51 milliards FCFA pour concevoir, proposer et mettre en œuvre la politique gouvernementale en matière d’emploi en 2017

51 milliards FCFA pour concevoir, proposer et mettre en œuvre la politique gouvernementale en matière d’emploi en 2017

() - C’est le montant défendu jeudi dernier, par le ministre du Travail, Eloi Nzondo devant les membres de la commission des finances du Sénat dans le cadre de la loi des Finances 2017.

Selon le ministre du Travail, il servira à mettre en œuvre, trois programmes de pilotages et de soutien à l’emploi, au travail décent ainsi qu’à la formation professionnelle.

Dans le cadre du soutien à l’emploi et au travail, Eloi Nzondo a indiqué aux sénateurs que la stratégie mise en place et dont le financement est estimé à 1 687 051 460 milliards de FCFA, vise entre autres, à professionnaliser la gestion des ressources humaines. Elle permettra également d’améliorer la qualité de services, de renforcer le système informatique du ministère et de mettre en place un pilotage optimal des programmes.

Le second programme concerne la promotion de l’emploi et du travail décent. Son objectif est d’étendre, de mieux connaitre le marché de l’emploi à l’horizon 2018, d’améliorer les performances de l’Office national de l‘emploi (ONE), ainsi que les conditions de travail et le relations professionnelles, au sein des entreprises. Ces engagements nécessiteront des financements à hauteur de 3 434 843 774 de FCFA.

Le troisième programme est relatif à la poursuite des réformes engagées à travers l’amélioration de l’offre nationale de formation et l’augmentation des Centres de formations professionnelles et perfectionnements (CFPP). Son objectif est de les faire passer de 2180 à environ 10 000 à l’horizon 2019.

La politique gouvernementale dans ce secteur s’inscrit dans le cadre de l’appui à l’insertion professionnelle des jeunes, de l’évaluation des formateurs et de l’appui à l’enseignement privé. Pour la réalisation de ces ambitions, Eloi Nzondo a déclaré qu’il faudra environ 46 190 016 080 milliards de FCFA pour ces politiques.

Malgré ces allocations, les besoins dans ce secteur de l’Emploi et du travail restent énormes. Cela au regard des besoins ainsi que des missions qui incombent à ce département ministériel.

Synclair Owona    

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 13 décembre 2017
Social
sécurité-alimentaire-le-conseil-gabonais-des-chargeurs-et-l’agence-pour-la-sécurité-alimentaire-signent-une-convention-de-partenariat

Sécurité alimentaire : le conseil gabonais des chargeurs et l’Agence pour la sécurité alimentaire signent une convention de partenariat

La convention signée entre Liliane Nadège Ngari, directrice générale du Conseil gabonais des chargeurs (CGC), et Sylvain Patrick Enkoro, directeur général de l’Agence gabonaise pour la sécurité alimentaire (Agasa), vise...
Le 13 décembre 2017
Gouvernance
le-gabon-offre-500-000-dollars-pour-l’initiative-africaine-sur-le-climat

Le Gabon offre 500 000 dollars pour l’Initiative africaine sur le climat

La tenue à Paris du One Planet Summit le 12 décembre, a donné l’occasion au président du Comité des chefs d’Etat et de gouvernement africains sur le changement climatique (CAHOSCC),...
Le 12 décembre 2017
Gouvernance
régis-immongault-propose-linnovation-comme-moyen-d’adaptation-au-réchauffement-climatique

Régis Immongault propose l'innovation comme moyen d’adaptation au réchauffement climatique

La position du Gabon dans le cadre du financement de la lutte contre le changement climatique, a une fois de plus été défendue, ce lundi 11 décembre 2017, à Bercy,...
Le 12 décembre 2017
Régulation
sommet-sur-le-climat-de-paris-ali-bongo-va-plaider-le-respect-des-engagements-financiers-des-etats-pollueurs

Sommet sur le climat de Paris : Ali Bongo va plaider le respect des engagements financiers des Etats pollueurs

C’est en qualité de président du Comité des chefs d'Etat et de gouvernement africains sur le changement climatique (CAHOSC), qu’Ali Bongo Ondimba (photo), prend la parole ce jour à Paris...