-par-le-gabon-pour-l’apurement-de-la-dette-intérieure

Selon Koffi Ben Nassar, «  le FMI est satisfait des efforts entrepris par le Gabon pour l’apurement de la dette intérieure ».

En séjour au Gabon depuis quelques jours, une mission du Fonds monétaire international (FMI) conduite par l’économiste senior du département Afrique, Koffi Ben Nassar, a été reçu ce 22 février,...
Le 23 février 2018
Services publics
retour-progressif-de-la-situation-à-la-normale-à-la-seeg

Retour progressif, de la situation à la normale à la SEEG

Le spectre d’incertitude qui planait sur la Société d’eau et d’énergie du Gabon depuis le début de la semaine, à la suite de la résiliation du Contrat qui liait l’Etat...