Le gouvernement explique les raisons de la suspension des stages de perfectionnement

Le gouvernement explique les raisons de la suspension des stages de perfectionnement

() - Selon le ministre de la Fonction publique Jean-Marie Ongadaga, l’envoi des fonctionnaires et agents de l’Etat en stages de perfectionnement est suspendue. Si la mesure ne concerne pas tous les secteurs de l’administration gabonaise, le coût, la pertinence, l’efficacité et l’utilité de ces stages restent cependant questionnables au regard des tares que continuent traîner l’administration.

«Non seulement les stages coûtaient cher parce que ce sont des études à payer et des salaires à verser pendant la durée de stages, ces salaires sont parfois multipliés par deux voire par trois, en fonction du lieu de stage. Cela ne peut pas continuer ainsi. Chaque année, les stages coûtent au minimum 7 milliards de FCFA sans aucun impact pour l’administration», souligne le ministre.

Dans l’esprit du gouvernement, l’envoi en stage des fonctionnaires et agents de l’Etat visait à améliorer les compétences professionnelles et à adapter l’administration aux nouvelles exigences des différents corps de métiers. Seulement, depuis des années, révèle le ministre de la Fonction publique, les demandes de mise en stage ne correspondaient plus aux besoins réels des administrations.

Pour l’heure, la mesure de suspension d’envoi en stage ne concerne pas certaines administrations «prioritaires». Un audit permettra d’identifier les agents en stage, leur nombre, le lieu du stage ainsi que les postes occupés par les agents concernés. «Cette décision permet au gouvernement de réduire ses dépenses en vue d’optimiser ses ressources financières», explique Jean-Marie Ongadaga.

Auxence Mengue

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 24 février 2018
Services publics
en-représailles-à-la-rupture-de-la-concession-détenue-au-gabon-veolia-pourrait-geler-ses-investissements-dans-15-pays-du-continent

En représailles à la rupture de la concession détenue au Gabon, Veolia pourrait geler ses projets d'investissements dans 15 pays du continent

Le directeur général du groupe français Veolia, Antoine Frérot, a annoncé le 21 février 2018, au cours d’un conseil d’administration du groupe, que l’entreprise va suspendre ses projets d'investissement étranger...
Le 24 février 2018
Sécurité
le-gabon-peaufine-l’organisation-du-prochain-sommet-des-chefs-d’etat-du-copax

Le Gabon peaufine l’organisation du prochain Sommet des chefs d’Etat du COPAX

Instruit par le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet a eu une séance de travail relative à l’organisation du sommet du Conseil de paix...
Le 23 février 2018
Gouvernance
selon-koffi-ben-nassar-le-fmi-est-satisfait-des-efforts-entrepris-par-le-gabon-pour-l’apurement-de-la-dette-intérieure

Selon Koffi Ben Nassar, «  le FMI est satisfait des efforts entrepris par le Gabon pour l’apurement de la dette intérieure ».

En séjour au Gabon depuis quelques jours, une mission du Fonds monétaire international (FMI) conduite par l’économiste senior du département Afrique, Koffi Ben Nassar, a été reçu ce 22 février,...
Le 23 février 2018
Services publics
retour-progressif-de-la-situation-à-la-normale-à-la-seeg

Retour progressif, de la situation à la normale à la SEEG

Le spectre d’incertitude qui planait sur la Société d’eau et d’énergie du Gabon depuis le début de la semaine, à la suite de la résiliation du Contrat qui liait l’Etat...