L’agenda du sommet extraordinaire de la Cemac gardé secret

Politique
lundi, 18 novembre 2019 17:01
L’agenda du sommet extraordinaire de la Cemac gardé secret

(Le Nouveau Gabon) - L’agenda de la prochaine rencontre extraordinaire des chefs d’État des pays membres de la Cemac fait l’objet d’un mystère. Des sources contactées à un niveau élevé des institutions sous-régionales ont confié à l’Agence Ecofin qu’elles étaient dans l’impossibilité de dire avec exactitude les articulations phares de ce sommet organisé à l’initiative du président camerounais Paul Biya.

On a pu apprendre qu’une réunion des ministres de l’Économie et des Finances de la Cemac se tiendra à Yaoundé cette semaine. C’est une rencontre au cours de laquelle sont préparés les dossiers qui seront soumis aux discussions des présidents des pays concernés. Sans être formelles, les personnes contactées pensent qu’on devrait avoir au menu des discussions, les évolutions économiques de la sous-région depuis la conférence de décembre 2016 qui s’était tenue à Yaoundé. 

C’est pour sauver une Cemac en grande crise que le président camerounais avait invité ses homologues et des partenaires internationaux, dont le FMI et la France, pour des actions urgentes. Trois ans après, le bilan semble mitigé. Seulement trois pays ont effectivement mené des programmes avec le FMI. Le Congo et la Guinée équatoriale ont avancé sur ce dossier, mais attendent encore d’avoir leurs accords avec le FMI.

Du point de vue de la stabilité extérieure, certaines améliorations sont notables. La couverture extérieure de la monnaie s’est renforcée, éloignant de peu le spectre d’une dévaluation du franc CFA en zone Cemac. Mais ce regain de stabilité reste fragile, car les réserves de change ne représentent que 3,3 mois d’importations au niveau de la sous-région. Les nouvelles règlementations prennent un temps important à se mettre en place et les coûts d’opportunités qui y sont associés restent à ce jour non évalués.

La rencontre des chefs d’État de la Cemac devrait être aussi l’occasion de revenir sur la gouvernance à la tête de la Commission de la Cemac, l’instance de gestion des politiques sous régionales. Des sources font état de désaccords entre responsables au plus haut niveau sur la manière dont l’institution devrait être gérée.

Idriss Linge

 
Nos derniers articles

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] nouveaugabon . c o m

Please publish modules in offcanvas position.