La CEEAC appelée à renforcer sa politique en matière de soins de santé primaires à base communautaire

Santé & Social
mardi, 19 novembre 2019 16:06
La CEEAC appelée à renforcer sa politique en matière de soins de santé primaires à base communautaire

(Le Nouveau Gabon) - Un Forum régional sur les soins de santé primaires à base communautaire en Afrique de l’ouest et du centre s’est tenu du 12 au 15 novembre dernier à Cotonou au Benin. Au terme de ces assises, les participants ont adopté une déclaration dite de Cotonou, sur la santé communautaire en matière de soins de santé primaires.

Dans leur communiqué final, le forum a lancé un plaidoyer en direction des organisations régionales et sous régionales, aux États et aux partenaires au développement à agir pour améliorer la tendance actuelle des soins de santé primaires.

Les organisations régionales et sous régionales concernées sont la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) et la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL). Elles ont ainsi été appelées à renforcer leurs politiques et à plaidoyer en direction des États membres et les partenaires au développement, pour l’allocation adéquate et efficiente des ressources nécessaires pour la santé en général et communautaire en particulier.

Cette approche, selon eux, cette initiative s’inscrit dans la logique des engagements pris en 2001 à Abuja qui recommande d’allouer au moins 15% des budgets nationaux à la santé et le rapport 2019 du Monitorage Global pour la couverture santé universelle. Lequel stipule également que les pays doivent allouer au moins 1% supplémentaire de leur PIB aux soins de santé primaires, pour que les lacunes flagrantes de la couverture soient comblées et que les cibles fixées en 2015 dans le domaine de la santé soient atteintes l’échelon mondial.

Ce forum a également plaidé pour la mise en place de plateformes de réseautage intégrant les réseaux des parlementaires, le financement durable. La promotion et le renforcement du rôle de la société civile et des communautés dans le renforcement du leadership ainsi que la gouvernance et la recevabilité locales pour la revitalisation des soins de santé primaire à base communautaire ont également été de mise.

Tout comme l’utilisation des plateformes de concertation et de consultation existant en leurs seins pour la mise en place et le renforcement des mécanismes de recevabilité en accordant une attention particulière aux soins de santé primaires à base communautaire.

Il est à noter que ce Forum régional sur la santé communautaire a réuni les représentants des États et des gouvernements, la société civile, les agences partenaires au développement et les organisations internationales, dont les agences des Nations unies.

Stéphane Billé

 
Nos derniers articles

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] nouveaugabon . c o m

Please publish modules in offcanvas position.