Le gouvernement gabonais revoit les conditions d’attribution des bourses d’études dans les filières techniques et professionnelles

Le gouvernement gabonais revoit les conditions d’attribution des bourses d’études dans les filières techniques et professionnelles

() - Entre autres projets abordés par le Conseil des ministres tenu ce 23 mai 2019, sous la présidence du chef de l’État, Ali Bongo, figurent en bonne place, les nouvelles modalités d’attribution, de suspension et de suppression des bourses d’études des filières techniques et professionnelles.

Présentées par le ministre de l’Emploi, de la Jeunesse, de la Formation professionnelle, ces modalités redéfinissent le sens de la bourse d’études ainsi que les modalités de son attribution. Désormais pour bénéficier de cette bourse, le postulant devra être de nationalité́ gabonaise et jouir de tous ses droits civiques et civils. Il devra par ailleurs être titulaire d’un baccalauréat général ou technique datant de quatre ans au plus et être âgé́ de 27 ans au plus, au moment de la demande.

Il faut également être au préalable admis au concours d’entrée pour une formation technique ou professionnelle dans un établissement supérieur agréé par l’État dans une filière correspondant au développement du pays et à fort taux d’employabilité.

La bourse d’étude constitue une allocation financière versée à l’étudiant gabonais poursuivant une formation technique ou professionnelle. Objectif : soutenir ses études, lui assurer une meilleure éducation dans un établissement supérieur agrée par l’État et favoriser son insertion professionnelle.

Selon le gouvernement, la réforme actuelle « vise principalement l’adaptation des conditions d’attributions de bourses aux besoins de l’économie nationale, dans le but de matérialiser les recommandations de la task force éducation, formation et emploi réunie du 25 aout au 3 septembre 2018 ».

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 23 juin 2019
Gouvernance
pour-le-ministre-de-la-bonne-gouvernance-et-de-la-lutte-contre-la-corruption--la-récréation-est-terminée--pour-les-fonctionnaires-véreux

Pour le ministre de la Bonne gouvernance et de la Lutte contre la corruption, « la récréation est terminée » pour les fonctionnaires véreux

Lors de sa prise de fonction, Francis Nkea Ndzigue, ministre de la Bonne gouvernance, de la Lutte contre la corruption et de l’évaluation des politiques publiques n’est pas allé de...
Le 23 juin 2019
Gouvernance
le-sénat-demande-des-comptes-sur-le-bilan-des-emprunts-contractés-par-l’etat

Le Sénat demande des comptes sur le bilan des emprunts contractés par l’Etat

Les Sénateurs gabonais, au cours de la séance de questions au gouvernement en fin de semaine dernière, ont exprimé leurs inquiétudes face à la montée de l’endettement du pays. Aussi...
Le 23 juin 2019
Régulation
selon-daniel-ona-ondo-la-fusion-de-la-cemac-et-de-la-ceeac-présente-plusieurs-avantages

Selon Daniel Ona Ondo, la fusion de la Cemac et de la CEEAC présente plusieurs avantages

La réunion ministérielle du comité de pilotage de la réforme institutionnelle de la CEEAC (Copil RI) tenue à Libreville le 19 juin a donné l’occasion au président de la Commission...
Le 21 juin 2019
Gouvernance
un-forum-pour-encourager-l’entrepreneuriat-à-port-gentil-ville-frappée-de-plein-fouet-par-la-chute-des-cours-du-pétrole

Un forum pour encourager l’entrepreneuriat à Port-Gentil, ville frappée de plein fouet par la chute des cours du pétrole

Le Premier ministre, Julien Nkoghe Bekale, a procédé ce 20 juin 2019, à Port-Gentil, au lancement des travaux du Forum pour l’entrepreneuriat et la reconversion professionnelle (FERP). Organisé sous le haut...