L’IAI en Conseil extraordinaire à Libreville pour sortir de l’agonie

Education & formation
vendredi, 15 novembre 2019 17:32
L’IAI en Conseil extraordinaire à Libreville pour sortir de l’agonie

(Le Nouveau Gabon) - Libreville, la capitale du Gabon, abrite un Conseil d’administration extraordinaire de l’Institut africain d’informatique (IAI), ce 15 novembre 2019.

La réunion est présidée par le ministre gabonais de la Communication et de l’Économie numérique, Rigobert Ikambouayat Ndeka. L’ordre du jour prévoit entre autres : l’examen du rapport d’audit de la gouvernance transitoire, la mise en place d’une nouvelle gouvernance transitoire, d’un nouveau président du Conseil d’administration, d’une direction générale transitoire, d’un projet de budget 2020 et le recouvrement des arriérés des cotisations.

Cette session extraordinaire intervient après un autre Conseil d’administration tenu en janvier 2019. Il avait pour but de trouver des antidotes efficaces pour remettre le grand malade sur pied. Il s’agissait en effet de mettre un terme au climat délétère qui régnait au sein de cette institution, alimentée par une crise d’autorité et de nombreux mois d’arriérés de salaires.

Enregistrant des arriérés de cotisation de la part des États membres de près de 3,5 milliards de FCFA, cette école n’est plus que l’ombre d’elle-même. La structure peine aujourd’hui à remplir la moindre de ses missions.

L’Institut africain d’informatique a été créé en janvier 1971 à Ndjamena au Tchad. Ses états membres sont le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, la Centrafrique, la Côte d’Ivoire, la RDC, le Gabon, le Niger, le Sénégal, le Tchad, le Togo, le Congo.

Stéphane Billé

 
Nos derniers articles

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] nouveaugabon . c o m

Please publish modules in offcanvas position.