Le Gabon s’enrichit de trois nouveaux contrôleurs aériens

Le Gabon s’enrichit de trois nouveaux contrôleurs aériens

() - L’Ecole africaine de la météorologie et de l’aviation civile (EAMAC) de Niamey, au Niger, vient de livrer une nouvelle cuvée. Cette année, ce sont 28 nouveaux contrôleurs de la circulation aérienne issus de 10 pays africains, dont trois Gabonais, qui sont sortis de ses moules.

La remise des parchemins de fin de formation intervient au terme de 15 mois de formation, qui auront suffi à ces nouveaux aiguilleurs du ciel africain, pour apprendre les bases du contrôle aérien, sous la houlette du Tchadien, Nagassou Rawa, le chef de promotion et par ailleurs instructeur au sein dudit établissement.

Les 28 récipiendaires, dont sept femmes, sont issus du Congo Brazzaville, de la Côte d’Ivoire, des Comores, du Gabon, de la Guinée équatoriale, du Mali, de la Mauritanie, du Niger, du Sénégal et du Tchad. Ces nouveaux contrôleurs attendent désormais leur intégration au sein de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA), où ils feront valoir leurs compétences.

Pour rappel, l'Ecole africaine de la météorologie et de l'aviation civile basée à Niamey, au Niger, a été créée en 1963. Elle est spécialisée dans la formation initiale et continue dans les domaines de la navigation aérienne, du transport aérien, de la météorologie et de l’électronique et informatique des installations de la sécurité aérienne. C’est un établissement public à caractère administratif, qui fait partie des trois écoles de l'Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA), et est placé sous la tutelle de la Direction Générale de l'Agence à Dakar.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 18 décembre 2018
Economie
la-cémac-révise-son-code-des-douanes

La Cémac révise son Code des douanes

Du 26 novembre au 07 décembre 2018, le Comité de suivi en charge de la relecture du Code des douanes aligné de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale...
Le 17 décembre 2018
Economie
la-dette-du-gabon-représente-près-de-5000-milliards-fcfa-à-fin-septembre

La dette du Gabon représente près de 5000 milliards FCFA à fin septembre

823,7 milliards FCFA, c’est le montant de la progression de la dette du Gabon entre janvier et septembre 2018. Elle est ainsi partie de 4153,2 milliards FCFA en début d’exercice,...
Le 17 décembre 2018
Gouvernance
démarrage-officiel-du-projet-d’appui-à-la-création-d’un-organisme-de-bassins-transfrontaliers-ogooué-ntem-nyanga-et-komo

Démarrage officiel du projet d’appui à la création d’un organisme de bassins transfrontaliers Ogooué, Ntem, Nyanga et Komo

Malabo, la capitale équato-guinéenne, vient d’abriter un atelier régional marquant le démarrage officiel du projet d’appui à la création d’un organisme de bassins transfrontaliers, Ogooué, Ntem, Nyanga, et Komo, ainsi...
Le 14 décembre 2018
Régulation
l’afritac-centre-renforce-les-capacités-des-superviseurs-bancaires-de-la-sous-région

L’AFRITAC Centre renforce les capacités des superviseurs bancaires de la sous-région

Sous l’égide d’AFRITAC Centre, Libreville, la capitale gabonaise, va servir de cadre à un séminaire régional dans le domaine de la régulation et de la supervision bancaires, du 07 au...