Les environnementalistes attirent l’attention des autorités gabonaises sur le braconnage du lamantin

Les environnementalistes attirent l’attention des autorités gabonaises sur le braconnage du lamantin

() - Face à la forte montée du braconnage envers le lamantin, les environnementalistes attirent l’attention des autorités gabonaises sur le braconnage de cette espèce qui pourrait conduire à son extinction au Gabon dans un proche avenir.

Selon les experts, cette espèce animale aquatique qui a déjà complètement disparu de l’estuaire du pays, notamment dans la région de la Mondah, a finalement trouvé refuge dans la région du Bas-Ogooué. « Longtemps rependue sur la région de l’Estuaire particulièrement dans la Mondah, la quantité qu’il en reste n’est observable que dans les lagunes Banio, Nkomi, Ndougou et Iguela », indiquent-on.

Le lamantin est un mammifère aquatique qui vit près des littoraux et dans certaines zones humides ou fleuves, la ceinture tropicale intertropicale. La femelle de cette espèce commence à se reproduire à l’âge de 7 ans, cette gestation dure environ 13 mois, il n’y a qu’un seul petit qui naît de 30 kg. Le lamantin est un animal docile qui a besoin d’eau d’au moins 20°C pour vivre. Il est essentiellement herbivore.

L’on souligne également que le Gabon n’est pas le seul pays où les environnementalistes rappellent l’importance de protéger ce maintenicien de l’environnement, compte tenu de son rôle d’indicateur de la bonne santé des écosystèmes.

Pourtant la législation gabonaise se veut claire sur la question car, l’espèce est intégralement protégée. C’est dire que sa capture est interdite. De fait toute personne trouvée en possession d’un quelconque trophée est passible de prison allant de cinq mois à un an et d’une amende de 2 à 10 millions de FCFA.

Au niveau international, cette espèce animale aquatique est aujourd’hui protégée par la Convention des espèces en voie de disparition (CITES).

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 17 juillet 2018
Gouvernance
l’afrique-centrale-n’a-pas-su-tirer-profit-de-sa-dynamique-de-croissance-robuste-enclenchée-depuis-les-années-2000

L’Afrique centrale n’a pas su tirer profit de sa dynamique de croissance robuste enclenchée depuis les années 2000

Dans leur première édition du rapport portant sur la dynamique du développement en Afrique 2018 publié récemment, l’Union africaine et le Centre de développement de l’OCDE viennent de passer en...
Le 17 juillet 2018
Gouvernance
le-nouveau-document-stratégique-pour-l’intégration-régionale-en-afrique-centrale-bientôt-disponible

Le nouveau Document stratégique pour l’intégration régionale en Afrique centrale bientôt disponible

Préparé par la Banque africaine de développement (BAD) et de la Commission économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), le nouveau Document stratégique pour l’intégration régionale en Afrique centrale (DSIR...
Le 17 juillet 2018
Justice
l’onep-accuse-total-gabon-d’utiliser-la-main-d’œuvre-externe-et-porte-plainte

L’ONEP accuse Total Gabon d’utiliser la main-d’œuvre externe et porte plainte

Après avoir lancé un mouvement de grève le 9 juillet dernier, les employés de Total Gabon ont porté plainte contre leur employeur via le puissant syndicat pétrolier gabonais ONEP, au...
Le 17 juillet 2018
Gouvernance
le-gouvernement-fait-le-point-des-mesures-de-redressement-des-finances-publiques

Le gouvernement fait le point des mesures de redressement des finances publiques

Au cours d’un Conseil interministériel présidé par le premier ministre le 16 juillet 2018 à Libreville, Emmanuel Issoze Ngondet a fait le point des mesures gouvernementales prises en Conseil des...