Le gouvernement explique les raisons de la suspension des stages de perfectionnement

Le gouvernement explique les raisons de la suspension des stages de perfectionnement

() - Selon le ministre de la Fonction publique Jean-Marie Ongadaga, l’envoi des fonctionnaires et agents de l’Etat en stages de perfectionnement est suspendue. Si la mesure ne concerne pas tous les secteurs de l’administration gabonaise, le coût, la pertinence, l’efficacité et l’utilité de ces stages restent cependant questionnables au regard des tares que continuent traîner l’administration.

«Non seulement les stages coûtaient cher parce que ce sont des études à payer et des salaires à verser pendant la durée de stages, ces salaires sont parfois multipliés par deux voire par trois, en fonction du lieu de stage. Cela ne peut pas continuer ainsi. Chaque année, les stages coûtent au minimum 7 milliards de FCFA sans aucun impact pour l’administration», souligne le ministre.

Dans l’esprit du gouvernement, l’envoi en stage des fonctionnaires et agents de l’Etat visait à améliorer les compétences professionnelles et à adapter l’administration aux nouvelles exigences des différents corps de métiers. Seulement, depuis des années, révèle le ministre de la Fonction publique, les demandes de mise en stage ne correspondaient plus aux besoins réels des administrations.

Pour l’heure, la mesure de suspension d’envoi en stage ne concerne pas certaines administrations «prioritaires». Un audit permettra d’identifier les agents en stage, leur nombre, le lieu du stage ainsi que les postes occupés par les agents concernés. «Cette décision permet au gouvernement de réduire ses dépenses en vue d’optimiser ses ressources financières», explique Jean-Marie Ongadaga.

Auxence Mengue

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 24 mars 2017
Education
l’unesco-n’a-pas-autorité-à-déclarer-une-année-blanche-au-gabon-selon-vincenzo-fazzino

L’Unesco n’a pas autorité à déclarer une année blanche au Gabon, selon Vincenzo Fazzino

En marge de l’audience conjointe qui s’est tenue ce 22 mars, entre les cinq ministres en charge de l’éducation au Gabon et les représentant de l’Unesco, à l’invitation du ministre...
Le 24 mars 2017
Economie
la-situation-est-certes-difficile-mais-pas-insurmontable-selon-emmanuel-issoze-ngondet

«  La situation est certes difficile, mais pas insurmontable...», selon Emmanuel Issoze Ngondet

De passage à Paris pour présenter le plan de relance de l’économie gabonaise, mais également de s’approprier les mécanismes des partenariats public-privé, le Premier ministre gabonais, Emmanuel Issoze Ngondet, a...
Le 24 mars 2017
Santé
le-gabon-prépare-une-solution-numérique-pour-un-accès-équitable-aux-soins

Le Gabon prépare une solution numérique pour un accès équitable aux soins

L’Agence nationale des infrastructures numériques (Aninf) informe que du 30 janvier au 16 février 2017, l’équipe du projet « Système national d’information sanitaire » (Snis) composé de l’Aninf et des acteurs du...
Le 24 mars 2017
Social
le-gabon-succède-au-cameroun-à-la-tête-de-l’association-internationale-de-sécurité-sociale-pour-l’afrique-centrale

Le Gabon succède au Cameroun à la tête de l’Association internationale de sécurité sociale pour l’Afrique centrale

Le directeur général (DG) de la Caisse nationale de prévoyance sociale (Cnps) du Cameroun, Alain Noël Olivier Mekulu Mvondo Akame, a transféré les charges du bureau de liaison de l’Association...